Team Vitality : Thierry Ascione, Pier Gauthier et Ludovic Lalay Jeux Vidéo

Team Vitality engage un ex-pro du tennis


Ancien joueur professionnel de tennis, Thierry Ascione dirigera le tout nouveau département performance de Team Vitality avec Pier Gauthier et Ludovic Lalay

Pionnière de l’esport, l’équipe française Team Vitality franchit encore un cap dans la préparation des athlètes. Cette dernière ouvre en effet un département performance, créé spécialement afin d’entraîner les gamers. Ceci afin de les mettre dans les meilleures dispositions pour aller chercher le succès dans leurs compétitions respectives.

Thierry Ascione directeur performance de Team Vitality

A sa tête, la formation à l’abeille ne fait pas dans la demi-mesure en nominant Thierry Ascione. Né en 1981, ce dernier est un ancien joueur professionnel de tennis. Sur le circuit pro pendant plus de 10 ans, il a ensuite reconverti sa carrière dans le coaching. Accompagnant ainsi de grands noms tel que le bien connu Jo-Wilfried Tsonga. Mais aussi l’ancienne numéro 3 mondiale, Elina Svitolina.

Si entre sport et esport, la frontière est fine pour certains joueurs, elle n’est pas plus épaisse du côté des entraineurs. De quoi donner suffisamment confiance à Thierry Ascione pour se lancer dans le défi. Et passer de la raquette à la manette, son travail se concentrant d’abord sur l’équipe CS:GO.

Un challenge plutôt réussi jusque maintenant. A ses fonctions depuis mi-décembre, ses protégés ont remporté le tournoi Epicenter (17-22 décembre). Thierry Ascione vise maintenant la confirmation, axant son travail sur le côté humain :

“Je suis très motivé par ce nouveau défi, mais je suis également fier et surtout impatient de prouver que le titre gagné lors de l’Epicentre n’était qu’un début. L’humain est au centre de tout, c’est pourquoi nous allons prendre soin de chaque joueur individuellement, mais également de tous les joueurs en tant qu’équipe. Dès notre première rencontre avec l’équipe, j’ai pu voir que nous partagions la même vision et les mêmes ambitions, c’est la raison pour laquelle nous avons accepté ce projet. Nous sommes prêts à faire bénéficier aux joueurs de Team Vitality des décennies d’expérience que nous avons engrangées et de notre énergie”

Sport et esport se rapprochent encore

« Nous », car bien évidemment, l’ex-tennisman tricolore n’est pas seul à faire fonctionner le département performance. Autre as de la raquette, Pier Gauthier, ex-joueur et coach professionnel de tennis, rejoint l’équipe. Afin de faire bénéficier de ses 20 ans de travaux sur la préparation mentale. Ludovic Lacay, joueur international de poker complète un trio qui semble, à première vue, efficace.

A voir si cela se confirmera sur les écrans. Le projet semble en tout cas loin du coup de bluff, comme le détaille Vitality. Après les les méthodes, tactiques de préparation et l’entraînement en compagnie du roster CS:GO, tout cela devrait être étendu aux neuf équipes faisant partie de Team Vitality. Notamment Rocket League ou la partie simracing. Ce dont se félicite Fabien « Neo » Devide, président du team. Tout en arguant que sportifs et esportifs devraient bénéficier d’un entraînement aussi poussé :

“Nous avons construit une équipe avec des joueurs formidables, mais chacun d’entre eux possède une marge de progression inexploitée. En tant que club compétitif, nous voulons évidemment devenir les meilleurs, et pour cela, nous croyons en l’importance vitale de soutenir nos joueurs et d’accompagner leur développement. Les athlètes esports devraient avoir droit au même niveau d’expertise de la part de leur encadrement que celui existant dans le sport traditionnel. Nous nous engageons à adopter de meilleures pratiques et nous espérons que, par la création de ce nouveau département, nous allons établir une nouvelle norme dans l’esports”.

Différents bootcamps seront également mis en place afin de parfaire la préparation des athlètes de Team Vitality. Certains se tenant même au stade de France, ou l’équipe possède un centre d’entraînement. Un nouveau pas dans l’esport, qui ne devrait, espérons-le, pas rester inaperçu.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *