Nintendo : Le logo de la Switch Switch

Nintendo Switch : la console hybride presque introuvable en France…


…et dans la majeure partie du monde ! En effet, depuis la pénurie enclenchée lors du confinement consécutif au COVID-19, la console Nintendo Switch n’a jamais été en mesure de répondre à la demande. Au point que nombre d’acheteurs se sont rabattus sur la Switch Lite, une version « low » de la console hybride en question.

La Switch Lite, béquille de Kyoto

Dans son malheur, Nintendo aura eu au moins une chance, celle de disposer de la Switch Lite dans sa gamme, histoire de pallier à la rupture de stock interminable de sa console sous sa forme classique/originale. Néanmoins, la 100% nomade étant moins pointue (pas de motion controllers, impossible de détacher les joy-con, quelques jeux incompatibles, etc.) que sa grande soeur, certains ont tout simplement du faire l’impasse sur l’achat qu’ils avaient prévu. Des ventes qui ne seront sans doute jamais rattrapées, pour Nintendo.

Nintendo Switch : un retour plus long que prévu

Et alors que des sources officielles avaient évoqué une échéance à début juin pour un retour à la normale, force est de constater que ce n’est pas le cas. En effet, tant chez Amazon que chez Fnac, la machine en question est annoncée en rupture de stock. De plus, lorsque des exemplaires sont disponibles, ils sont commercialisés par des vendeurs tiers pratiquant des tarifs tout bonnement indécents.

Pourquoi un tel phénomène ? Pour deux raisons. La première, l’arrivée d’Animal Crossing : New Horizons, d’ores et déjà le jeu le plus populaire sur Switch en termes de ventes/lancement. Avec ce titre, les joueuses et joueurs se sont jetés sur la console de Nintendo, ce qui a affaibli les stocks de la firme au plombier. Sachant que la période de confinement a accentué le phénomène, avec la nécessité de s’occuper « at home ».

Puis, l’arrêt des usines en Asie à donné le coup de grâce à la firme de Kyoto, incapable de satisfaire la demande de sa clientèle. Alors on espère un retour à la normale très rapide, car d’autres gros jeux vont bientôt sortir et notamment un nouvel opus de la série Paper Mario. D’autres jeux non-annoncés doivent aussi suivre mais, pour l’heure, Nintendo a pris la sage décision de ne pas communiquer sur eux. Pour quelle raison ? Et bien pour éviter de susciter l’envie sans être capable de fournir les joueurs en consoles…

Toutefois, depuis quelques jours, l’espoir renaît puisque le hardware réapparaît en stock chez certaines enseignes. A des tarifs plus raisonnables, mais toujours au-dessus du prix normal soit aux alentours des 350 euros. Alors, nous ne saurions que trop vous conseiller de patienter encore un peu, jusqu’à ce que la belle soit disponible en nombre et à la juste tarification (moins de 300 euros, en l’occurrence).

Evidemment, nous surveillons la situation afin de vous informer, dès que la console sera à nouveau accessible sans restrictions.