Test

Test de Dr Kawashima 3DS, un programme vraiment infernal ?


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Nintendo
  • Supports:3DS
  • Genres:Réflexion
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:Juillet 2017

Avec l’ infernal programme d’entraînement cérébral du dr Kawashima, la Nintendo 3DS se dote enfin de SON logiciel d’éducation de la mémoire et de la concentration. Ayant fait les belles heures de la Nintendo 2DS avec deux épisodes très appréciés, la licence refait donc surface sur la dernière née des portables de Kyoto. Mais après tant d’année, le concept n’a-t-il pas un peu trop vieilli ? Réponse au sein de notre test de Dr Kawashima 3DS.

Dr Kawashima : d’ ange à démon !?

L’ infernal programme d’entraînement cérébral du dr Kawashima est disponible depuis cet été en exclusivité sur Nintendo 3DS. Un titre qui arrive à point nommé une absence remarquée de ce type de logiciel sur la console portable. Si le principe reste très similaire à celui initié par les épisodes DS, la mécanique a été légèrement revue et corrigée. Ainsi, le système de notation de l’âge du cerveau se veut plus général et moins précis (dommage…) tandis que le niveau de difficulté s’avère évolutif. En clair, le challenge des différents exercices dépendra surtout de vos propres compétences.

Un parti pris à double tranchant car, si les premiers « niveaux » de difficulté sont généralement très faibles, les choses se corsent assez rapidement si bien que vous pourriez être noté sur un exercice trop complexe à ce stade de votre évolution. Débuter avec une mauvaise appréciation n’est jamais idéal. Néanmoins, à ce titre, le soft est fidèle à son titre qui introduit clairement le mot « Infernal ». Oui, ce Dr Kawashima est plus corsé que les précédents opus. Le but est donc atteint.

Côté contenu, vous trouverez pléthore de nouveaux exercices dispersés dans différents modes de jeu. Car, outre le mode « Infernal », vous disposerez aussi d’une option « détente » (contenant différents mini-jeux comme un pseudo Tetris/Candy Crush), de même que le « test de concentration (plutôt bien fichu mais, là aussi, très punitif), le « soutien infernal » et, enfin, l’ « Entraînement cérébral classique ». Bien sûr, ce Dr Kawashima, comme les autres, se joue quelques minutes par jour, l’objectif étant d’améliorer les capacités de votre cerveau, peu à peu.

Cependant, contrairement à ses devanciers, le Programme Infernal peut aussi divertir à différentes heures de la journée grâce à ses diversifiés modes de jeu et de détente. Durée de vie supérieure aux versions DS, donc, à condition que vous accrochiez au concept et aux activités. Mais à priori, si le casse-tête est votre tasse de thé, affinités devraient être au rendez-vous. Jeux de cartes/mémoire, calcul infernal (avec plusieurs additions à mémoriser successivement avant de donner le résultat), calcul classique, il y a clairement de quoi faire. D’autant que de nouveaux exercices se débloquent pour ainsi dire à chaque nouvelle partie. De quoi motiver ceux qui manqueraient d’envie, certains jours.

Concept connu mais toujours efficace

Pour le reste, pas grand chose à signaler côté réalisation. En même temps…on s’en tamponne quelque peu ! Visuels agréables mais sans plus avec un Kawashima muni de deux cornes de démon, une bande-son qui ne fera pas date mais pas plus agaçante que cela non plus. Les menus restent très accessibles, intuitifs, avec une navigation aisée via le stylet. Concernant la prise en main, des ratés se font encore sentir lorsque l’on essaye de battre ses records en écrivant très vite. Mais globalement, cet aspect-là s’est -heureusement- nettement amélioré par rapport aux jeux DS. Plutôt un bon point.

L’avis de la gameuse occasionnelle

Pour être le plus complet possible et parler aussi aux joueuses et joueurs plus « occasionnels », relayons le ressenti d’une « casual gameuse » à qui nous avons confié le soft en marge de notre test. Habituée à des titres 3DS tels Layton, Phoenix Wright, la Maison du Style ou encore Nintendogs, elle attendait avec intérêt le Dr Kawashima 3DS.

Confirmation, de sa part, de la bonne interaction entre le stylet et l’écran de sa part. En revanche, notre testeuse d’un jour n’a pas apprécié la dureté des propos de Kawashima lorsque les résultats ne suivent pas…A l’inverse, cette dernière pointe du doigt le manque de compliments/encouragements lorsque, au contraire, les performances s’améliorent. Une facette à ne pas négliger, certaines/certaines ayant besoin d’un minimum de soutien pour progresser et conserver leur motivation…Elle confirme, aussi, le degré de difficulté élevé du soft, tout en évoquant le passage parfois brutal d’un niveau de difficulté vers un autre.

De manière globale, notre essayeuse a apprécié le jeu, auquel elle attribuerait un bon 14/20 (70%). Soit une note très proche de la notre (à découvrir en fin de page)…

Points positifs

  • Plus de contenu
  • Difficulté plus élevée mais évolutive
  • Prise en main améliorée
  • Les activités de "détente"

Points négatifs

  • Kawashima reste avare en compliment...mais généreux en critiques !
  • Rien de fondamentalement neuf
  • Augmentation parfois brutale de la difficulté

Note

Réalisation 55%
Prise en main 85%
Durée de vie 72%
Efficacité 80%
Conclusion

Si l’ infernal programme d’entraînement cérébral du dr Kawashima se repose logiquement sur les bonnes bases des précédents opus, il n’en demeure pas moins attractif…A condition que vous soyez en quête d’un logiciel relevé afin d’améliorer votre mémoire, vos réflexes et votre capacité de concentration.

Avec ses différents modes de jeux et ses activités de détente -en marge des exercices journaliers classiques-, Dr Kawashima 3DS se montre également plus divertissant que ses prédécesseurs. Car après avoir réalisé les différents tests du jour (comptez une quinzaine de minutes), la cartouche vous permettra de continuer à jouer de manière plus détendue, tout en débloquant des trophées.

Côté motivation, les joueuses et joueurs occasionnels n’apprécieront pas forcément la dureté de Kawashima, nettement plus généreux en critiques qu’en compliments. Pour les autres, le degré de difficulté relevé mais surtout, évolutif (et propre à chaque joueur) remplira parfaitement son rôle en vue d’offrir un challenge intéressant et de faire progresser le cerveau dans différents domaines. De plus, le contenu se débloque très progressivement, au fil des jours/semaines, ce qui constitue un stimulant supplémentaire incitant à revenir régulièrement s’entraîner.

Pour le reste, menus, visuels et musiques demeurent très austères mais c’est le genre qui veut cela. Un soft que nous vous conseillons vivement si vous vous sentez en perte de vitesse dans certains domaines…ou que vous approchez grandement de la quarantaine !!

Note finale 73% Efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *