Test

Mario Golf : Super Rush sur Switch : et que ça swing ! (test)


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Camelot Software Planning
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:sport
  • Nombre de joueurs:1 à 4 joueurs
  • Date de sortie:25 juin 2021

Mario Golf : Super Rush est la septième incursion de la mascotte de Nintendo dans l’univers du golf. Avec le karting, le tennis, le foot ou encore le baseball, on peut dire que Mario est un sportif accompli. Mais cette mouture Super Rush prend une direction un peu différente des opus précédents. Après avoir passé quelques heures sur le green, la rédaction du Mag est en mesure de vous donner son avis sur le jeu.

Mario Golf : Super Rush – place au RPG

Le développement de ce jeu, au même titre que la majorité des opus sportifs de Mario, a été confié au studio Camelot Software Planning. Il y a donc un certain savoir-faire, même si, comme nous allons le voir plus bas, des choix pris sont légèrement discutables. Dans Mario Golf : Super Rush, vous avez principalement deux modes de jeu. Le mode histoire et la partie rapide. Vous commencerez logiquement par le premier, qui fait en fait office de tutoriel géant d’environ 8/10 heures.

Ne cherchez pas forcément d’histoire, il n’y en a pas. Vous choisissez ou créez votre Mii pour ensuite aller jouer au golf dans différents coins du Royaume Champignon, chacun avec ses spécificités. Au fur et à mesure de votre progression vous gagnez des badges qui vous permettent de passer au lieu suivant, et ainsi de suite. Vous dirigez donc votre Mii à l’écran. Et il faut suivre une grosse flèche rouge afin d’aller parler au PNJ important pour déclencher le parcours suivant. Il est possible de parler à tous les PNJ du jeu, mais vous n’aurez droit qu’à une petite ligne de dialogue sans grand intérêt. Et ne cherchez pas de mission secondaire ou autre : il n’y en a pas. On n’est pas dans Golf Story.

En réussissant vos parcours, vous allez gagner de l’XP et les points qui vont avec. À vous de les répartir dans les différentes compétences de votre personnage. Vous ressentirez lentement les effets de votre progression, jusqu’à affronter les plus gros joueurs lors du dernier segment du jeu. À noter qu’il est possible d’acheter des clubs et des tenus qui confèrent certains avantages à votre jeu. Mais leur impact est si faible sur le gameplay que cela relève plus du détail qu’autre chose.

Golf lv 1

Dès les premières secondes du jeu, les personnages s’adressent à vous dans des termes très techniques. Si les joueurs aguerris auront quelques notions, les novices et les plus jeunes, qui n’y connaissent pas grand-chose, vont se retrouver noyés sous un flot de jargon obscur. Heureusement, les développeurs ont eu la bonne idée de mettre un dictionnaire dans le menu pause, afin de s’approprier le vocabulaire adéquat. Mais vous allez passer de longs moments à tout mémoriser avant d’être à l’aise avec l’ensemble des termes.

Une fois sur le terrain, le gameplay est assez simple. Vous prenez en compte le vent, la météo et l’inclinaison du terrain pour orienter votre tir. Ensuite, vous appuyez sur un bouton afin de remplir la jauge de puissance plus ou moins efficacement. Enfin, lors du deuxième remplissage de la jauge, vous pouvez imprimer des effets à votre balle. Cela aura pour conséquence de la faire slalomer entre les obstacles qui se trouvent sur le terrain. Sachez qu’il est aussi possible de déclencher un coup spécial qui, accompagné d’une petite animation, permet de grapiller quelques mètres sur le terrain face à vos adversaires.

La grosse nouveauté de ce Mario Golf : Super Rush est l’apparition du Speed Golf. Au lieu d’être téléporté là où votre balle a atterri, il va falloir courir pour jouer le coup suivant. Le jeu se transforme presque en party game car il est possible de gêner vos adversaires en leur fonçant dedans grâce au sprint. Mais attention, ils peuvent aussi vous ralentir pour être les premiers sur leur balle. C’est sympathique, ça apporte un peu de vie, surtout quand on joue avec des amis. Mais on perd tout le côté calme et contemplatif du golf.

Mario Golf : Super Rush le joy-con à la main

Tout comme l’opus Wii, il est possible de jouer à Mario Golf : Super Rush en se servant du joy-con comme d’un club. Dans les faits c’est rigolo, on se place devant sa télé, on imite le swing du golfeur et on tape. Mais dans le jeu, la précision est nettement moindre. Et si l’on vise un bon score afin de battre les autres joueurs, on reviendra vite au mode manette, beaucoup plus précis.

Nous avons parlé du mode Histoire, mais il y a aussi le mode Partie Libre. Là, vous pouvez choisir de jouer aussi bien en local qu’en ligne contre des joueurs du monde entier. Et il est possible de choisir le golf classique, le mode Speed Golf ou le mode Golf Mêlée. Cette autre nouveauté s’apparente à une sorte de Battle Royale où il faut réussir à faire trois trous sur neuf le plus rapidement possible. L’avantage du mode partie libre c’est qu’on peut choisir d’autres personnages que son Mii.

On a donc le plaisir de retrouver Mario, Luigi, Peach, Toad, Yoshi, Donkey Kong, Bowser et tout un tas d’autres personnages iconiques pour des parties endiablées. En toute sincérité, c’est sur le mode jeu libre qu’on s’est le plus amusé. Il est possible de tout paramétrer : les règles, le terrain, le nombre de joueurs, etc. Mais pour tout débloquer, il faut d’abord passer par le mode Histoire qui, malheureusement, n’est pas toujours très fun. Oui, on parle de toi, Vallon-les-Flots, avec tes tornades et tes montagnes.

Mario Golf : Super Aliasing

Côté technique maintenant, on ne va pas se plaindre : c’est joli. On retrouve la palette graphique de Mario, c’est coloré, c’est mignon. Bref, on en prend plein les mirettes. Mais, à y regarder de plus près, on se rend compte que les textures ne sont pas si lisses que ça. Alors ça reste assez discret quand on joue en mode télé, mais en mode nomade l’œil avertit le repère tout de suite.

Alors ne vous méprenez pas, on n’est pas sur de la texture PS1 qui bave dans tous les sens non plus. Ça reste très joli. Mais on sent que l’accent n’a pas été mis entièrement sur cet aspect-là, et c’est un peu dommage. On regrette aussi le manque de variété des terrains. Même si l’environnement change, on se retrouve à jouer plus ou moins sur les mêmes parcours. Les développeurs ont promis du nouveau contenu dans les semaines et mois à venir, espérons que ça s’améliore.

Pour conclure, ce Mario Golf : Super Rush nous laisse un drôle de goût en bouche. Il y a le savoir-faire, la passion du golf, l’amour de Mario… Mais il manque un petit quelque chose pour le rendre vraiment indispensable. Peut-être un mode histoire un peu plus fouillé et travaillé ? Le titre est complètement arcade et l’assume totalement, mais n’est pas assez décomplexé de ce côté-là. Il a le tee entre deux chaises et ne sait pas trop où se positionner. Reste des parties libres très funs, que ce soit en solo ou en multi. Et la possibilité d’utiliser les joy-cons pour s’amuser lors de soirées entre amis ou avec les enfants.

Points positifs

  • Le mode Speed Golf amène un vent de fraîcheur
  • Les parties libres entièrement personnalisables
  • La possibilité de jouer en ligne

Points négatifs

  • Un monde ouvert assez vide en mode histoire
  • Vallons-les-Flots
  • Une qualité graphique en deçà des autres jeux Mario

Note

Graphismes 69%
Bande-son 74%
Prise en main 69%
Plaisir de jeu 71%
Durée de vie 70%
Conclusion

Mario Golf : Super Rush n’est pas la révolution attendue ou désirée. Nous sommes face à un jeu qui remplit gentiment son cahier des charges afin de livrer une expérience “scolaire”. Il tente de nouvelles choses, notamment le Speed Golf qui transforme n’importe quelle partie en affrontement sur le green. Mais à ce compte là autant pousser les potards à fond et mettre des objets sur le green, à la Mario Kart, pour se tirer la bourre. Là il s’agit d’une course gentillette où il est possible de percuter son adversaire en sprintant sur lui. Pour au final le ralentir un petit peu, mais cela n’a pas vraiment d’incidence sur le résultat, puisque seul le nombre de coups compte. On préfère au mode histoire les parties libres qui permettent d’incarner les grandes stars du monde de Mario, fixer ses propres règles et partir se détendre sur le green entre deux parcours du mode histoire.

Note finale 71% Agréable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.