Test

Test de Night Call : Jo le taxi simulator sur PC


Fiche jeu

  • Editeur:Raw Fury
  • Developpeur:Monkey Moon / BlackMuffin Studio
  • Supports:PC
  • Genres:enquête, Visual Novel
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:17 juillet 2019

Souvenez-vous, nous vous avions fait il y a quelques semaines la preview de Night Call sur PC. Pour rappel il s’agit d’un jeu d’enquête atypique où vous incarnez un chauffeur de taxi parisien. Pour diverses raisons que nous verrons plus bas vous devrez collaborer avec la police pour mettre la main sur des meurtriers. Le tout en noir et blanc, dans une ambiance plutôt lourde et avec un petit peu de gestion. Si la preview nous avait convaincu du potentiel du jeu, il est temps de livrer notre avis sur sa version complète.

C’est beau Paris la nuit

Avant de débuter l’histoire, le titre vous laisse le choix de votre enquête. Il s’agit à chaque fois de la même chose : capturer un tueur. Ses méthodes, les suspects et le coupable diffèrent à chaque fois, mais le postulat de départ est le même. Vous êtes attaqué par ce tueur dans une ruelle puis vous passez deux semaines dans le coma. Suite à ça une policière peu aimable vous contraint à l’aider pour coincer l’assassin tout en vous faisant subtilement comprendre que sinon c’est vous qui irez au trou. Vous avez une semaine, soit sept nuits, pour trouver votre coupable.

En tant que taxi vous allez passer vos nuits à transporter des clients et leur faire la causette pour essayer de trouver des témoignages, indices et autres éléments pour faire avancer votre cas. Vous pouvez également lire le journal, écouter la radio ou discuter à la station-service pendant que vous faites le plein. Quand votre nuit est terminée, l’aventure elle ne l’est pas. Avant un sommeil réparateur, vous devrez analyser vos indices (automatiquement en un clic) afin de les relier aux suspects potentiels sur votre mur. Chaque indice analyser réduit votre jauge de temps disponible, tout comme chaque course effectuée la nuit. Puis vous irez vous coucher pour entamer la nuit suivante et ainsi de suite.

En analysant vos indices vous débloquerez des lieux à visiter afin de trouver de nouveaux éléments d’enquête, mais attention à ne pas négliger votre clientèle sous peine de ne pas gagner assez d’argent, se faire licencier et risquer le game over. Il va donc falloir trouver un équilibre subtil pour s’en sortir, sachant qu’il y a différents niveaux de difficulté pour profiter de l’histoire sereinement ou au contraire avoir un système de gestion plus corsé.

Une ambiance au top

N’y allons pas par quatre chemins : l’ambiance de Night Call est dingue. Entre la musique, très discrète mais immersive et les dialogues aux petits oignons, on se croirait réellement dans l’habitacle du taxi. Le jeu se présente un peu comme un visual novel et vous allez devoir faire des choix de dialogue avec chacun de vos clients. A vous de jouer le taciturne, le sympathique, le mutique ou l’antipathique. Vous pouvez adapter votre comportement en fonction de vos clients mais gardez en tête que votre but est de les faire parler un maximum.

Au fil de vos rencontres vous allez en apprendre plus sur votre personnage et on rentre dans un sujet assez délicat mais traité, à mon goût, plutôt bien par Night Call. En effet on comprend vite que le héros est musulman, qu’il a trempé dans une affaire de meurtre étant jeune et que son frère est tombé pour terrorisme. Des thèmes malheureusement trop présents dans les médias actuels mais qui donnent une résonnance toute particulière à l’aura du héros. En effet il arrivera que vous souffriez de remarques racistes ou de petites piques sur votre apparence… A vous de passer outre ou de réagir violemment, quitte à donner raison à votre interlocuteur.

Vous allez croiser pas mal de personnes dans votre taxi, que vous allez apprendre à connaître, à aimer ou non. Et vous les retrouverez plusieurs fois au cours de votre aventure et pourrez ainsi suivre leur propre histoire avec leur background. Des histoires dans l’histoire qui permette d’alimenter un Passidex accessible depuis le menu du jeu qui regroupe toutes les clientes et tous les clients existants, ceux que vous avez trouvé et les interactions que vous avez débloquées avec eux. Un petit plus bien sympathique que l’on consulte avec plaisir après une partie.

Quelques défauts techniques

Bon le jeu n’est pas parfait, loin de là, même si l’on passe un excellent moment dessus. Mais quelques éléments viennent gâcher ce plaisir. Tout d’abord l’absence de fil rouge à travers l’histoire. Même si plusieurs cas nous sont présentés, le point de départ sera toujours le même : vous vous faites agresser par le tueur et il faut le retrouver. On aurait aimé une continuité à travers les histoires plutôt qu’une variation sur le même thème, parce que les mécaniques restent les mêmes. Un récit global aurait donc été préférable.

Ensuite nous avons eu quelques soucis sur la map de Paris en choisissant les clients. En effet plusieurs fois nous avons été bloqué car le taxi ne réagissait pas à nos clics. Il a donc fallu relancer le jeu, ce qui nous a fait recommencer au début de la nuit en cours, nous faisant perdre notre progression dans celle-ci. Un peu dommage. Mis à part ça le titre fonctionne très bien et même si la redondance à la longue nous fait jouer par petites sessions, celles-ci sont bercées par une ambiance soignée et une narration au poil. Un bon petit jeu indé pour l’été, comme on les aime !

Points positifs

  • Une narration soignée
  • L'ambiance noire
  • La personnalité des clients rencontrés

Points négatifs

  • Quelques bugs techniques
  • L'absence de fil rouge
  • Des enquêtes trop faciles

Note

Graphismes 72%
Bande-son 70%
Prise en main 71%
Plaisir de jeu 76%
Durée de vie 53%
Conclusion

Night Call est le jeu indé qu’il faut faire cet été sur son PC. A déguster comme un bon polar, il vous emmène dans les rues de Paris à la rencontre de sa vie nocturne, tout en pourchassant plusieurs tueurs en série. D’ailleurs vous pourrez les prendre comme clients donc attention à vos paroles ! Avec une petite partie de gestion, pas très compliquée, le jeu se focalise grandement sur sa narration. S’il ne sera pas difficile de faire la lumière sur qui est l’assassin, on prendra plus de plaisir à aller chercher nos clients pour tailler le bout de gras et en apprendre plus sur leur vie. Comme ce couple de femmes à la recherche du donneur parfait pour leur futur enfant. Ou ce chat qui en a marre de sa maîtresse trop collante et qui décide de prendre le train pour Deauville. Ou encore un fantôme ! Bref, on passe un bon moment et on ne voit pas le peu de temps passé devant les trois enquêtes proposées par le jeu.

Note finale 68% Jo le taxi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *