Test

FAR : Changing Tides, test de l’odyssée poétique


Fiche jeu

  • Editeur:Frontier Developments
  • Developpeur:Okomotive
  • Supports:PC, PS4, PS5, Switch
  • Genres:aventure
  • Nombre de joueurs:1 joueur
  • Date de sortie:1er mars 2022

FAR : Changing Tides est le deuxième jeu du studio suisse Okomotive, après FAR : Lone Sails. D’après leur nom vous l’aurez compris, il s’agit de titres se déroulant dans le même univers et proposant des aventures uniques. Dans Lone Sails, le héros, Lone, parcourait un pays désertique à bord d’un train. Dans FAR : Changing Tides, nous découvrons un nouveau héros qui, cette fois-ci, va voyager en bateau.

Une aventure contemplative

FAR : Changing Tides reprende la formule de Lone Sails pour l’améliorer. Le joueur incarne un personnage, qui a tout l’air d’un enfant et qui très bien être un garçon ou une fille. Nous évoluons dans un paysage désolé, presque post apocalyptique, et il semblerait que nous soyons la seule forme de vie encore présente. Dès le début du jeu nous allons nous mettre aux commandes d’un bateau à voile qui va nous servir à avancer.

FAR : Changing Tides

C’est là que nous découvrons les mécaniques du jeu, sauf si vous avez déjà joué à Lone Sails. Pour avancer, au début en tout cas, il va falloir hisser la voile (manuellement) et la tourner afin d’attraper le vent pour nous permettre d’avancer. Pour ça, il y a un drapeau sur le mât qui monte et descend en fonction de la prise au vent. En tournant la voile dans un sens ou l’autre, vous le ferez monter au sommet, signe que vous allez le plus vite possible.

Commence alors notre voyage sur des eaux sombres. Qui sera interrompu par quelques énigmes à résoudre. Et des améliorations à trouver pour le bateau. Vous vous embarquez pour environ 5h d’un voyage calme et paisible, où il va falloir courir de gauche à droite sur votre bateau afin de l’alimenter, le réparer, le refroidir… Bref, le micromanager pour continuer votre périple.

FAR : Changing Tides, une ode à la solitude

Très vite vous allez débloquer une amélioration qui permet à votre bateau d’utiliser un moteur à vapeur. Pour l’alimenter vous devez mettre des détritus dans la chaudière et sauter sur un soufflet. Cela va faire tourner la turbine, sortir des rames et vous permet d’aller plus vite qu’avec des voiles. Rien ne vous empêche de combiner les deux d’ailleurs.

FAR : Changing Tides ouverture

Pour trouver des détritus, le personnage principal va pouvoir plonger sous le bateau à leur recherche. Il est équipé d’un scaphandre automatique qui se déploie dès que vous êtes dans l’eau. Celui-ci est doté d’ailettes qui permettent de sprinter sous l’eau. Vous allez ainsi pouvoir partir à la chasse au carburant. Et si vous en avez trop, vous pouvez les suspendre à des crochets dans votre bateau.

Comme le jeu est court et pour ne pas vous spoiler la suite, nous vous laissons découvrir les autres améliorations du bateau. Pour les installer vous allez devoir abandonner celui-ci quelques instants et trouver comment activer le mécanisme pour les installer. Un vrai rapport de complicité naît avec le navire, et lorsque vous devez le laisser trop longtemps nait un sentiment d’inquiétude. C’est dû à la solitude du personnage à travers tout le jeu.

Une DA et une BO magnifique

FAR : Changing Tides est un jeu très mignon avec des graphismes proches du dessin et une 3D très jolie. Ça ressemble un peu à ce que fait DONTNOD sur ses jeux, graphiquement. Mais avec une vue latérale et un défilement de la gauche vers la droite. L’atmosphère lourde et la solitude sont renforcées par des instrumentaux qui collent parfaitement à l’ambiance et viennent parsemer l’aventure.

FAR : Changing Tides sous-marin

Comme nous l’avons dit, FAR : Changing Tides est une aventure de 5h, donc il n’y a pas franchement le temps de s’ennuyer. On passe notre temps à courir sur le bateau afin de le faire avancer et le réparer. Et la structure est plus ou moins toujours la même. Vous avancez, un obstacle apparaît/une amélioration est à installer. Vous vous en occupez, s’ensuit un passage de navigation pure ou vous testez le nouveau matériel.

Globalement l’aventure est très plaisante si vous aimez les jeux contemplatifs ou la narration passe par les décors. On ne sait pas pourquoi la Terre est désertée. Ni pourquoi les eaux sont montées. Mais la narration environnementale nous offre des pistes à suivre et notre imagination fait le reste. Les énigmes ne sont pas retorses (les objets interactifs sont en bleu électrique), on avance sans problème. Et personnellement nous avons pris beaucoup de plaisir à naviguer sur et sous les flots de FAR : Changing Tides. Qui sait, après le train et le bateau il y aura-t-il peut-être un troisième opus avec un appareil volant ?

Article publié le 12/03/2022 à 17h35

Points positifs

  • Un jeu reposant
  • La gestion du bateau est satisfaisante
  • La DA et la BO sont géniales

Points négatifs

  • Quelques bugs graphiques
  • Certains pourront s'ennuyer

Note

Graphismes 74%
Bande son 79%
Prise en main 75%
Plaisir de jeu 82%
Durée de vie 51%
Conclusion

FAR : Changing Tides débarque de nul part et nous embarque dans son trip post-apocalypto-contemplatif. Pas un mot, pas un texte à l’écran et pourtant on comprend tout de suite ce qu’il faut faire. Faire avancer ce bateau de fortune devient notre seul but et nous naviguons vers l’inconnu, pris entre la curiosité de la prochaine étape et la découverte des futures améliorations de l’embarcation. Le tout ponctué de quelques morceaux aussi mélancoliques qu’enchanteurs à travers des paysages désolés. Le jeu se parcourt en cinq petites heures avec une image qui ravira les joueurs du premier titre, Lone Sails. Et qui poussera ceux qui ne le connaissent pas à le parcourir, ne serait-ce que pour retrouver le calme et la solitude de ces petits voyages dépaysants.

Note finale 72% Mélancolique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.