Test

Test de Super Chariot sur Nintendo Switch


Fiche jeu

Le roi est mort vive le roi. Super Chariot est issu du studio indépendant québécois Frima. S’il était déjà apparu en 2014 mais presque oublié depuis, le titre au gameplay coopératif original est de retour. On remet donc le couvert dans cette aventure loufoque où la princesse sera missionnée afin de trouver une sépulture digne d’un roi, pour que l’âme de son défunt père puisse reposer en paix. Que nous réserve cette péripétie sur Nintendo Switch ? Nous le découvrons dans ce test.

Le chariot est un élément essentiel au gameplay dans Super Chariot

C’est suite au décès du roi que l’aventure débute. La princesse, accompagnée du prince et d’un marchand, doit faire tout son possible pour satisfaire l’esprit exigent de son père. Le roi ne peut reposer dans une simple tombe ou un simple tombeau. Il lui faut un espace digne de ce nom et ayant de l’allure pour entreposer son cercueil et ses richesses. Notre héroïne ne sera donc tranquille que lorsque son père reposera en paix, satisfait par l’emplacement qu’il aura choisi.

Les bases sont posées et notre courageuse princesse démarre sa mission. Vaillante et motivée, elle devra s’aventurer dans les tréfonds du royaume. C’est de cela que le jeu tire son essence principale. En effet il faudra user de toute son ingéniosité pour conduire le cercueil monté sur un chariot tout au long du jeu. Les premiers niveaux poseront donc les rudiments en terme de pilotage. On commence par pousser timidement le chariot pour passer les obstacles au sol. Très vite on se rend compte que des plateformes permettent d’accéder à d’autres parcelles des niveaux. C’est ici que la corde entre en jeu. Il est alors possible d’accrocher un lien à une des roues du chariot afin de le hisser sur les plateformes.  Toujours avec parcimonie nous parcourons les premiers obstacles et découvrons que ce chariot, qui de prime abord était considéré comme un fardeau ralentissant notre progression, s’avère au final un allié très utile à la découverte du monde souterrain.

Une voie trop haute en sautant depuis le sol ? Il suffit de monter sur le chariot pour y accéder. Une pente nécessitant de l’élan, le chariot est la pour faire office de wagonnet. Tout est pensé pour que le chariot devienne au final un élément de gameplay à part entière. Il faudra donc veiller à ne jamais le laisser partir sous peine de devoir recommencer depuis le dernier checkpoint car nous nous retrouverions très vite bloqués. Ces checkpoints sont très largement dispersés dans les mondes, ce qui permet de ne jamais repartir de très loin. Plus l’aventure avance plus elle nécessite de la dextérité dans le maniement du chariot. Il est alors possible de se bloquer au sol pour tirer le chariot avec la corde ou encore de le ramener vers le personnage, mais aussi de lâcher du leste pour le déposer tranquillement sur une plateforme.

Les niveaux labyrinthiques vous invitent à les parcourir de fond en comble, afin de récupérer les pierres précieuses mais aussi les différents plans permettant d’améliorer les capacités des héros mais aussi du chariot. En outre, nous pouvons choisir d’équiper nos aventurier avec armes, téléporteurs, grappins et autres inventions farfelues du marchand, mais aussi de changer les roues de base du chariot pour des roues spéciales pouvant se déplacer, par exemple dans la neige. Chaque niveau possède son design et ses obstacles il sera donc important de bien choisir son équipement avec de s’y aventurer. Par contre, il faudra régulièrement s’y reprendre à plusieurs fois avant de trouver toutes les sorties et secrets qui s’y cachent.

L’aventure n’est pas non plus de tout repos car il faudra faire avec les dangers qui y résident. Monstres, chauves-souris et autres créatures cachées se feront un malin plaisir de nous attaquer pour récupérer les trésors contenus dans le cercueil du roi. Il faudra donc faire bien attention à ne pas faire être trop bruyant en déplaçant le chariot et éviter les chutes trop importantes. Sous peine de voir surgir une nuée d’ennemis qu’il faudra combattre avant de se retrouver à sec de trésor…La princesse, quant à elle, peut se défendre avec son épée, le prince avec un lance pierre et le marchand avec des os.

Un mode coopératif presque nécessaire

Mais que serait ce lourd fardeau si nous devions l’affronter tout seul. Une part importante de ce jeu réside dans la possibilité de le parcourir aussi bien seul qu’en duo en local. C’est là que le titre tire toute sa force, car en jouant avec un coéquipier il sera possible d’accéder à encore plus de recoins et de découvrir encore et toujours plus de secrets. Il vous incombera alors de bien analyser les puzzles pour faire franchir au mieux les deux personnages et le chariot, chacun des personnages pouvant ainsi tenir une roue avec sa corde. Cela ouvre pas mal de possibilités pour créer des plateformes avec le chariot ou associer des pouvoirs, en vue de mener à bien l’excursion en équipe. Néanmoins tout n’est pas rose et il faudra faire preuve d’une très bonne cohésion en communiquant et en synchronisant ses actions avec celles de son ami, sous peine de devoir recommencer encore et encore une parcelle du jeu.

Super Chariot nous offre une belle immersion avec ses décors orignaux et différents, selon les niveaux et les atmosphères qu’il dégage. Les musiques sont un peu plus en retrait mais le doublage français est d’une belle qualité, ce qui offre des conversations assez amusantes et bien jouées entre les personnages. Le titre trouvera ses limites dans une certaine linéarité et répètitivité au fil des heures de jeu, mais c’est le gameplay associant plateforme et puzzle qui impose cela. De plus, à 2 joueurs, on ne voit pas le temps passer, même si quelques frustrations peuvent subvenir en cas d’erreur de parcours de son acolyte. Il n’en reste non moins qu’on passe un bon moment en compagnie de nos 3 héros et du roi.

En définitive ne cherchez pas en Super Chariot un grand challenge de difficulté et de combats. Toute l’astuce réside en une bonne coordination des actions pour diriger le chariot. Le titre se trouve ainsi accessible à tous et même aux plus jeunes grâce à son univers assez enfantin.

Points positifs

  • Son accessibilité à tous
  • Un excellent doublage
  • Un gameplay original
  • Le côté coopératif
  • Idéal sur Nintendo Switch entre amis, en mode mobile

Points négatifs

  • La répétitivité
  • Moins intéressant en solo
  • Un peu frustrant par moment

Note

Graphismes 90%
Bande-Son 82%
Prise en main 80%
Plaisir de jeu 85%
Durée de vie 92%
Conclusion

Si Chariot était passé quasiment inaperçu en 2014, il marquera par son retour sur Switch cette année. En effet son gameplay original avec la possibilité d’y jouer avec un ami en mobile feront de lui un titre passionnant et assez novateur. Cerise sur le gâteau, Super Chariot est accessible et son univers permet d’y jouer avec les plus jeunes. Dextérité, analyse et patience seront nécessaires pour venir à bout de ce titre indépendant développé par le studio québécois Frima

Note finale 86% Une aventure prenante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *