ghostbusters Test

Test de Ghostbusters, Halloween sous les meilleurs auspices, sur Switch


Fiche jeu

  • Developpeur:Saber Interactive
  • Supports:Nintendo Switch, PS4
  • Genres:TPS
  • Nombre de joueurs:1
  • Date de sortie:4 octobre 2019

Si nous avons quelque peu tardé, pour vous soumettre notre test de Ghostbusters, sur Nintendo Switch, c’est avant-tout pour ne pas louper la « fenêtre » d’ Halloween. Car, cette année particulièrement, les fantômes ont le vent en poupe en cette période festive mais ô combien effrayante…pour les plus petits, bien évidemment ! Alors, afin d’introduire les festivités en question, voici notre test de Ghostbusters : the video game remastered, sur Nintendo Switch.

Ghostbusters

Les SOS Fantômes et le 5ème homme

Alors, on les entend déjà, les petits malins, au fond de la classe, scander un « ENCORE un remastered !? » avant de rajouter « mais ils se foutent de notre g… » ou encore, « ils nous p…les c…avec leurs jeux de vieux ». Oui, bon, il est vrai que niveau remakes et remastered, on a un peu notre compte, sur toutes les consoles, mais sur Switch particulièrement. Néanmoins, lorsque le principe permet de faire découvrir à des joueurs passés à côté de l’original (ce qui est facile de nos jours, compte-tenu du nombre astronomique de sorties vidéoludiques) des titres vraiment cool, l’idée n’est pas si idiote…

Et justement, Ghostbusters the Video Game Remastered rentre dans cette dernière catégorie. Un soft qui avait fait ses preuves, lors de sa sortie, voilà quelques années. Du coup, le voir revenir sur Switch, aussi en mode nomade, ne pouvait que nous inciter à nous lancer dans le test. D’autant qu’avec cette facette « portable », même les voyageurs loin de chez eux pourront se faire leur petit Halloween, en dévorant bonbons et autres chocolats aux allures écoeurantes.

Bon, pour poser le décor, au lieu de raconter des conneries, ce Ghostbusters-là (SOS Fantômes, pour les intimes) se présente un peu comme une suite aux deux premiers opus, reprenant les épisodes marquant des films cinématographiques tout en s’efforçant d’ajouter un petit plus à l’histoire. Et cet aspect-là des choses est très réussi, d’autant que le 5ème Ghostbusters (vous, en l’occurrence) s’intègre admirablement bien dans l’histoire. Suffisamment discret pour ne pas dénaturer son modèle mais savamment inséré de manière à donner au joueur le sentiment d’exister, c’est du bon boulot.

ghostbusters

Ghostbusters : fantômes vieillissants

Une fois dans le vif du sujet, premier constat, le peaufinage visuel a porté ses fruits. Sur Switch, tout du moins, en comparaison du résultat de la Wii, en son temps. Et si le rendu global pourrait quelque peu choquer, sur des consoles plus puissantes, sur console hybride, l’ensemble passe bien. Bien sûr, en mode TV particulièrement, l’on sent bien que nous avons à faire à une architecture vidéoludique ancienne. Mais en même temps, c’est un peu ce à quoi l’on s’attend à la lecture du mot « remastered ». Pas de mensonge, donc. Aussi, l’univers des films reste très bien retranscrit avec des séquences vraiment mythiques (bibendum !!) que l’on kiffe à vivre avec des manettes/commandes Switch qui font bien le taf.

ghostbusters

Par ailleurs, en faisant abstraction de quelques ralentissements et du’un aliasing pas vraiment choquant, on enchaîne les missions avec un réel plaisir sans galérer de manière exagérée mais tout en butant, de temps à autre sur un boss. Un bel équilibre, en somme, qui permet de progresser relativement bien, sans casser le rythme du jeu et donc, son scénario. Appréciable. Surtout que niveau atmosphère, Saber Interactive nous tient vraiment en haleine.

Côté gameplay, en dépit de son ancienneté, le soft fait également le job. Car en plus des différents armements et pièges à fantômes disponibles, des améliorations peuvent être régulièrement achetées. De même que des projectiles et capacités additionnelles. Nous vous laissons les découvrir car elles sont, généralement, plutôt réussies et jouissives à exploiter. En clair, Ghostbusters serait un titre incontournable justifiant de faire les louanges de Saber Interactive, responsable du développement ?

ghostbusters

Ghostbusters ou les spectres de la paresse

Cela aurait pu être le cas, oui. Néanmoins, nous lui adresserons un carton rouge pour ce portage paresseux (visuellement, on est dans du un peu mieux que du PS3/360) et surtout, dénué du mode coopération et de l’utilisation de la détection de mouvements. Deux éléments qui avaient, à, l’époque, fait le bonheur des joueurs Wii. Non, au lieu de cela, le studio s’est contenté de copier coller les versions Sony/Microsoft. Dommage, d’autant qu’aucun contenu additionnel n’est à signaler…

Points positifs

  • Toujours aussi plaisant à jouer
  • Top en mode nomade
  • Prise en main adaptée à la Switch
  • L'ambiance générale

Points négatifs

  • Mais quel portage paresseux !
  • Plus de coopération
  • Pas de détection de mouvements
  • Pas de contenu additionnel

Note

Graphismes 64%
Bande-Son 75%
Prise en main 81%
Plaisir de jeu 79%
Durée de vie 70%
Conclusion

En résumé, Ghostbusters est un très bon TPS qui plaira à tous les amateurs de la licence Ghostbusters et/ou curieux en mal de fantômes à Halloween. A condition qu’ils n’aient jamais joué à l’original…ou qu’ils l’aient adoré au point de vouloir le refaire de A à Z (ce qui est notre cas) ! Auquel cas, le redécouvrir sur Switch, pendant ses déplacements, pourrait avoir du sens. Indémodable, quoi que l’on en dise…

Note finale 74% Plaisir...et paresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *