Test

Test – Toukiden 2, Monster Hunter chronophage d’un Japon Féodal


Fiche jeu

Les jeux de chasse ont eu leur période de gloire. En déclin depuis le vide laissé après Monster Hunter, Koei Tecom nous propose la « suite » de Toukiden avec un épisode nommé tout simplement Toukiden 2. Pénétrez dans le Japon féodal, en quête de purification, face à la menace des Onis. De sombres démons ont pris place dans notre monde et seul les Slayers, des guerriers puissants et aguerris, sont capables d’éradiquer la vermine croissante. La recette miracle des jeux de chasse est elle toujours d’actualité ?

Toukiden 2, Chonophage à souhait !

Adapté de sa version Ps Vita, il est désormais possible de jouer sur Playstation 4 et PC à Toukiden 2. Vous voulez devenir un grand chasseur ? Les Onis ne vous font pas peur ? Rejoignez dès à présent les rangs des Slayers. Personnalisé votre personnage parmi les multiples critères qui s’offrent à vous. Bien loin de la chirurgie que l’on peut appliquer dans certains RPG, le système de personnalisation permet tout de même d’avoir un personnage assez unique pour se différencier des autres joueurs. Le choix le plus crucial sera l’arme que vous utiliserez, car c’est ce style de combat qui vous accompagnera dans toute votre aventure. Deux nouveaux « styles » font leur apparition par rapport aux anciens épisodes, l’épée et le bouclier ainsi qu’une lame / fouet extensible façon Ivy de SoulCalibur pour les connaisseurs. Chaque style étant associé à une particularité de gameplay mais aussi une certaine difficulté à maîtriser en combat. Après une courte introduction à Yokohama à combattre les sbires démoniaques et un premier combat contre un Oni colossal, une hydre monstrueuse vous envoi dans le village de Mahoraba 10 ans plus tard. En un claquement de doigt, les hordes démoniaques se sont répandues sur le monde, l’appel des Slayer et lancé.

Fort heureusement vous serez vite accompagné par un savant qui vous offrira la « main démon ». Ce nouveau sort vous permettra d’empoigner vos ennemis ou vous en servir comme crochet et vous hisser sur les plus gros monstres et les trancher dans le vif (un sort du même acabit est disponible dans Devil May Cry 4 pour vous faire une idée rapide). Cette « main démon » sera aussi utile pour atteindre des zone inaccessibles à pied afin d’en explorer tous les recoins. Car oui vous aurez votre part de découvertes à réaliser. Ce Toukiden 2 est annoncé comme un monde « Ouvert ». Terme à prendre avec des pincettes car même si de vastes étendues vous attendent, nous sommes bien loin d’un Open World à la GTA ou Monster Hunter. Néanmoins beaucoup de trésors sont a découvrir.

 

On ampute et on recommence

L’amputation des monstres fait partie intégrante du gameplay de Toukiden 2. Il est facile de basher les boutons de la manettes de manière frénétique mais les puristes en quête de complétion vous indiqueront rapidement qu’il vaut mieux couper les bras et les pattes pour débloquer bon nombres d’ingrédients servant à améliorer votre personnage. Ici pas de niveau, toute l’amélioration de notre héros et ses compagnons se fait via l’équipement. Allez voir le forgeron, il vous demandera toujours plus d’éléments récupérés sur les monstres les plus puissants pour booster vos armes et armures jusqu’à l’infini. Pour cela nulle autre solution que de farmer comme un cochon et de raser la Map du point A au point B. Mais certains composants ne s’obtiennent pas si facilement et il faudra peut être amputer la corne d’un Oni demandant ainsi une précision plus chirurgicale dans le combat.

Vous pourrez profiter d’une aventure solo découpée en chapitres. Accompagné d’autres chasseurs gérés par une IA tout à fait correcte, vous expulserez les démons sur votre passage. Votre groupe peut être complété au fil des rencontres que vous ferez dans votre aventure. Il faut bien entendu entretenir vos liens en discutant avec vos « amis virtuels » pour qu’ils donnent le meilleur d’eux même en combat. Ces phases de recrutements auront tendance à vous mêler à de longs dialogues pas toujours des plus intéressants et uniquement sous-titrés en anglais. Nous avons par contre apprécié le travail de doublage en japonais qui rend l’immersion dans ce Japon féodal bien réelle. Par contre nous regrettons que les accomplissements ne soient pas traduits et écrit en japonais les rendant inutiles et incompréhensibles.

Il en va de soit qu’il faut aussi optimiser son équipement pour les affrontements. Si les petits sbires ne sont là que pour en prendre plein la tête, les Onis quant à eux disposent de tout un arsenal d’attaques et de défenses qui les rendent redoutables et peuvent mener à la mort instantanée de votre héros, et ce même si votre jauge de vie est pleine. Pour cela en plus de vos armures et armes, vous pouvez vous équiper de Mitama, de puissants esprits guerrier contenus dans des cartes à récupérer sur les gros ennemis. Chaque Mitama possède un type parmi les 11 disponibles dans le jeu. Certains esprit vous offrent de la puissance de frappe, d’autre de meilleurs défense et les plus rusés affaiblissent les ennemis, ou au contraire vous boostent. Vous pouvez équiper jusqu’à 3 Mitamas simultanément (une principale et 2 secondaires). Chaque Mitama possède une compétence de soin. Les secondaires se lancent soit automatiquement à intervalle régulier ou avec la main démon, soit comme « Proc » sur l’armure quand vous êtes touchés, ou si vous réussissez une esquive.

Dans un premier temps il sera facile d’équiper de manière hasardeuse ses objets et Mitamas mais pour vraiment optimiser et parfaire son héros il faudra du temps. Du temps pour trouver la meilleure synergie entre les Mitama et du temps pour améliorer au besoin son équipement. Vous l’aurez compris Toukiden 2 est une histoire de temps que vous lui accorderez…

Une belle campagne mais…

La campagne solo vous accompagnera de longues heures. Ses chapitres enrichissent vos groupes et débloquent des zones inaccessibles au départ. Vous améliorerez votre équipement au fil de l’aventure. Mais la redondance fait tout de même son apparition au bout de quelques heures limitant le jeu à des quêtes annexes et principales sous forme de contrat de chasse. Fort heureusement vous croiserez d’autres joueurs sur votre chemin. Et la Toukiden 2 présente son point fort. Nous découvrons toute l’essence de la chasse grâce au multijoueur cross-plateforme (vous pourrez jouer avec des joueurs PsVita). Faites connaissance avec d’autres Slayers et créez un groupe de chasse. Il faudra alors optimiser la symbiose du groupe en s’équipant en conséquence. Ne pas miser uniquement sur l’attaque mais disposer de toute la panoplie de « styles »  et « techniques » disponibles dans Toukiden 2, à la façon d’un RAID dans WoW. Un Tank pourra provoquer la cible pendant que les Dps font le maximum de dégâts.

Techniquement ça pêche un peu

Même si on peut dire que le Gameplay est éprouvé et sans réelle faille, le titre reste une adaptation de du jeu PsVita. Ne vous attendez pas à des graphismes somptueux. Ne vous attendez pas à des effets de lumières dignes de la PS4 ou de ce qui se fait sur PC en général. Ici on reste dans des éléments simples mais qui garantissent peu de bugs et des temps de chargements proches vraiment limités. Nous apprécions particulièrement de pouvoir traverser les vastes étendues sans interruptions ni chargement. Même les combats contre les boss se font dans des arènes naturelles sans transition. Les seules coupures notables sont scriptées par le scénario pour lancer des cinématiques complétant l’histoire.

Un jeu réservé à l’élite des Slayers

Si dans un premier temps nous appréhendons un gameplay très accessible qui est introduit à la perfection par les premières quêtes du jeu, on se rend vite compte qu’il faudra un gros paquet d’heures pour achever sa mission et encore si on estime qu’une fin existe. Vous serez vite confronté à l’immensité de l’évolution de votre personnage qui peut, moyennant de longues heures de chasse, devenir puissant, encore plus puissant et enfin toujours plus puissant. Seul une minorité de joueurs atteindrons cette excellence caren plus de son aspect Chronophage, cela à un prix. Même s’il s’agit d’une « simple » adaptation de la version Ps Vita, le titre est vendu au prix fort. Pour les amateurs du genre il faudra peut être veiller les promotions sur le jeu.

 

Points positifs

  • Des monstres énormes
  • Une campagne solo honnête
  • Les petites améliorations (main démon)
  • Un monde "ouvert"
  • Le Multijoueur prend tout son sens
  • La variété d'amélioration
  • Une durée de vie infinie ?
  • Un gameplay nerveux

Points négatifs

  • Une lassitude assez rapide en solo
  • Un prix trop élevé
  • Des dialogues souvent trop long et uniquement sous titrés en anglais
  • Des graphismes un peu dépassés
  • Les succès ne sont pas traduits

Note

Graphismes 60%
Bande-Son 78%
Prise en main 82%
Plaisir de jeu 75%
Durée de vie 100%
Conclusion

Pouvons nous réellement parler d’une suite? Nous aurons plutôt la justesse de le caractériser de grosse mise à jour. En effet ce Toukiden 2 reprend l’ensemble de ses prédécesseurs en apportant de petits ingrédients en plus pour parfaire son gameplay éprouvé depuis longtemps. Nos regrettons le peu d’attentions réalisée au niveau des graphismes  qui semblent datés. Si dans un premier temps nous dévorons la campagne solo afin de découvrir un monde plus ou moins ouvert pour récolter bon nombres de matériaux nécessaires à l’amélioration de notre héros. Nous seront vite confronté à une certaine monotonie à jouer seul. Heureusement le multi est la pour combattre cette lassitude et ouvrir de nouvelles perspectives de jeu proche de la durée de vie infinie où seule votre volonté montrera sa limite. La grande question reste de découvrir comment trouver le moyen de rallonger ses journées pour en profiter…

Note finale 79% Chronophage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *