Terminator Resistance Test

Test de Terminator Resistance : dans la (mauvaise) lignée de Dark Fate ?


Fiche jeu

  • Editeur:Reef Entertainment
  • Developpeur:Reef Entertainment
  • Supports:PC, PS4, Xbox One
  • Genres:FPS
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:15/11/2019

Après un Terminator : Dark Fate carrément décevant, au cinéma, nous nous demandions si le jeu vidéo allait conjurer le mauvais sort. Aussi, Terminator Resistance paraissait à même de donner un peu de réconfort aux fans, avec un jeu nerveux et riche en action. Malheureusement, le résultat est très en deçà des attentes…Nous vous expliquons pourquoi dans ce test de la version PS4 classique.

Terminator Resistance : et si on déposait les armes ?

C’est dans la peau de Jacob Rivers, résistant combattant Skynet sans relâche, que le joueur s’installe dans l’aventure. Nous voici donc propulsé dans un Los Angemes littéralement dévasté, face à moult T-800 et autres robots volants, toujours ravis d’en découdre.

Ecrit par Arvid Nelson (Rex Mundi, Rage : After the Impact), TERMINATOR: RESISTANCE Zero Day Exploit a été dessiné par Andy MacDonald (The Terminator: 2029 to 1984) et Pete Woods (Cryptocracy, Terminator Salvation: The Final Battle), coloré par Dan Jackson (Stranger Things: Zombie Boys, Aliens) et des caractères par Nate Piekos de Blambot (The Mask: I Pledge Allegiance to the Mask, The Umbrella Academy). Les couvertures de TERMINATOR: RESISTANCE Zero Day Exploit Part 1 & Part 2 ont été déssinées par Raymond Swanland (Alien vs. Predator, Predator).

Ne nous le cachons pas, dès la première partie, on sent le calvaire arriver. Car visuellement, Terminator Restistance est aux fraises. Aussi, si l’on excepte la modélisation des adversaires mécaniques et de quelques effets (d’eau, notamment), le résultat est carrément passable. Au point que l’on a pas forcément le sentiment d’être sur Playstation 4. Alors, comme nous n’avons pas pour habitude, sur LMJHT, de nous arrêter au stricte aspect graphique, nous poursuivons héroïquement notre quête.

terminator resistance

Un peu d’espoir…

Et sur le papier, il y a de quoi espérer. En effet, plusieurs éléments de RPG se greffent à l’aventure. Evoquons entre autres les notions de choix, ayant une incidence -minime- sur le scénario. De plus, il est possible d’améliorer les compétences de notre héros ainsi que son armement. Parmi les actions possibles, notons aussi le crochetage des serrures ou encore, le piratage d’installations ou la pose de charges explosives ici et là. A vrai dire, toujours sur le papier, le gameplay semble vraiment riche. Sauf que, dans Terminator Resistance, on se fait ch…grave !

terminator resistance

…oui, mais non !

Les périodes de shoot sont juste soporifiques, face à des ennemis peu pugnaces, appuyés par une I.A pas en grande forme. On se retrouve, même, à tourner pendant de longues minutes pour trouver de quoi plastiquer une porte nous empêchant d’évoluer dans le jeu. De quoi s’endormir à de nombreuses reprises. Alors on espère que la découverte de nouvelles armes va modifier quelque peu la donne mais, que nenni ! Heureusement, l’on trouve tout de même un semblant de plaisir à visiter les ruines et bâtiments dévastés, à la recherche d’objets, ressources, munitions et autres planques riches en accessoires.

terminator resistance

Et puis, les missions secondaires sont là, aussi, pour offrir une alternative à la trame principale, qui se vit sans plaisir et, encore une fois, avec ennui. D’ailleurs, c’est un peu le comble mais ces missions alternatives seraient presque plus attractives que les principales…Au moins, la bonne nouvelle, c’est que l’on peut tout de même prendre un peu de plaisir en jouant au soft de Reef Entertainment. Enfin pas longtemps !

Car, autre défaut du soft, la campagne se termine en à peine plus de sept heures. Vu le prix du soft, ça fait vraiment mal. Surtout que, s’ajoutent aux graphismes et effets datés (et répétitifs), un framerate pas toujours au top, avec quelques ralentissements à noter. Du moins, quand l’action se fait plus intense, chose qui ne se produit pas souvent. En clair, c’est un peu la soupe à la grimace, manette en main.

terminator resistance

Points positifs

  • Quand même du fan-service
  • Certaines missions secondaires
  • Beaucoup de choses/actions possibles

Points négatifs

  • Graphiquement daté
  • On s'ennuie ferme...
  • Sensations de tir décevantes
  • Campagne trop courte
  • Gameplay riche mais sans saveur

Note

Graphismes 51%
Bande-Son 75%
Prise en main 57%
Plaisir de jeu 55%
Durée de vie 35%
Conclusion

Vous l’aurez compris, Terminator Restistance n’est pas un bon jeu. Pourtant, à un prix de moins de 30 euros, nous aurions peut-être pu le conseiller aux plus fans de Terminator d’entre-nous. Car le fan-service y est quand même assuré et certaines missions secondaires sont plutôt cool à réaliser.

Malheureusement, au prix fort, avec ses graphismes d’un autre âge, son scénario soporifique, sa durée de vie « mini », son action molle à souhait et ses mécaniques vieillissantes, le FPS de Reef Entertainment n’a pas beaucoup d’atouts. Nous vous invitons, donc, à passer votre tour…

 

Note finale 55% Soporifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *