Test

TEST : c’est sur Nintendo Switch que Lego Worlds pose (encore) ses valises !


Fiche jeu

  • Editeur:Warner Bros. Interactive Entertainment
  • Developpeur:TT Games
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:Action, Réflexion
  • Nombre de joueurs:2 simultanément
  • Date de sortie:Septembre 2017

Lego Worlds s’inscrit dans un registre totalement différent de celui auquel nous avons été habitués avec les Indiana Jones, Star Wars, Batman, Harry Potter et autres Marvel. Car ici, pour faire simple, nous avons à faire à une sorte de Minecraft, en moins compliqué, le tout revisité par la licence vidéoludique LEGO. Sorti il y a déjà plusieurs mois sur les autres plateformes, le soft débarque tout juste sur Nintendo Switch. L’occasion pour nous de vous livrer le test de Lego Worlds, pour la première fois dans nos pages.

Lego Worlds: Minecraft pour les petits ?

Alors, bien sûr, lorsque l’on débute une partie de Lego Worlds, on a rapidement le sentiment d’avoir à faire à un Minecraft Lego un peu simplifié, c’est à dire plus accessible. De quoi toucher un public plus large, d’autant que cette version Switch dispose d’un atout indéniable, celui d’être jouable sur l’écran de la portable. Pendant ses voyages et autres trajets, le principe s’avère logiquement séduisant.

Comme son nom l’indique, Lego Worlds vous propose de partir à la conquête de différents mondes. Nous parlerons plutôt d’ îlots voire, d’îles, tant la superficie de ces maps est limitée. En clair, vous allez faire un tour de galaxie afin de visiter plusieurs planètes, chacune disposant de ses propres spécificités en matière de végétation, de relief et d’habitants. Le concept ? Construire et toujours construire, tout en remplissant des missions confiées par les autochtones. Car afin de quitter une planète, il vous faudra réunir un nombre donné de pièces de Lego en or, histoire de réparer votre vaisseau.

Lors de l’arrivée dans un nouveau mode, vous disposerez de différents accessoires, à commencer par une sorte d’aspirateur vous permettant de récolter toutes sortes d’ éléments de décor comme des animaux, des végétaux, des bâtiments, des véhicules et même, des personnages. Par la suite, vous pourrez réutiliser ces « objets » en vue de les intégrer dans « votre » monde. Car les lieux visités pourront être modifiés de A à Z. Très vite, l’accessoire de paysagiste vous donnera le loisir de procéder à des travaux sur les planètes. Creuser des trous, niveler le sol, générer du dénivelé, une interface de modification plutôt fonctionnelle et intuitive (bien que la visibilité soit parfois réduite selon les actions souhaitées, la faute à des caméras pas toujours bien placées) vous aidera à créer le monde de vos rêves pour le peupler, le décorer et le meubler à votre convenance.

Ainsi, avec un peu de patience, vous serez capable de donner naissance à de véritables quartiers résidentiels ou à de somptueux châteaux, les possibilités en matière de type (et d’époque) de construction étant multiples. Le « fantastique » est également au rendez-vous avec, par exemple, des squelettes et autres zombies avec lesquels il faudra parfois cohabiter. Certains milieux peu hospitaliers, comme une île volcanique, demanderont également plus de travail en vue de rendre la zone habitable. Un mot aussi sur les pièces, que vous pourrez amasser en détruisant différents décors (comme dans tous les jeux Lego). Car après avoir « aspiré » accessoires et objets, il vous faudra les débloquer moyennant finance, avant de pouvoir les réutiliser à votre guise. Voilà pour la mécanique de jeu de Lego Worlds.

En pratique, durant une ou deux heures, le système fait son effet et s’avère très plaisant à jouer. Malheureusement, l’aventure tombe assez vite dans une forme de monotonie. Les missions permettant de glaner les fameuses briques dorées sont particulièrement poussives, prévisibles et sans originalité. Dommage, car l’aspect construction et récolte d’objets reste sympathique, de même que la découverte progressive de nouveaux environnements.

Une découverte qui devient vraiment agréable lorsque l’on s’y lance à deux. Car, oui, ce Lego Worlds est jouable jusqu’à deux simultanément, un gros plus en matière de plaisir de jeu et de durée de vie, comme vous l’imaginez.

Pour le reste, techniquement, on est plutôt dans le moyen. Pas mal de bugs d’affichage sont à signaler et d’autres défauts techniques comme du clipping. Pourtant, graphiquement, le soft n’est pas vilain, sans atteindre non plus des sommets en la matière. La bande-son reste correcte également, pour peu que l’on apprécie le style propre à la série des jeux Lego. En revanche, la prise en main de notre héros et de ses actions basiques (saut, tir, escalade, etc.) se fait facilement, tant à la manette classique sur sur le petit écran de la Switch. On notera, tout de même, quelques difficultés dans certaines situations, au cours des phases de construction. Très agaçant dans certains cas.

Pour finir sur une bonne note, signalons aussi la bonne idée des développeurs, qui ont eu le bon goût d’intégrer gratuitement les DLC déjà sortis. Délicate attention envers les joueurs Switch (Bandai Namco et Xenoverse 2 Switch peuvent en prendre de la graine…).

Téléchargez notre application sur Google Play (Android) ou App Store (iOS) en vous inscrivant aux alertes (news, tests, précommandes, promotions, etc.)

Points positifs

  • Le concept Minecraft en plus accessible
  • le jeu en coop
  • Le principe de construction
  • La découverte des environnements
  • Agréable à jouer en mode nomade

Points négatifs

  • Techniquement imparfait (de gros bugs, notamment...)
  • Mécanique de jeu répétitive
  • Caméras parfois mal gérées

Note

Réalisation 60%
Bande-Son 69%
Prise en main 75%
Plaisir de jeu 78%
Durée de vie 71%
Conclusion

Pour résumer, Lego Worlds est un « petit » jeu sympathique qui ne casse pas non plus des briques (ha,ha,ha…). Plus sérieusement, son concept à la Minecraft simplifié devrait plaire aux plus jeunes. Reste que la mécanique de jeu répétitive en limite la durée de vie, une certaine lassitude se joignant à la fête au bout de quelques heures.

Nous parlons notamment des missions, véritablement laborieuses, qui cassent un peu le rythme, tandis que les phases de construction (et la liberté générale du soft) ont plutôt tendance à relever le niveau. L’univers Lego est bien présent et les parties en coopération améliorent considérablement le plaisir de jeu et la durée de vie du soft.

De quoi passer, peut-être, sur les imperfections techniques…Un adaptation correcte pour un jeu qui reste « sympa », mais sans plus.

Note finale 71% Jeu honnête

2 commentaires sur TEST : c’est sur Nintendo Switch que Lego Worlds pose (encore) ses valises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *