Test

Pokémon Épée/Bouclier – L’Île Solitaire de l’Armure : le test


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Game Freak
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:RPG
  • Nombre de joueurs:1 joueur local, combats multi en ligne
  • Date de sortie:17 juin 2020

Pokémon Épée et Bouclier avait régalé les joueurs en fin d’année 2019 sur Nintendo Switch. Les grandes zones ouvertes pour explorer et capturer les Pokémon, les fameuses Terres Sauvages, les nouvelles villes, les créatures inédites, le Dynamax et le Gigamax… Certes le titre n’était pas parfait mais a su tenir en haleine les joueurs de longues heures durant, jusqu’à pouvoir capturer le Pokémon légendaire de leur version. Aujourd’hui, Nintendo et Game Freak reviennent avec une première extension : L’Île Solitaire de l’Armure, qui nous fait découvrir une nouvelle zone géographique. Voici notre verdict.

Pokémon Épée : bienvenue à Isolarmure

Nous n’allons pas refaire l’histoire de Pokémon, vous la connaissez. Le héros quitte son domicile pour se lancer dans la grande aventure Pokémon. Il chasse, il collectionne, il combat et défie les maîtres de chaque ville. Chacun d’entre eux représente un genre de Pokémon, et pour prouver que les maîtriser tous, vous allez devoir lutter pour devenir le Grand Maître.

Cette version Épée (ou Bouclier, mais à la rédaction nous avons la première) ajoutait un élément scénaristique intéressant. En effet, un événement ayant lieu tous les 1000 ans, La Nuit Noire, menace la région de Galar. Heureusement, deux Pokémon légendaires, Zacian et Zamazanta, furent là pour l’empêcher et disparurent ensuite… Là était l’intrigue du jeu de base. L’Île Solitaire de l’Armure Solitaire vous propose de vous rendre à la gare de Brasswick pour prendre un taxi volant direction Isolarmure.

Isolarmure est une île au Nord Est de Galar. Vous allez y découvrir un nouveau donjon, de nouveaux personnages, et surtout de nouveaux Pokémon. Cette île est accessible que vous ayez fini le jeu de base ou non. D’ailleurs si vous achetez le jeu et voulez commencer par explorer Isolarmure, cela sera possible. En effet, les Pokémon de la zone d’arrivée ont des niveaux très faibles. Cependant pour progresser vous devrez posséder la Moticyclette et son amélioration permettant d’aller sur l’eau.

Une nouvelle Terre Sauvage

Pour faire simple, Isolarmure se présente comme une vaste Terre Sauvage, avec différentes zones bien marquées. Il y a le Lagon, la forêt, les marécages, la plaine… Le tout relié également par des galeries souterraines que vous pourrez emprunter à pied ou à vélo. Il est également possible de faire tout le tour de l’île en étant sur l’eau. Vous pourrez fouiller les îlots qui l’entourent à la recherche de trésors et nouvelles CT. D’ailleurs le loot est vivement encouragé car de nombreux objets bien utiles traînent par terre et en grande, très grande quantité.

Pour ce qui est du scénario, c’est très simple. Mustar, le maître du donjon d’Isolarmure, promet à quiconque remportera ses trois épreuves une armure unique. La première consiste à rattraper trois Ramoloss véloces qui ont volé un uniforme du dojo. La deuxième demande de trouver trois champignons pour préparer une soupe Gigamax. Et la troisième est un combat. À la suite de ça vous aurez dans votre équipe Wushours, un nouveau Pokémon. Vous devrez alors devenir ami avec lui puis l’emmener combattre dans la Tour de l’Eau ou la Tour des Ténèbres, pour le faire évoluer dans la forme que vous voulez. Et c’est tout. Notez que si vous avez fini le jeu de base, vous aurez quelques quêtes en plus avec Nabil.

Alors certes pour les complétistes il y a 103 nouveau Pokémons à attraper pour compléter votre Pokédex. Il y en a sur l’eau, sous l’eau, dans les grottes, la nuit, le jour, quand il pleut, etc. Vous devrez donc parcourir l’île en long en large et en travers pour tous les attraper. En plus de ça, vous ferez la rencontrer d’un dresseur qui a égaré ses 150 Taupiqueurs sur Isolarmure. Vous allez donc vous amuser à tous les retrouver, sachant qu’ils sont enfouis sous terre et que seules leurs trois petites mèches blondes dépassent du sol. Vous aurez des paliers de récompense au fur et à mesure que vous les trouverez, ce qui pousse, là encore à l’exploration.

L’Île Solitaire de l’Armure  : un DLC un peu vide

Pour être tout à fait franc, même si retrouver l’ambiance de Pokémon et découvrir une nouvelle région nous a fait plaisir, ce DLC avait comme un léger goût d’inachevé. Certes, il y a la quête des Taupiqueurs, le plaisir de retrouver certains Pokémons de la première génération (dont Carapuce et Bulbizarre), des personnages toujours aussi déjantés… Mais le fait est qu’on en a vite fait le tour. Surtout si on lance ce DLC après avoir fini le jeu et avec nos Pokémon niveau 70. Ils vont rouler sur ceux d’Isolarmure et ne leur laisser aucune chance.

Le petit nouveau, Shifours (et son évolution Wushours), l’armure, est assez stylé. Il deviendra vite un incontournable de votre équipe si vous le montez correctement de niveau. On apprécie aussi le fait de pouvoir se balader avec le premier Pokémon de son équipe avec nous sur le terrain. Dommage que cet ajout ne s’applique pas à la région de Galar, cela donne plus de vie au jeu. Alors oui, vous allez rencontrer de nouveaux ennemis, dans la même veine que ceux de Galar, c’est-à-dire mi-attachants mi-agaçants. Mais cela va durer 2, 3h grand max et vous aurez fini. Moins si vous avez des bonbons XP L ou XL qui amèneront Wushours rapidement au même niveau que vos plus forts Pokémon.

Pour conclure, nous ne vous cachons pas que nous avons été un peu déçus par cette extension. Le contenu est léger et ressemble plus à une mise à jour qu’un vrai DLC. Isolarmure est une Terre Sauvage géante à explorer, mais on en a vite fait le tour et les Pokémon présents n’offrent aucune résistance. À part peut-être un Wailord niveau 80 que l’on aperçoit dans la mer dès notre arrivée sur l’île. Les quêtes annexes ressemblent à des quêtes FedEx et le scénario se boucle beaucoup trop vite pour qu’on y prenne du plaisir. Espérons que le tir sera corrigé avec Les Terres Enneigées de la Couronne, le second DLC prévu pour l’automne 2020.

Points positifs

  • Isolarmure propose des environnements variés
  • Les nouveaux Pokémon
  • Shifours est sympa

Points négatifs

  • Très court
  • Les quêtes annexes sans intérêt
  • Les Pokémon ne sont pas au niveau des nôtres

Note

Graphismes 84%
Bande son 83%
Prise en main 78%
Plaisir de jeu 62%
Durée de vie 35%
Conclusion

Nous étions pressé de retourner dans le monde de Pokémon après les palpitantes aventures à Galar et les événements de la Nuit Noire. Et si de prime abord Isolarmure présente bien, avec ses environnements variés, tous les nouveaux Pokémon à chaque coin de buisson… On se rend compte très vite que la proposition est limitée. L’île n’est pas très grande, même si elle regorge de secrets et de trésors. L’intrigue se boucle très rapidement. Et les quelques quêtes annexes proposées n’offrent pas un intérêt fou qui nous pousse à y revenir. Alors certes, le but premier est de compléter son Pokédex et on y prendra du plaisir, surtout pour les collectionneurs et les complétistes. Mais pour ce qui est du scénario, vous vous retrouvez face à une grosse quête annexe plutôt qu’au début d’une véritable nouvelle histoire. Voyez ça comme une grande mission plutôt qu’un DLC. Et c’est bien dommage.

Note finale 68% Un peu décevant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *