Switch

Zelda Breath of the Wild : c’est définitivement terminé !


Vous attendiez d’autres DLC pour Zelda Breath of the Wild (Switch et Wii U) ? Et bien au risque de briser vos rêves, cela ne se produira pas ! Et d’une certaine manière, c’est probablement mieux ainsi. Eiji Aonuma, le producteur du jeu l’a en effet confirmé dans la presse japonaise, Famitsu en l’occurrence.

Zelda Breath of the Wild : l’opus de la réconciliation

Avec The Legend of Zelda Breath of the Wild, Nintendo a probablement retrouvé une certaine aura qui s’était peut-être estompée ces dernières années. Après un Skyward Sword loin d’avoir fait l’unanimité, Eiji Aonuma était sous pression, en vue de redonner à Link ses lettres de noblesses. Et il faut croire que ce regain de motivation a eu des effets positifs sur le Producteur du jeu, à l’origine de l’un des titres les mieux notés par les médias, dans l’histoire des jeux vidéo…

Mais suite à ce succès retentissant -ayant, aussi entraîné la Switch vers les sommets- un sujet épineux avait, bien vite, fait son apparition : les DLC. Un principe de contenu additionnel (généralement payant) auquel Nintendo est resté un farouche opposant durant de longues années, alors que les « machines » de Sony et Microsoft s’y étaient engouffrées bien volontiers, avec une tripotée d’éditeurs dans leur sillage.

Déjà, les packs d’extensions proposés après la sortie de Mario Kart 8 sur Wii U avaient susciter une certaine polémique. Pourtant, force était de constater que le rapport qualité/quantité/prix était, alors, au rendez-vous. Selon nous, il s’agissait même d’une belle manière de racheter une conduite à ce procédé du DLC. Oui mais voilà, le dernier Zelda, lui est peut-être allé trop loin en contraignant les joueurs à l’achat d’un pass donnant accès à deux DLC (impossible de les acquérir à l’unité !). Le dernier étant sorti il y a quelques jours, n’hésitez pas à consulter notre test.

Pire, le tarif pour s’offrir le précieux est apparu quelque peu excessif, soit 20 euros pour disposer de quelques heures de jeu en plus, ainsi que pas mal de bonus. Quand nous savons, dans le même temps, que d’autres jeux Nintendo Switch comme Arms et Splatoon 2 reçoivent régulièrement du contenu supplémentaire de manière totalement gratuite, évidemment, le décalage est difficilement compréhensible pour les joueurs.

Malgré tout, pour un aficionados, l’acquisition pouvait se justifier, surtout avec le dernier pack, le sympathique « ode aux prodiges ». Au point que certains espéraient d’autres DLC, pour aller plus loin dans l’expérience, par exemple en découvrant de nouvelles contrées dans le jeu…Malheureusement, cela ne se produira pas car Eiji Aonuma en a décidé autrement. Déception pour certains, il s ‘agit, en réalité, d’une excellente nouvelle.

Car, outre l’apaisement de nos comptes bancaires, cela signifie surtout que toutes les ressources sont désormais focalisées sur le prochain jeu vidéo The Legend of Zelda. Là encore, la confirmation du développement de cette suite n’est pas une surprise (confirmation, à demi-mot, voilà quelques jours, de la voix du producteur). En effet, Nintendo devra produire, avant la fin de vie de la Switch, une aventure exclusive à cette machine. Car, pour mémoire, Breath of the Wild était, à l’origine, conçu exclusivement pour la Wii U.

Qu’on se le dise, Zelda reviendra, sans doute d’ici 3 ou 4 ans et sur Nintendo Switch, dans une aventure que l’on imagine encore plus épique…On en trépigne d’impatience !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *