Sony PS4

Desintegration : le nouveau chef-d’oeuvre par le papa d’ Halo


C’est l’une des sensations de la Gamescom 2019. Dévoilé en première mondiale lundi dernier, Desintegration est une nouvelle licence qui s’annonce carrément bonne. Et pour cause, le créateur du soft ayant co-pensé un certain Halo. Avec une telle référence, forcément, nous nous attendrons à l’excellence…

Desintegration : Halo j’écoute ?

Dès 2020, PC, Playstation 4 et Xbox One accueilleront donc Disintegration. Un jeu de tir orienté science-fiction qui paraît bien nerveux et potentiellement jouissif. Plus concrètement, ce soft par Private Division et V1 Interactive profitera d’une campagne solo qualifiée de « haletante » ainsi qu’un mode multi disposant de trois modes de jeu bien distincts ainsi qu’un premier aperçu du monde du jeu. Parmi les membres de l’équipe de développement, notons la présence d’individualités ayant bossé sur Destiny ou encore, SOCOM US Navy Seals. Une Team dirigée par Marcus Lehto, co-créateur de Halo et ancien directeur créatif chez Bungie.

Et forcément…ça part en live !

Côté histoire, Disintegration nous envoie dans un futur proche au sein duquel l’humanité est proche de l’extinction. Aussi, elle doit s’orienter vers la technologie pour tenter de survivre. Et c’est par le biais d’un processus complexe appelé l’Intégration que le cerveau humain est extrait de sa boite crânienne. Puis, il est littéralement encastré dans une armature robotique. Toutefois, comme il fallait bien créer matière à se bastonner la gueule, certains énergumènes utilisent à des fins peu louables le concept en question…on vous laisse deviner la suite !

« Disintegration n’est pas un jeu de tir à la première personne comme les autres, en ceci qu’il vous force à appréhender le champ de bataille avec un œil neuf, » dit Marcus Lehto, président et directeur du jeu chez V1 Interactive. « Vous explorez un monde qui a été changé à jamais à la suite d’un conflit mondial incessant. La seule façon de sauver la vie telle que nous la connaissons est en prenant des décisions stratégiques lors de chaque affrontement, aussi bien en tant que pilote d’un Gravicyle armé ou en tant que commandant de votre équipe. »

« Le jeu se déroule dans un monde magnifique, et son histoire est empreinte de rudesse et de triomphe. Ces deux aspects auraient pu faire l’objet d’un seul jeu, mais V1 a pris le pari d’aller plus loin, » explique Kari Toyama, producteur senior chez Private Division. « Non seulement l’univers et la narration de Disintegration sont absolument fascinants, mais le jeu parvient également à fournir une expérience de combat totalement différente de tout ce qui existe actuellement sur le marché. »