Mikail Hizal Gran Turismo Sony PS4

Interview Mikail Hizal : « Montrer aux jeunes avec une origine différente qu’ils peuvent réussir »


Vainqueur de la saison 1 des FIA Gran Turismo Championships Nations Cup 2019, Mikail « TRL_Lightning » Hizal représentera l’Allemagne au Nürbrgring. Un rendez-vous que le simracer de la Team Redline aborde différemment des autres.

(LMJHT) : Mikail, nous sommes à 3 jours du World Tour au Nürburgring. Comment te sens-tu?

Trois jours? C’est très proche n’est-ce pas? (rires) Personnellement je me sens relaxé, mais stressé comme je dois aussi me préparer pour mes examens à venir.

(LMJHT) : Est-ce que tu te battras uniquement pour la victoire?

Il serait incroyable de gagner, mais je ne vais pas me concentrer sur ça. Je veux simplement m’amuser, prendre du plaisir sur l’évènement et avec mes amis.

(LMJHT) : Comment abordes-tu ces courses?

J’aborde ces courses de la même manière que je le fais à la maison. Je veux simplement m’amuser sans me prendre la tête et me stresser.

(LMJHT) : Tu as fait des erreurs à Paris durant les Manufacturer et Nations Cup. Comment as-tu travaillé sur ton mental suite à cela?

Je suis toujours déçu d’avoir fait ces erreurs cruciales qui m’ont coûté les victoires. Mais à ce moment, je conduisais avec un état d’esprit complètement différent. Je me disais : « Tu dois gagner » et avec ça j’ai fait plus de fautes et n’ai pas pris plaisir à courir. C’était une grosse erreur, car je ne suis pas ce genre de pilote. Donc pour le Nürburgring je veux avoir le même état d’esprit que celui que j’ai toujours eu avant : apprécier l’évènement, les courses avec mes amis et les vacances gratuites ! (rires)

(LMJHT) : Tu vas courir en Allemagne, pays où tu vis. Est-ce qu’être à la maison change quelque chose à ton approche?

Personnellement je ne sais pas si je peux vraiment dire que je conduis pour mon pays à cause de ce qui m’y est arrivé et qui m’y arrive toujours. Mais je veux montrer aux autres jeunes avec une origine différente qu’ils peuvent aussi réussir dans ce pays.

(LMJHT) : L’an passé l’évènement était public. T’attends-tu à plus de pression si c’est le cas cette année?

Non pas vraiment. Je trouve même ça plus excitant et fun quand il y a du public, comme à Madrid (lieu la finale européenne l’an passé, où il s’était imposé, ndlr).

(LMJHT) : Cet event sera ton 5ème World Tour. La motivation est-elle toujours la même après toutes ces courses face aux meilleurs simracers du monde?

Absolument ! J’attends cet event avec la même impatience que les prochains pour voir mes amis, Monsieur Yamauchi (le créateur de Gran Turismo, ndlr) et ses équipes, qui rendent tout cela possible. Sans eux je serais incapable de visiter tous ces pays où je n’ai jamais été, donc je suis très reconnaissant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *