International Gran Turismo League Masters Veloce Esports Sony PS4

Gran Turismo : IGTL, les irrésistibles Cabron Mbares dominent la catégorie Masters


L’équipe Cabron Mbares a dominé l’International Gran Turismo League Masters de Sao Paulo. Ni une erreur, ni les autres équipes n’ont pu les arrêter.

L’International Gran Turismo League de Sao Paulo se tenait ce week-end. Si Luis Castro et l’équipe LDLC Esport Spirit se sont respectivement imposés en Clubman et Pro, la grande catégorie Masters a vu une âpre bagarre pour la victoire. Un honneur finalement revenu à l’équipe Cabron Mbares (prononcez en roulant les « R »).

Composée de Valerio « JIM_Bracer26″ Gallo et Alessio « Musto_Thunder98 » Pusceddu, la seule team 100% italienne du plateau a d’abord franchi les couperets de Q1 et Q2. Qualifiée de ce fait pour la superpole, Alessio Pusceddu y prenait le second rang. La première ligne était donc assurée, aux côtés des polemen de la Project One Motorsport.

4 dixièmes pour la victoire du premier relais

Toujours au volant pour le départ, Thunder profitait du mauvais envol de PR1_Josete (en pole), pour se glisser en tête. Chahuté par les ERT et Veloce lors des premiers virages, il parvenait à s’échapper à la faveur d’une bagarre entre ces pilotes. Un échange qui ne tournait pas à l’avantage des Veloce. Tom « Veloce_Storm » Lartilleux était en effet victime d’un contact et se voyait forcé de rentrer aux stands. De quoi laisser la 3ème place à l’équipe organisatrice de cette IGTL, la Flawless Awesome Racing Team. Parti 8ème, Florent « Jomas_74 » Pagandet usait de tout son talent pour réussir une superbe remontée.

La course suivait alors son train, animée par un Tom Lartilleux en pleine confiance dans sa Super Formula. Loin au classement, le français remontait place par place. 3ème peu après la mi-course, il profitait d’une erreur de l’homme de tête pour passer second. Plusieurs secondes derrière le nouveau leader, Angelo « ERT_Olegna » Schut, Lartilleux ne s’arrêtait pas et fermait l’écart petit à petit. Revenu au contact dans le dernier tour, il manquait néanmoins la victoire pour 4 dixièmes de seconde. Angelo Schut et la Eerieissss Racing Team l’emportaient donc dans ce premier relais.

Cabron Mbares jusqu’au bout de la seconde partie de course

Mais tout allait changer dès le départ du second tronçon de course. Sur une stratégie extrêmement agressive Valerio Gallo remontait sur le second pilote ERT, Kevin « ERT_Bellin » Bellens. Passant en tête après seulement 4 tours, l’Italien allait imprimer un rythme insuivable.

Incapable de résister au pilote des Cabron Mbares, Bellens tenait donc sa seconde place une longue partie de la course. Mais tout se compliquait à quelques tours du but. Discret depuis le départ, James « Veloce_Jaaames » Baldwin revenait en effet à grands pas sur le belge. Le véloce anglais prenait la seconde place au belge, mais terminait tout de même à plus de 20 secondes de Gallo. Un premier pas vers la victoire finale était donc fait pour les Italiens, avant le dernier relais.

Bagarre à distance pour la victoire finale

Un dernier relais crucial, puisqu’il fallait y finir en tête pour aller chercher la victoire finale. Afin de maximiser ses chances, l’équipe Cabron Mabres décidait de laisser Gallo au volant. Après une heure de course sous tension, l’Italien partait sans pause pour un nouveau relais de 90 minutes. Une stratégie différente des Veloce, ou Baldwin laissait à nouveau sa place à Tom Lartilleux.

Cela n’allait néanmoins pas empêcher le pensionnaire de la Williams JIM Esports (son équipe officielle) d’effectuer un nouveau relais parfait. Ne laissant la tête que lors de ses arrêts au stand, il l’emportait avec près de 23 secondes d’avance. Une joie pour ce dernier :

« Il était clair que j’appréciais la voiture (…) J’ai réussi à effectuer un comback, comme je savais que mon rythme était bon et ramener la victoire à la maison ! »

Equipier de Gallo, Alessio Pusceddu regrettait, lui, d’avoir commis une erreur alors qu’il menait avec un plan parfait.

« J’avais comme plan d’utiliser le maximum de boost lors des deux premiers tours pour créer un gap, ce qui a fonctionné (…) J’ai alors pris un rythme plus calme lors des 40 tours suivant. Rien de bien excitant ne s’est passé, mais (…) j’augmentais l’écart. Mais au dernier virage du tour 42, j’ai perdu la voiture, probablement en activant le boot trop tôt et ai endommagé le moteur. J’étais secoué à ce moment, je n’en revenais pas d’avoir fait une erreur de débutant aussi stupide (sic). Olegna m’a passé, puis avec les arrêts au stand, je me suis retrouvé à une seconde de Storm (Tom Lartilleux, ndlr). J’ai essayé de le suivre, mais il avait de meilleurs pneus et plus de boost, donc je me suis contenté de la 3ème place. »

Second, les simracers de la Veloce Esports montaient à nouveau sur le podium (après Autopolis). Dans le rythme tout du long, le français de l’équipe, Tom Lartilleux, regrettait un manque de réussite :

« Notre course était solide, on avait un bon rythme (…) et on n’a pas fait d’erreurs en piste. Ce qui nous a manqué, c’est de la chance, à vrai dire. Au premier tour de course on passe de la 5e à la 2e place et à l’approche du secteur lent du circuit on se fait percuter à l’arrière et on prend des dégâts. J’ai essayé de faire avec pendant 2 tours mais la voiture était trop endommagée, donc obligé de faire un pitstop pour réparer les dégâts. Sans l’incident c’était possible de s’imposer et une stratégie décalée aurait fait l’affaire (…) On sera 100% présent pour le prochain IGTL et cette fois-ci on se battra pour la victoire jusqu’à la fin, j’espère. »

Troisième, Lewis « LZR_Lewis » Bentley, de la Lazarus Esports, complétait le podium d’un grand week-end de simracing et de Gran Turismo.

Le classement de l’International Gran Turismo League Masters

  1. Cabron Mbares (Pusceddu – Gallo)
  2. Veloce Esports (Lartilleux – Baldwin)
  3. Lazarus Esports (Bentley – Thomas)
  4. Vodafone Giants Racing Team (Romero – Jimenez – Cases)
  5. Sim Racing Champions (Swiderek – Karski – Pawlowski)
  6. Eerieiessss Racing Team (Schut – Bellens – Brown)
  7. Volex eSports (Walker – Lombardo – Schädler)
  8. Flatout Threat (Felix – Rubilar – Haywood)
  9. Project One Motorsport (Serrano – Brea – Crousse)
  10. VirtualDrivers by TX3 (Manthe – Jeandenans)
  11. Flawless Awesome Racing Team (Pagandet – Grady – Tonini)
  12. Apex Motorsports (Leach – Marzan – Parker)

https://twitter.com/IGTLeague/status/1145701747798814721

(Crédits photo : Twitter James Baldwin)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *