Ubisoft, E3 Los Angeles, conférence Jeux Vidéo

Ubisoft : salaires trop bas, frustration, scandales, fuite massive de cerveaux


L’éditeur français Ubisoft est en crise et les raisons en sont nombreuses. Aussi, depuis sa création, l’entreprise n’avait jamais connu tant de départ, tant du côté des employés que des développeurs rattachés à ce dernier. Concrètement, les employés mettent en avant de nombreux soucis qui fragilisent le géant tricolore des jeux vidéo.

Ubisoft, le colosse aux pieds d’argile

Entre des salaires jugés trop bas, des frustrations de développeurs dues aux choix en matière de Direction créative, des problèmes de harcèlement ou encore, une gestion très légère des différents scandales (pas de décisions majeures), l’équipage du bateau Ubisoft -qui prend l’eau- quitte le navire de manière massive. Qui plus est, les opportunités extérieures sont telles, dans ce secteur très concurrentiel, que le Français ne peut empêcher ses cerveaux se s’en aller.

Plus concrètement, ce sont surtout les équipes en charge des dernières versions des licences Far Cry et Assassins’Creed qui sont décimées. Il faut dire que depuis un certain temps, la qualité des productions Ubisoft est en baisse. D’ailleurs, l’éditeur tricolore avait récemment été élu éditeur le plus détesté du secteur, de par le monde. Une mauvaise image qu’il va être difficile de faire oublier, à moins de changements majeurs, pour ainsi dire à tous les niveaux, au sein de la société en question…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.