xbox scarlett vs ps5 Microsoft Xbox One

Xbox Scarlett : éternel second, Microsoft a-t-il les moyens de contrer la PS5 ?


Pour la quatrième fois dans l’histoire des jeux vidéo, Microsoft va défié Sony et sa Playstation. C’est avec sa Xbox Scarlett que le géant américain espère enfin arriver à ses fins. Car, pour l’heure, le bilan n’est pas très brillant pour l’ex-firme de bilou. Xbox, Xbox 360 puis Xbox One, chacune de ces machines a eu à souffrir, face aux PS2, PS3 et PS4. Alors, pourquoi la donne serait-elle différente lors du prochain acte ? Là est toute la question…

Xbox Scarlett : tout d’une PS5 ! Sauf le nom…

Sur le papier, la Xbox Scarlett dispose de toutes les armes pour rivaliser avec la Playstation 5. Car, comme cela a déjà été annoncé, la machine next-gen de Microsoft sera commercialisée au même moment, au même tarif et avec une puissance sensiblement identique à celle de sa rivale. Super, mais pour faire la différence, il faudra trouver un petit plus. Car, lors des précédentes batailles, Microsoft s’est souvent positionné de la même manière que Sony. Avec quelques petites différences, au niveau du prix et même, de la puissance.

Pourtant, à chaque fois et quelles qu’aient été les conditions, Sony s’est imposé avec une longueur d’avance. La raison ? Il y a matière à détailler, si bien que répondre en quelques mots ne rendrait pas justice à Microsoft. Toutefois, une facette en particulier à nui à l’Américain, l’image. Non pas que la marque Xbox ne jouisse pas d’une bonne réputation. Mais en face, il y a le « produit » Playstation, un nom qui à lui seul attire les foules et surtout, le grand public. En particulier au Japon mais aussi, en Europe. Territoire sur lequel même la Switch, pourtant dominante partout ailleurs, a du mal à rivaliser.

xbox scarlett

Alors, l’aspect fidélisation Playstation est-il devenu si important, au point de ne plus laisser de place à la concurrence ? Peut-être. Sans enlever de mérite à Sony, qui sait fabriquer de bonnes machines, séduire les bons studios et offrir des jeux qualitatifs en nombre. Même lorsque sa console souffre de gros défauts au lancement. Chose qui s’est déjà produite par le passé, à plusieurs reprises. « Playstation », une marque qui est passée dans les moeurs, un peu comme la GameBoy en son temps. Car, aujourd’hui, lorsque l’on veut schématiser le jeu vidéo, en bien ou en mal, nous parlons bien de « Playstation » et non de Nintendo ou de Xbox. C’est une réalité…Sony a fait son chemin et marqué de son empreinte les mentalités.

Microsoft où l’importance de se différencier (vraiment) de Sony

Aussi, pour réussir à faire tomber le colosse, Microsoft devra trouver autre chose qu’un simple copié-collé de ce que fait Sony. En effet, pour espérer battre le géant nippon, la firme de l’ Oncle Sam devra trouver « LE » concept qui lui permettra de faire du bruit et de convaincre les joueurs en masse, y compris les joueurs accrochés coûte que coûte à la marque Playstation. Et clairement, ce n’est ni au niveau du prix, ni de la puissance brute ou encore, des services/abonnements de jeu en ligne que se fera cette différence.

Au contraire, il faudra s’inspirer de « l’esprit » Nintendo, qui parvient à vivre en parallèle de ses deux « concurrents » sans rentrer dans leur jeu, ne disposant pas d’armes aussi puissantes. Reste à définir ce que pourrait bien imaginer MS pour parvenir à ses fins et, enfin, marquer l’histoire vidéoludique avec des chiffres records, pour le moment réservée exclusivement à Nintendo et Sony.

Et si, cette idée, Microsoft l’avait déjà eue et s’apprêtait à la propulser avec Xbox Scarlett ? Nous l’espérons tous, afin que l’industrie dans sa globalité évolue vers une nouvelle voie, contraignant les autres constructeurs à surenchérir sur la voie de l’innovation. Mais, oserions-nous y croire ? Nous serons fixés bientôt, sans doute au moment de l’E3 de Los Angeles 2020.

Reste, aussi, la question des jeux…

Heureusement, quoiqu’il arrive, il restera toujours des studios talentueux pour nous pondre des jeux hors normes, indépendamment des concepts imaginés par les différents fabricants de consoles. Peut-être une autre piste pour Microsoft, qui gagnerait à proposer d’avantage de jeux avant-gardistes. Car c’est aussi et surtout là qu’une guerre de consoles se gagne. C’est à dire, avec des exclusivités marquantes, susceptibles d’inciter les joueurs à s’offrir une console en particulier. Alors, Microsoft, « il n’y a plus qu’à »…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *