La scène des F1 Esports Series Sony PS4

F1 Esports: Tonizza toujours leader, Red Bull devant Ferrari!


Après six rounds, David Tonizza mène toujours le championnat pilote des F1 Esports Series. Red Bull prend le commandement du côté des constructeurs.

Après un bon premier event, Ferrari a souffert, mais se défend dans les F1 Esports Series 2019. A l’issue de six manches, le pilote phare de la firme italienne, David Tonizza, reste leader du championnat pilotes. Du côté des constructeurs, Red Bull mène désormais grâce aux bonnes performances de Frederik Rasmussen.

Renault s’impose au Canada

Tout s’est notamment resserré dans une course 1 extrêmement disputée. Sur le circuit du Canada, les Renault semblaient parties pour dominer la course. C’était sans compter sur la Williams de Tino Naukkarinen, venue jouer les trouble-fêtes. Un peu trop, puisque ce dernier s’accrochait dans les premiers tours avec la monoplace du leader, Jarno Opmeer, écopant ainsi d’une pénalité.

Contraint de passer par les stands si tôt dans la course, l’on pensait tous les espoirs de Jarno Opmeer détruits. Pourtant la course était de nouveau relancée quelques minutes plus tard, avec l’apparition de la pluie. De quoi donner différentes stratégies intéressantes et exiger un niveau de pilotage relevé.

Et à ce petit jeu pluvieux, c’est à nouveau une Renault qui s’en sortait le mieux, celle de Cedric Thome. Bien que troisième sous le drapeau à damiers, il bénéficiait des pénalités de Naukkarinen et Rasmussen, ce dernier ayant coupé la ligne des stands. Renault s’imposait donc, Thome devant le champion en titre, Brendon Leigh. Avec sa pénalité, Rasmussen chutait à la 4e position, tout de même loin devant David Tonizza, seulement 8e.

Duel Ferrari – Red Bull au Red Bull Ring

Mais l’Italien allait réagir dès la seconde course, en Autriche. Qualifié en pole, il menait tout du long ne laissant ses adversaires prendre la tête qu’au moment des arrêts aux stands. Mis sous pression constante par Rasmussen, le pilote Ferrari ne craquait pas, malgré les assauts ambitieux du pilote Red Bull.

Cette fois, c’est donc bien la Ferrari qui s’imposait, devant la Red Bull. Aux 3e et 4e positions, les Renault de Opmeer et Thome frappaient encore très fort. De quoi redonner confiance au vainqueur du Grand Prix ainsi qu’au losange, avant la dernière course du soir.

Kiefer et Racing Point surprennent à Silverstone

Une dernière épreuve disputée sur le fameux circuit de Silverstone et qui allait voir un nouvel homme s’illustrer. Marcel Kiefer, sur la Racing Point, venait en effet perturber le solide Rasmussen dans sa course. Longtemps tapi dans le sillage de la Red Bull, il surprenait tout le monde en attaquant au 11e tour dans Stowe, par l’intérieur, bien que Frederik Rasmussen ait fermé la porte.

Désormais leader, l’allemand fonçait vers sa première victoire aux F1 Esports Series 2019. Derrière lui, Frederik Rasmussen limitait la casse, second, devant Daniel Bereznay et David Tonizza.

Si l’Italien conserve donc les reines du championnat pilotes, Red Bull s’est en revanche emparé de celles du classement constructeur. Mais nous n’en sommes qu’à mi-saison et rien n’est encore joué. Les prochaines épreuves seront diffusées le 6 novembre, toujours sur le jeu F1 2019, toujours en direct sur Automoto la Chaine.

Les classements des F1 Esports Series

  • Classement pilotes
  1. David Tonizza (104)
  2. Frederik Rasmussen (92)
  3. Jarno Opmeer (59)
  4. Marcel Kiefer (56)
  5. Brendon Leigh (48)
  6. Cedric Thome (38)
  7. Daniel Bereznay (31)
  8. Bono Huis (31)
  9. Tino Naukkarinen (30)
  10. Salih Saltunc (30)
  11. Alvaro Carreton (21)
  12. Joni Tormala (17)
  13. Enzo Bonito (16)
  14. Daniele Haddad (8)
  15. Floris Wijers (8)
  16. Patryk Krutyj (6)
  17. Patrik Holzmann (4)
  18. Simon Weigang (4)
  19. Cem Bolukbasi (4)
  20. Martin Stefanko (0)
  21. Amos Laurito (0)
  22. Jan Fehler (0)
  23. Isaac Price (0)
  24. Gianfranco Giglioli (0)
  • Classement constructeurs
  1. Red Bull (109)
  2. Ferrari (104)
  3. Renault (101)
  4. Sportpesa Racing Point (64)
  5. Alfa Romeo (61)
  6. Mercedes (54)
  7. Williams (51)
  8. McLaren (47)
  9. Haas (8)
  10. Toro Rosso (8)

(entre parenthèses, le nombre de points)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *