Switch

Banjo sur Switch (via SSBU) : Nintendo et Microsoft main dans la main ?


Si cette rumeur venait à être confirmée, alors cette dernière ferait grand bruit, dans l’univers des jeux vidéo ! En effet, une liste (ou plutôt, un visuel) d’apparence crédible vient de fuiter sur la toile. Cette dernière donnerait un aperçu de la totalité du roster qui sera présent dans Super Smash Bros. Ultimate au moment de sa sortie. Et, surprise, Banjo (Rare Software) serait au programme…

Banjo Kaooie : juste une pige, ou…?

Cette jolie liste de personnages qui seraient jouables dans Super Smash Bros. Ultimate commence à tourner sur le net. Parmi ces combattants, signalons la présence de Ken, issu de Street Fighter, Shadow (Sonic), Isaac (Golden Sun), Chorus Kids (Rhythm Paradise), Geno (Super Mario RPG), Mach Rider (Mach Rider) et, le plus intéressant de tous, Banjo. Oui, le célèbre héros découvert dans Banjo et Kazooie, quasi-alter-ego de Mario dont le départ précipité de Nintendo avait suscité surprise et indignation. Et pour cause, Rare Software avait été racheté par Microsoft, il y a pas mal d’années.

Depuis, Banjo et l’ensemble des licences Rare sévissent sur consoles Microsoft, sans rencontrer un succès phénoménal pour autant. Ce studio pourrait-il revenir dans le giron de Nintendo ? Peu de chances. Néanmoins, les liens entre la firme américaine et Big N n’ont de cesse de se resserrer, ces derniers mois. Ainsi, après un Tweet conjoint publié il y a peu et une collaboration sur Minecraft, les deux intéressés auraient peut-être trouvé un accord pour permettre à Banjo d’effectuer un passage sur Switch, via Super Smash Bros. Ultimate. Alors, bien sûr, il va falloir patienter jusqu’à une officialisation que -minimum- 75% des aficionados de Nintendo attendent.

Si confirmation il y avait, cela ouvrirait bien sûr la porte à d’autres choses…Nous pensons, surtout, à la sortie de la N64 Mini qui, dans un premier temps, apparaissait sans les licences Rare. Mais si Banjo venait à être « prêté » par MS alors l’on imagine que le géant américain ne verrait pas d’objection à « libérer » des licences comme Goldeneye, Perfect Dark, Banjo, Conker et Jet Force Gemini pour satisfaire les futurs acheteurs de N64 Mini. Nous rêvons un peu, pour l’heure, mais parfois, du rêve à la réalité…