Jeux Vidéo

Star Wars, micro-transactions et gros sous : EA dans la tourmente


C’est un véritable bad buzz qui entoure la sortie du pourtant tant attendu Star Wars : Battlefront  2 disponible officiellement depuis aujourd’hui.

En effet, EA a annoncé que son titre ne comporterait aucun Season Pass ni DLC payant et que tout se ferait par accès gratuit. Mais ça, c’était sur le papier. Alors que quelques joueurs et journalistes de la presse spécialisée ont pu mettre la main sur le produit depuis quelques jours, la réalité est toute autre.

“Star Wars, ton univers impitoyaÂbleuh”

Il s’avère que Star Wars : Battlefront 2 a enfin tout du pay-to-win, c’est à dire qu’il propose des micro-transactions afin d’accéder plus rapidement à des unités plus puissantes sur le terrain, vous donnant clairement l’avantage.

Et si vous ne souhaitez pas payer, il suffit d’ouvrir des loot boxes, des caisses de récompenses, offertes après chaque victoire et qui contiennent des lots aléatoires. Cela a d’ailleurs poser problème dans certains pays comme la Belgique où une enquête a été ouverte pour savoir si ces récompenses aléatoire n’étaient pas assimilées à des jeux de hasard. Si cela s’avère être le cas, de lourdes sanctions pécuniaires pourraient être requises contre EA.

Ce n’est pas tout, puisqu’il y a une semaine, un joueur a calculé qu’il faudrait pas moins de 40h de jeu pour débloquer Dark Vador comme héros jouable. Cela a soulevé un tollé sur les réseaux sociaux, poussant l’éditeur à réduire de 75% le nombre de crédits nécessaires à l’obtention de certains héros.

Hypothèque de maison contre sabre laser

L’histoire ne s’arrête pas là car un autre internaute versé dans les chiffres a effectué un calcul un peu plus poussé basé sur les statistiques du jeu et les probabilités. Accrochez-vous bien car il en est arrivé au résultat qu’il faudrait jouer pas moins de 6 mois au jeu, soit 420 heures, afin de débloquer tout le contenu qu’il propose. Et si vous étiez tenter de passer par la case Carte Bleue et micro-transactions, voici un autre calcul : en prenant en compte le taux de probabilité d’ouverture des loot boxes, celui d’avoir le même objet, sa revente, etc. Là il faudrait dépenser pas moins de $2100 pour tout débloquer !

Autant vous dire que la réaction des joueurs du monde ne s’est pas faite attendre, faisant pleuvoir à juste raison des critiques d’absolument partout. A tel point que la moyenne des joueurs sur Metacritic pour le jeu est à 0.8 !

Mea Culpa

Conscient du problème, EA a décidé de publier un message ce matin dont nous vous livrons le contenu ci-dessous :

“A l’approche du lancement mondial, il nous a paru clair que le jeu avait encore besoin de quelques améliorations dans sa conception. Nous avons entendu vos craintes dans le fait de donner à certains joueurs un avantage injuste. Et nous avons entendu le fait que cela puisse faire de l’ombre à un jeu en outre très bon.

Cela n’a jamais été notre intention. Pardon si nous nous sommes trompé.

Nous avons bien reçu le message et nous avons décidé de stopper toute les micro-transactions. Nous passerons plus de temps à écouter, ajuster, équilibrer et améliorer. Ce qui veut dire que l’option pour acheter des cristaux dans le jeu est maintenant désactivée, et que toute progression se fera en jouant. La possibilité d’acheter des cristaux sera de nouveau disponible plus tard, quand nous aurons apporté des changements au jeu. Nous partagerons plus de détails avec vous au fur et à mesure.”

Vous remarquerez qu’EA ne décide pas de faire disparaître totalement le système de micro-transactions, seulement de l’améliorer pour le faire revenir de façon moins intrusive et plus ludique dans le futur.

EA fait donc tout son possible pour que le lancement de son titre phare de fin d’année se passe le mieux possible et espère rectifier le tir pour remonter dans l’estime des joueurs. Reste à savoir si ils tiendront promesse.

La suite au prochain épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.