mass effect Test

Mass Effect Édition Légendaire : le test PS4 made in Normandy


Fiche jeu

Mass Effect. Rien que l’évocation de ce nom doit faire dresser les poils sur les bras des joueurs qui ont parcouru cette trilogie il y a plusieurs années de cela. Le commandant Shepard, homme ou femme, son équipage, le Normandy, les Geths, les Moissonneurs…On dit souvent que les souvenirs embellissent la réalité. Mais avec cette édition légendaire, les trois jeux ont reçu un sacré coup de polish qui vaut le détour !

Mass Effect Édition Légendaire : une histoire spatiale

Si jamais vous n’avez pas fait les jeux, nous n’allons pas vous spoiler ici le scénario qui s’étend sur les trois titres. Nous allons rapidement vous mettre en place l’histoire, afin de vous donner envie de vous lancer dans l’aventure. Le joueur incarne le commandant Shepard. Il peut s’agir d’un homme ou d’une femme, c’est selon votre bon vouloir. Sachez que dans les deux cas les dialogues, intégralement doublés en français, sont adaptés à votre choix.

Vous êtes donc le commandant Shepard, soldat humain au sein d’un univers où cohabitent bon gré mal gré plusieurs races. Vous êtes missionné sur une planète où une balise de secours a été activée. Là, vous découvrez que Saren, un Spectre (soldat hautement qualifié) de la race des Turiens, extermine ceux de son camp pour se rapprocher d’une mystérieuse balise.

Manque de chance, vous arrivez avant lui et la balise a un effet… particulier sur Shepard. Elle vous procure des visions que vous avez du mal à interpréter. Mais très vite, vous vous rendez compte qu’une race extraterrestre surpuissante, les Moissonneurs, s’apprête à sortir de l’ombre pour exterminer tout le monde. Il faut absolument les arrêter. Pourquoi ? Comment ? C’est toute l’histoire de Mass Effect !

Un ARPG aux petits oignons

Dans Mass Effect, vous allez explorer plusieurs galaxies à bord de votre vaisseau, le Normandy. Certains lieux ne proposent que des informations. D’autres permettent de récolter des ressources. Sur d’autres vous pouvez vous poser avec votre Mako, le véhicule roulant, afin d’explorer la planète. Mais la plupart du temps, vous serez à pied, en vue troisième personne, à dézinguer tout ce qui bouge, ou presque.

Lors des phases d’action Mass Effect se transforme en TPS avec des zones où se mettre à couvert. Là, vous pouvez attendre que vos boucliers se rechargent, utiliser vos pouvoirs biotiques et ceux de vos coéquipiers (deux maximum) ou leur demander de bouger. Chaque affrontement vous rapporte de l’expérience que vous pouvez ensuite investir dans vos différentes compétences. C’est en cela que Mass Effect traduit son aspect RPG.

À bord de votre vaisseau, vous pouvez choisir votre prochaine destination. Mais aussi prendre le temps de discuter avec votre équipage, et plus particulièrement vos coéquipiers. Si vous les recrutez naturellement au fil de l’histoire (sauf certains qui demandent de réunir des conditions particulières), il faudra leur parler pour en apprendre plus sur leur passé et leurs motivations à vous accompagner. Cela permet de débloquer des quêtes annexes qui permettent d’en apprendre plus sur chacun d’entre eux. Et même parfois de commencer une romance.

Votre implication compte

Essayer de résumer tout Mass Effect en quelques lignes est assez difficile. C’est une expérience qui se vit. Avec ses milliers de ligne de dialogue par jeu, il s’agit d’une aventure dans laquelle on tombe tête la première et qui nous embarque pour une cinquantaine d’heures par jeu. Et si le tout forme une trilogie, à notre sens le premier peut très bien être fait à part, tant le deux pose de nouvelles bases. Mais bien entendu, le mieux est de faire les trois jeux, et pourquoi s’en priver puisqu’ils sont tous inclus dans cette Édition Légendaire.

D’ailleurs sachez que si pour une raison quelconque vous décidez de commencer par autre chose que le premier jeu, vous ne pourrez pas avoir la « vraie » fin. Car vous n’aurez pas toutes les implications induites par vos différents choix à travers les jeux. Preuve en est de l’importance de celles-ci : il est possible (et recommandé) d’importer votre commandant Shepard d’un jeu à un autre afin de conserver le caractère qu’il s’est forgé à travers votre attitude.

Car pendant les dialogues du jeu, il est possible de répondre gentiment (la réponse du haut), de façon neutre (au milieu) et un peu sèchement (en bas). En fonction de vos réponses, vous pourrez ouvrir ou fermer de nouvelles options de dialogues ou même des missions complètes. D’où l’importance de bien parler à tout le monde et d’investir quelques points de compétences dans votre caractère. Bref, Mass Effect est un vrai jeu de rôle. Et parfois la parole vous évitera des fusillades inutiles.

Une mise à niveau de qualité

Venons-en maintenant au cœur de ce test, c’est-à-dire la mise à niveau graphique des trois jeux. Tout d’abord, sachez que le premier jeu, le plus vieux, est celui sur lequel cette mise à jour saute le plus aux yeux. Les textures sont lissées, il y a plus de polygones et de shaders à l’écran, et on le sent tout de suite (si vous y avez joué à l’époque). Toutefois, ne s’agissant pas d’un remake, quelques défauts de l’époque persistent. On a, toujours dans le premier jeu, des animations faciales un peu rêches et des personnages très raides dans leurs déplacements.

De plus, le jeu décide de conserver quelques mécaniques qui avaient fait grincer des dents à l’époque. Notamment le système de cooldown pour les armes, plutôt que de le recharger avec des munitions. En gros, lors de vos fusillades, votre arme surchauffe et il faut attendre un peu avant de la réutiliser. Ou en changer dans le feu de l’action, ce qui n’est pas toujours pratique. Cette pratique est abandonnée dès l’épisode deux, pour un système plus traditionnel.

Clairement, l’upscale graphique se fait ressentir plus nettement sur le premier jeu. Le 2 et le 3 sont aussi plus beau, mais le gap est moins important. Ce qui fait que nous sommes sur trois jeux avec une équivalence graphique. Les versions PS5 ont même une petite option supplémentaire pour choisir entre la performance graphique ou le nombre de FPS. Bref, techniquement c’est très joli et les jeux pourraient sortir en tant que nouveauté aujourd’hui tel quel que cela ne choquerait pas.

Mass Effect : une expérience complète

Mass Effect Édition Légendaire est un jeu généreux. Non seulement vous avez trois jeux à la durée de vie dantesque (accrochez-vous pour avoir les trophées des trois jeux), mais en plus ils sont accompagnés de (presque) tous leurs DLCs. Et comme les choses sont bien faites, les contenus supplémentaires sont intégrés naturellement à l’histoire. Ainsi, vous n’aurez pas cette sensation de jouer à un segment ajouté. Tout s’imbrique parfaitement bien et s’enchaîne naturellement dans l’histoire. On regrette seulement l’absence de Pinnacle Station.

Alors pourquoi craquer pour cette édition plutôt que les versions classiques ? Déjà, et nous l’avons répété maintes fois : c’est très joli. Le jeu a subi un lifting graphique et quelques ajustements de gameplay qui le rendent plus maniable aujourd’hui. Surtout le premier. Ensuite : les DLCs. Nous venons de le dire, ils sont quasiment tous là. Alors que les trouver sur le store des anciennes consoles n’est pas forcément chose aisée. Enfin, ils accusent un certain âge, si ce n’est un âge certain. Il se peut donc que vous ne les ayez pas connus à l’époque. Et croyez-moi, vous vous devez de les faire.

Si vous aimez les space opéra, les grandes épopées, les scènes d’anthologie (l’ouverture de Mass Effect 2 reste un très grand moment de jeu vidéo) : il faut foncer. Vous allez vous embarquer dans une histoire passionnante qui va vous mener aux confins de l’univers. Si vous avez lancé Mass Effect Andromeda sans jouer à ceux-là, vous comprendre la légende du commandant Shepard. Il s’agit véritablement d’un must.

Points positifs

  • Une épopée dantesque à (re)vivre
  • Les améliorations graphiques et de gameplay font plaisir
  • Tous les DLCs sont inclus (ou presque)
  • Toujours autant de plaisir à les parcourir

Points négatifs

  • Le premier titre a quand même sacrément vieilli
  • Des animations d'époque un peu raides
  • Toujours de longues phases d'ascenseur pour masquer des temps de chargement

Note

Graphismes 78%
Bande-son 81%
Prise en main 76%
Plaisir de jeu 87%
Durée de vie 91%
Conclusion

Soyons clairs : que vous ayez déjà fait les jeux ou non, Mass Effect Édition Légendaire est une vraie pépite. Cette compilation regroupe les trois jeux avec la quasi totalité des DLCs pour une expérience globale tout bonnement extraordinaire. Cette aventure galactique nous happe dès les premières minutes et ne nous lâche pas jusqu’au générique du troisième épisode. Le fait de pouvoir importer son personnage d’une partie à une autre rend cette expérience vraiment unique. Alors oui, le premier jeu est celui qui a pris le plus cher avec les années. Les développeurs ont tenté de masquer tout ça à grands coups de lens flare et de textures HD, mais la raideur des déplacements et les visages non-expressifs trahissent le tout. Qu’importe, le cœur même de l’aventure n’a pas changé, il y a quand même de l’amélioration graphique, et c’est amplement suffisant pour s’amuser. Entre nous, ce serait criminel de passer à côté.

Note finale 83% Galactique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *