Smartphone et Tablettes

Huawei lance StorySign, appli qui reproduit le langage des signes !


C’est une démarche que nous nous devions de relayer, à l’initiative de la marque Huawei. Le numéro 3 du Smartphone vient, en effet, de présenter une appli assez originale. Car par le biais de cette dernière, les enfants sourds et malentendants pourront profiter de moments de lecture en famille. Son nom, StorySign.

Une appli qui reproduit le langage des signes : une révolution !

Huawei a décidé de mettre l’intelligence artificielle de ses mobiles au service d’une noble cause. Grâce à l’application StorySign, conçue en étroite collaboration avec des experts et des organismes caritatifs issus de la communauté des sourds, cette dernière offre une opportunité aux enfants sourds et à leurs parents. Outre le simple fait de montrer de l’intérêt envers ses enfants (ce qui constitue, déjà, un élément important, pour les victimes de ce handicap), cette app dispose d’un avatar attachant servant de guide. Ce livre pour enfants numérique est, par ailleurs, capable de reproduire le langage des signes en temps réel, tout au long de l’histoire. Une petite révolution…

Selon Andrew Garrihy, CMO Huawei Europe occidentale, « chez Huawei, nous sommes convaincus de la puissance de l’IA et nous sommes persuadés que la technologie peut faire une réelle différence ». Et d’ajouter : « Nous avons créé StorySign pour permettre aux familles d’enfants sourds de profiter de moments de lecture heureux. Nous espérons qu’en faisant prendre conscience des limites des méthodes d’alphabétisation actuelles pour problèmes d’alphabétisation les personnes sourdes, les gens seront enclins à donner ou soutenir un des formidables organismes caritatifs partenaires avec lesquels nous collaborons dans toute l’Europe. »

Mark Wheatley, Directeur exécutif, Union européenne des sourds, va plus loin : « Avec StorySign, Huawei utilise la puissance de l’IA et une technologie innovante de façon pertinente. Et nous sommes persuadés que cela aura un impact significatif sur les sourds en aidant davantage d’enfants sourds à atteindre le même niveau d’apprentissage de lecture que les enfants entendants. Nous espérons également que le lancement de StorySign contribuera à débattre plus largement sur l’équité dans tous les aspects de la vie des personnes atteintes de surdité en Europe. »

En France, la Fédération Nationale des Sourds de France (FNSF) soutient l’initiative,
Ronit Laquerriere-Leven, vice-présidente de la FNSF déclare : « Nous sommes ravis de voir qu’un tel projet soit mis en œuvre à l’échelle européenne dans le but d’attirer l’attention du plus grand nombre. Cette initiative est très intéressante car elle permet le développement de ressources accessibles aux jeunes sourds. »

Pour terminer, attardons-nous sur quelques statistiques relatives aux problèmes rencontrés par les enfants sourds et leurs parents, en France :

  • Les parents d’enfants sourds en France consacraient plus de temps chaque jour pour lire une histoire à leurs enfants par rapport aux parents d’enfants entendants, soit en moyenne 39 minutes au lieu de 22 minutes. Les statistiques montrent le décalage pris dans l’apprentissage de la lecture par la plupart des enfants sourds, puisqu’ils ne savent lire qu’à l’âge de neuf ans[1].
  • La langue des signes fait partie des langues qui n’ont pas de formes écrites, ce qui constitue un défi considérable pour les enfants sourds lorsqu’ils apprennent la lecture. En plus du manque de ressources, de nombreux enfants n’ont pas accès à la langue des signes aux étapes essentielles de leur apprentissage. En France, 95% des enfants sourds sont nés de parents entendants[2]et plus de 66 % de ces parents avouent n’avoir que des connaissances partielles de la langue des signes, voire ne pas la connaître du tout.
  • Les parents d’enfants entendants sont convaincus que le fait de lire des histoires à leurs enfants est essentiel pour leur développement. La majorité d’entre eux pensent même que cela a une influence bénéfique sur leur imagination (65 %), leurs connaissances (62 %) et leur capacité à communiquer (67 %).

Vous pouvez, par ailleurs, faire un don afin de soutenir cette cause, via le site officiel dédié.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *