xbox live gold Microsoft Xbox One

Les free-to-play multijoueurs sont désormais jouables sans abonnement Live Gold pour les Insiders Xbox


Xbox avait suscité la grogne des utilisateurs en annonçant l’augmentation de l’abonnement Xbox Live Gold en janvier dernier. Pour se faire pardonner l’entreprise a rétropédalé, et offert aux Insiders un accès à des jeux free-to-play en multijoueur. Retour sur cette histoire, et sur la percée du free-to-play ces dernières années.

La polémique autour de l’abonnement Xbox Live Gold

La polémique avait débuté en janvier dernier. En quête de nouveaux financements, Microsoft avait annoncé la hausse des prix des abonnements Xbox Live Gold. Pour rappel, ces abonnements permettent aux utilisateurs de disposer de quelques avantages : des jeux multijoueurs, des titres proposés de manière gratuite, ainsi que des réductions d’ampleur sur le Microsoft Store.

Mais l’annonce d’une hausse des prix n’a pas plu à la communauté. Xbox avait suscité une levée de boucliers rarement vue chez les amateurs, au point que l’entreprise s’était empressée de rétropédaler. Le responsable des abonnements, Brad Rosetti, avait ainsi expliqué :

« Nous avons fait une erreur aujourd’hui et vous avez eu raison de nous le faire savoir. Se connecter et jouer avec des amis est un aspect essentiel du jeu et nous n’avons pas répondu aux attentes des joueurs qui comptent sur nous tous les jours. En conséquence, nous avons décidé de ne pas modifier le prix du Xbox Live Gold. »

Les Insiders privilégiés

En plus de cela, Xbox avait annoncé qu’il souhaitait proposer dans les mois à venir des jeux multijoueurs en accès libre aux Insiders. Pour rappel, ces utilisateurs renvoient à Microsoft leurs commentaires et impressions sur les jeux proposés, en échange d’un accès anticipé.

Microsoft l’a donc confirmé, les multijoueurs de ses jeux free-to-play sont dès maintenant disponibles pour les Insiders Alpha Skip Ahead & Alpha. Brad Rosetti l’a expliqué dans un tweet, en annonçant également que les Insiders auront accès aux chats vocaux sans abonnement, une première. Des titres d’ampleur comme Fortnite, Call Of Duty Warzone ou encore Rocket League seront ainsi disponibles en multi. C’est un beau cadeau pour les joueurs qui montre l’engagement de Xbox auprès de sa communauté.

Xbox en recherche de modèle économique ?

Cette polémique qui se finit bien montre que Xbox est en pleine recherche, en ce qui concerne son modèle économique. La mode est bien sûr au free-to-play, c’est-à-dire des jeux qui sont accessibles gratuitement, mais dont certaines fonctionnalités – ici le multijoueur – sont bloquées à moins de débourser une certaine somme.

Cela a plusieurs avantages : cela permet d’attirer le chaland grâce à des services proposés sans frais, sur le modèle de l’igaming. On retrouve cela sur un site de jeux comme VegasSlotOnline par exemple, qui propose des jeux de table en ligne gratuits. L’utilisateur peut ensuite décider ou non de continuer à jouer gratuitement, ou en pariant de l’argent.

Fortnite a le premier réussi à montrer que c’est un modèle économique qui fonctionne : en 2020 il a généré 293 millions de dollars rien que par les achats des joueurs. Le jeu devenu incontournable a ainsi réussi à attirer un grand nombre d’utilisateurs (350 millions en 2020), avant d’en convertir une partie en utilisateurs payants.

Vers une démocratisation de ce modèle ?

Verra-t-on alors prochainement des franchises historiques se mettre à ce modèle ? C’est probable. Déjà, Call of Duty avait frappé un grand coup en proposant Warzone sur le mode du free-to-play en mars 2020. Son prochain titre, qui, selon LeMagJeuxHighTech, se déroulera pendant la seconde guerre mondiale, sera cependant proposé à l’achat de manière habituelle. Assassin’s Creed Origins s’était aussi temporairement essayé à ce modèle, en proposant le titre gratuitement au cours du mois de juin dernier.

Il est donc entièrement envisageable que d’autres grandes franchises se transforment petit à petit pour proposer aux joueurs des environnements de jeux gratuits. Pour les éditeurs, la tentation est forte. Certes, ils se coupent volontairement des revenus d’achat de jeux, mais ils engrangent en contrepartie quelque chose de précieux : de nombreux joueurs qui peuvent ensuite convertir, ou être mis face à des publicités.

Ce cadeau de Xbox est donc peut-être un signe que l’entreprise souhaite explorer ce modèle économique de manière plus large. Rendez-vous dans les mois et années à venir pour savoir quels titres seront proposés en free-to-play…