world war z Sony PS4

Test : World War Z GOTY droit au but, avec Marseille !


Si vous suivez avec fidélité Le Mag Jeux High Tech, vous avez probablement déjà consulté notre test de World War Z, publié il y a plusieurs mois. Alors, aujourd’hui, à l’occasion de la sortie de l’édition GOTY, c’est d’avantage une mise à jour qui vous est proposée. Aussi, vous trouverez ci-dessous notre avis sur la dernière amélioration majeure incluant la ville de Marseille. Puis, via le lien en bas de page, le test initial et sa note. Qui reste, logiquement, très bonne….Car oui, nous avions adoré le jeu dans sa version originale et les ajouts des développeurs n’ont rien gâché au plaisir !

world war z

World War Z : Marseille en représentante de la France !

Avec World Warz Z GOTY, une injustice est enfin réparée ! Celle de voir toujours la même ville représentant la France, dans les jeux vidéo. Call of Duty ou même, Killing Floor 2 (et bien d’autres) en témoignent d’ailleurs. Nous parlons, bien entendu, de notre capitale, Paris. Et bien cette-fois, c’est la ville « ennemie » en Football -notamment- qui est la vedette d’un jeu, Marseille. Et non des moindres puisqu’il s’agit quand même de l’adaptation libre du film World War Z, dont l’acteur principal n’était autre que Brad Pitt.

La célèbre 2CV !

Alors forcément, notre test ayant débuté en plein confinement, notre plaisir fut immense, depuis l’Est de la France (ou nous sommes basés) de nous immerger dans un cadre de rêve, celui du Sud de la France avec ses plages et sa mer bleu azur…Qui plus est, des lieux mythiques comme le vieux port de Marseille, les Calanques ou encore, un fort emblématique de la région y sont représentés, de manière plutôt réaliste d’ailleurs. Oui, un petit air de vacances pour nous autres…Un peu de tourisme virtuel, en somme !

world war z

D’ailleurs, vous pourrez vous rendre compte de cette représentation visuelle et de sa fidélité hypothétique (n’étant pas marseillais, difficile d’en juger de notre côté) en jetant en oeil à nos différentes vidéos de gameplay, introduites dans ce test. Elles sont au nombre de trois, comme le nombre de zones/missions ajoutés dans cette édition GOTY, par le biais de la ville en question.

WWZ : tourisme morbide dans un cadre paradisiaque

Parenthèse refermée, le tourisme évoqué plus haut est, bien évidemment, de courte durée. Car dans WWZ, le but est bien sûr de dézinguer un maximum de zombies tout en délivrant des victimes (humaines) et en réalisant un certain nombre de missions. Tout cela est, d’ailleurs, d’avantage détaillé, dans le test initial, incluant le contenu, le principe et le gameplay.

Concernant le GOTY, nous nous concentrerons sur les ajouts les plus récents, la map de Marseille en particulier. Vous vous en doutez, pour un joueur Français, l’intérêt est double. Avec cette perspective de se battre dans les rues d’un lieu connu, dans une zone de guerre, l’apparence visuelle des décors ne laissant que peu de doutes sur le contexte quasi-post-apocalyptique.

Variété, diversité, graphismes soignés, beau travail des développeurs

Nous retrouvons donc le mode horde, des packs d’armes et de personnages supplémentaires et surtout, trois zones bien distinctes de Marseille et ses environs. Et clairement, cet ajouté dénote -dans le bon sens du terme- par rapport aux maps initiales. Car les paysages de rêve et l’effort graphique (sans parler non-plus de claque visuelle) consenti par les développeurs font de cette carte la plus agréable à fréquenter. La plus variée, peut-être, aussi. En dépit du contexte pour le moins morbide…

Ainsi, c’est un bonheur de découvrir les différentes zones et de canarder à grand renfort d’obus gigantesques les zombies abondant en masse, au pied du fort. Ou encore, de repousser un assaut massif sur le vieux port, avant de nettoyer les Calanques de leurs envahisseurs indésirables ! Mention spéciale pour l’Anglais « à la Française » et le look des personnages, ainsi que quelques références à notre culture (la légendaire 2CV, le vin, etc.) dans un esprit forcément -souvent- cliché mais finalement très sympa, dans un tel jeu.

Et malgré son gameplay déjà connu, Saber Interactive parvient encore à nous surprendre avec quelques situations carrément stressantes, ultra-intenses, en un mot, JOUISSIVES. Avec, toujours, cette sensation de panique lorsque les zombies déferlent à tout berzingue, arrachant tout sur leur passage. Adrénaline, quand tu nous tiens !

Mais bien évidemment, c’est de par sa notion de progression en classes et de jeu en coopération que le soft se transcende, les stratégies à mettre en place étant relativement libres mais, parfois, complexes à tenir, compte-tenu du caractère imprévisible des assaillants. Surtout si le mode de difficulté est réglé à son maximum.

World War Z GOTY : une excellente introduction

Pour conclure sur cette map de Marseille, sachez que sa configuration et l’aspect géographique des trois zones offrent une vraie fraîcheur à World War Z, de nature à renouveler l’expérience. Ainsi, seul ou à plusieurs, ou se régale de A à…Z ! Evidemment, si vous êtes fans du genre, nous vous conseillons vivement de craquer pour cette édition GOTY, si vous ne possédiez pas encore la version originale.

Voici le test complet original disponible via ce lien