Test

Test de Scribblenauts Showdown sur Switch : MO-MO-MOTUS


Fiche jeu

  • Editeur:Warner Bros Interactive
  • Developpeur:Shiver Entertainment
  • Supports:PS4, Switch, Xbox One
  • Genres:Party-Game
  • Nombre de joueurs:1-4 joueurs
  • Date de sortie:7 mars 2018

Imaginez un jeu où vous pouvez tout faire… Un jeu où tout et n’importe quoi peut apparaître à l’écran… Un jeu où vous, le héros, peut se retrouver doté de tous les attributs, forces et faiblesses qu’il désire… Un jeu où la seule limite est votre imagination et le nombre de mots présents dans le dictionnaire inclus… Et bien ce jeu, c’est Scribblenauts Showdown.

Mario est parti…

Commençons par les bases et revoyons le principe de base de Scribblenauts. Il s’agit d’un jeu où vous pouvez écrire des mots afin de faire apparaître ce qu’ils nomment dans le jeu. Vous tapez « chat » ? Un matou apparaît aux côtés de votre personnage. « Panneau solaire » ? Pas de problème, vous voilà équipé ! Et c’est pareil pour votre héros à qui vous pouvez attribuer des adjectifs : grand, petit, invincible, rapide, volant… Du moment que le mot existe dans le dictionnaire du jeu, il peut être appliqué !

Pour cela, il suffit d’appuyer sur une touche pour qu’apparaisse la roue des lettres. Là, choisissez le groupe de lettres où se trouve celle qui vous intéresse, mettez-le en surbrillance et appuyez sur la touche qui correspond à l’emplacement de votre lettre. Répétez l’opération jusqu’à avoir formé votre mot ou aligné suffisamment de lettres pour que le jeu vous suggère des mots tout faits.

Au commencement du jeu vous créez votre petit héros, un Scribblenauts, ou vous le choisissez parmi une sélection déjà en place. Vous vous rendez compte que certains modèles de personnage, de tête, de costume, d’accessoires… sont bloqués. Pour les débloquer il va falloir jouer et remplir certains défis ou les acheter en dépensant des Starites, la monnaie du jeu que l’on obtient en récompense de nos parties.

Voilà, en gros, le principe de Scribblenauts. Maintenant, cet épisode Showdown est avant tout pensé pour le multi et surtout le party game. Pour cela, il propose plusieurs modes de jeu ainsi que plusieurs mini-jeux à faire seul, à deux, trois ou quatre. Il y a donc trois modes de jeu que nous allons voir plus en détails individuellement : Duel, Epreuve de Force et Bac à Sable.

Le Petit Scribblenauts Illustré

Le premier mode de jeu est le Duel. Comme son nom l’indique il permet à deux joueurs de s’affronter (ou alors seul contre l’IA. Vous choisissez ensuite le type de mini-jeux qui vous intéresse : rapidité ou créativité. Sachez que seul le second est jouable contre l’IA, le premier requiert forcément un partenaire. Ensuite vous choisissez le nombre de manches, donc de mini-jeux : 5, 7, 9, 15 ou 25. Et vous enchaînerez ensuite les mini-jeux jusqu’à la fin, le joueur ayant le plus de victoires à la fin remporte la victoire et des Starites.

Le second mode de jeu est Epreuve de Force. Ce mode ressemble à Mario Party : sur un plateau plus ou moins long en fonction de la durée que vous aurez choisie : 15, 30 ou 45 minutes, voir 90 minutes si vous jouez à 4. Ensuite, chaque joueur se voit distribuer des cartes un peu comme au Uno où vous pouvez avancer, reculer, prendre des cartes, échanger votre main, etc. Pour que l’effet des cartes soit appliqué il faut jouer à un des 27 mini-jeux déjà présent dans Duel. Vous gagnez : le bonus est pour vous, le malus pour l’autre. Vous perdez, c’est l’inverse. Le premier arrivé sur la ligne d’arrivée remporte la partie et quelques Starites.

Enfin le troisième et dernier mode, le plus sympathique à mes yeux, est le mode Bac à Sable. Là, vous avez des niveaux jouables seul ou en duo où vous pouvez faire absolument tout ce que vous voulez. Vous promenez votre Scribblenauts dans le décor, vous faites apparaître/disparaître ce que vous voulez, vous vous attribuez les adjectifs que vous voulez… Et le but est d’aider les autres personnages en résolvant de petites énigmes plus ou moins compliquées. La plupart du temps ça se résume à faire apparaître et leur donner le bon objet, ou leur attribuer le bon adjectif pour les satisfaire. Une fois que c’est fait, vous gagnez des Starites et une fois que vous avez fait toutes les énigmes d’un niveau, vous débloquez un personnage. Ensuite il faut dépenser des Starites pour débloquer les autres niveaux (il y en a 8 en tout) ainsi que les objets bonus propres à chaque stage.

Dico cado

Et voilà nous avons fait le tour des possibilités offertes par ce Scribblenauts Showdown. Alors certes les modes multi sont plus fun à plusieurs, il suffit d’un joy-con par joueur pour pouvoir s’amuser tout de suite. Malheureusement, malgré le nombre plutôt honnête de mini-jeux, on en a vite fait le tour. Et comme c’est toujours la même chose, on n’est pas forcément très jouasse quand il s’agit d’y revenir. En plus il apparaît que la difficulté est parfois mal dosée et on se retrouve à perdre un mini-jeu alors qu’on était plutôt bien engagé.

Le mode Bac à Sable est de loin le plus sympa de tous car il permet une utilisation intelligente du dictionnaire. Là où les mini-jeux ne s’en servent pas vraiment et où on ne l’utilise qu’en début de partie pour faire apparaître les objets qui serviront lors de la partie. En mode Bac à Sable on peut faire absolument tout et n’importe quoi. Malheureusement, passée l’excitation du début, on ne sait pas trop quoi faire de toute cette liberté car il n’y a pas vraiment de but à tout ça. Une fois les énigmes d’un niveau résolues, l’intérêt d’y revenir est plutôt limité.

Alors certes on peut faire des mini-jeux en boucle afin de gagner plus de Starites et débloquer tous les Scribblenauts et leurs accessoires dans le jeu. Mais ça ne suffit pas à relancer l’intérêt du titre qui, en solo tout du moins, perd tout son intérêt une fois le mode Bac à Sable bouclé. Ce qui ne prendra pas beaucoup de temps, chacun des huit niveaux n’étant pas bien long à finir, surtout qu’on peut accéder à des indices moyennant des Starites afin de comprendre les énigmes.

Au final Scribblenauts Showdown part d’une excellente base et se perd en route avec des mini-jeux répétitifs, l’absence d’un mode histoire classique et une rejouabilité bien maigre. Même si le contenu à débloqué est assez conséquent, on n’a pas envie de s’infliger toutes les heures de jeu nécessaires pour y arriver. Reste que le titre est très mignon, facile à prendre en main et plaisant le temps de la découverte. Les plus jeunes s’y amuseront certainement beaucoup et découvriront plein de nouveaux mots parmi les 30 000 que contient le jeu.

Points positifs

  • 30 000 mots à utiliser
  • Le mode Bac à Sable est super fun
  • Le jeu est très mignon
  • Plein d'éléments à débloquer

Points négatifs

  • Les mini-jeux tournent en boucle
  • La difficulté est mal dosée
  • Seul on s'ennuie vite
  • On n'y revient pas forcément

Note

Graphismes 72%
Bande-son 67%
Prise en main 69%
Plaisir de jeu 64%
Durée de vie 58%
Conclusion

Scribblenauts Showdown aurait gagné à avoir un mode solo plus développé et des mini-jeux plus variés. Pour le premier c’est râpé car le titre se veut un party-game et il est donc normal que l’accent soit mis sur le second. Malheureusement on a du mal à accrocher au multi avec un jeu de plateau un peu poussif qui gonfle artificiellement sa durée de vie en augmentant le nombre de cases jouables. Et les mini-jeux en mode duel sont sympathiques le temps de la découverte mais ça ne va pas plus loin. Nul doute que le jeu peut bien fonctionner lorsqu’il est utilisé par 3/4 enfants désireux de s’affronter dans une bonne ambiance avec un brin d’enseignement. C’est pour ça que tout n’est pas totalement mauvais, il faut voir ça du point de vue de la cible visée.

Note finale 66% Peut mieux faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *