Test

Horizon Forbidden West : le test de bon Aloy sur PS5


Fiche jeu

  • Editeur:Sony Interactive Entertainment
  • Developpeur:Guerilla Games
  • Supports:PS4, PS5
  • Genres:action/aventure, open world
  • Nombre de joueurs:1 joueur
  • Date de sortie:18 février 2022

Il est là, enfin : Horizon Forbidden West, la suite de Horizon Zero Dawn, est disponible sur PS4 et PS5. Le jeu de Guerilla Games mettant en vedette l’extraordinaire Aloy s’est laissé approché pendant de nombreuses heures. Et nous pouvons d’ores et déjà vous donner notre avis dessus. Alors si vous êtes prêt à retourner dans un monde post-apocalyptique où les machines sont reines, c’est ici que ça se passe !

Horizon Forbidden West : le retour de la reine

Horizon Forbidden West commence six mois après la fin des événements du premier. Si vous ne l’avez pas fait, nous allons un peu le spoiler afin de resituer le scénario dans son contexte. Dans Horizon Zero Dawn, nous apprenions que le monde tel que nous le connaissons s’était éteint il y a mille ans. Mais afin de pouvoir le reconstruire, des chercheurs avaient mis au point le système Gaïa. Il s’agit d’un programme informatique doté de nombreuses fonctionnalités qui peut terraformer la planète et la rendre habitable grâce aux machines.

Horizon Forbidden West Aloy

Mais au moment de créer Gaïa, ils décidèrent de supprimer la sauvegarde de mémoire à implanter aux humains au moment de leur création. Ainsi, tout le peuple qui a été créé n’a aucun souvenir de ses erreurs, et ce pour ne pas les répéter. C’est ce qui explique le côté un peu primitif des peuplades que l’on croise dans le jeu. Mais ce n’est pas tout. Un autre programme, Hadès, a également été créé afin de stopper l’opération Gaïa. Au cas où les conditions n’étaient pas réunies pour relancer l’Humanité.

Mais Hadès est un programme corrompu qui tente de détruire la planète coûte que coûte et contre lequel va lutter Aloy dans le premier jeu. Aloy est en fait le clone génétique du Dr Sobeck, la scientifique à l’origine de Gaïa. De ce fait, elle a accès à toutes les installations du pays pour recueillir des informations et traquer Hadès. Zero Dawn se concluait par une scène post-générique où l’on apprenait qu’Hadès n’était pas éliminé. Et donc la traque se poursuit. Bienvenue dans Horizon Forbidden West.

La Pérégrination vers l’Ouest

Afin de ne pas spoiler le scénario et vous laisser la surprise, nous allons volontairement rester très évasif sur les événements de cet Horizon Forbidden West. En effet, l’histoire est riche en rebondissements et révélations qu’il est agréable de découvrir au fur et à mesure de votre périple. Sachez juste que vous allez devoir reconstituer Gaïa en retrouvant ses différentes fonctionnalités corrompues afin de la rendre suffisamment puissante pour qu’elle élimine Hadès et ainsi offrir un sursis aux Hommes.

Pour retrouver Hadès, Aloy va donc amorcer un voyage vers l’Ouest, dans une Californie où la nature a entièrement retrouvé ses droits. Vous allez ainsi passer par des lieux emblématiques facilement reconnaissables et croiser de nouvelles têtes en plus d’anciens compagnons de route qui se joignent à votre aventure. Horizon Forbidden West reprend la formule du premier, à savoir un monde ouvert librement explorable et surtout très hostile. Foncer tête baissée ne vous apportera rien, si ce n’est une mort rapide.

Les machines sont en effet toujours présentes, en troupeaux dans des zones bien particulières. Et sont toujours aussi agressives et nombreuses. Le bestiaire s’est bien entendu étoffé et attendez-vous à des combats dantesques contre des créatures de ferrailles mesurant plusieurs fois votre taille. Il va falloir faire preuve de patience et de stratégie si vous voulez vous en sortir vivant.

Horizon Forbidden West : la survie du plus fort

La prudence est en effet de mise dans Horizon Forbidden West. Chaque machine a ses points faibles physiques et élémentals qu’il va falloir exploiter. Pour ça il va falloir jongler avec un arsenal là aussi encore plus varié que dans le premier épisode. Et pour se protéger, vous devrez vous équiper de tenues avec bonus spécifiques qu’il sera possible d’améliorer dans les établis qui parsèment le jeu. Tout comme vos armes et vos pièges, il est possible de les renforcer pour les rendre plus efficaces.

Horizon Forbidden West machines

Une fois que vous êtes équipée jusqu’aux dents, vous pouvez arpenter les environnements de Forbidden West et espérer ne pas croiser plus fort et plus puissant que vous. Votre focus est toujours présent et s’active par une pression sur R3 afin d’afficher les infos sur vos cibles. Ainsi vous saurez où viser et quelles munitions utiliser pour tenter de remporter l’affrontement. À noter qu’il est aussi possible, au bout d’un moment, de pirater les machines pour les faire combattre à vos côtés.

Les herbes hautes sont toujours de mise pour vous dissimuler aux capteurs des machines et ainsi les approcher silencieusement pour leur porter un coup critique. Prenez soin au passage de poser quelques pièges afin de blesser les autres machines. Une fois la victoire assurée, vous allez pouvoir fouiller les carcasses et ramasser du matériel très important pour le craft.

Une aventure riche, très riche

La map d’Horizon Forbidden West est gigantesque. Et non seulement elle représente de grandes surfaces à parcourir à pied ou sur le dos d’une machine, mais en plus elle n’est pas constituée de vide. Il y a des points d’intérêt absolument partout. Il y a les villages avec tous les marchands, toutes les quêtes, annexes, services, objets à trouver, arènes, zones de chasse, contrats, ruines à explorer, creuset, Long-Cous… Vous n’allez pas avoir le temps de vous ennuyer car il y aura toujours quelque chose à faire.

Horizon Forbidden West Creuset

Et les quêtes annexes ne sont pas du tout de simples quêtes Fed-Ex en mode “va me chercher ça, retrouve moi untel qui a disparu”. Accepter une quête c’est accepter de s’écarter de l’aventure principale pendant une bonne heure, si ce n’est plus. Ce sont de véritables intrigues à tiroir qui ont pour but de vous faire voyager dans les zones de la carte où vous n’irez pas si vous suivez uniquement la trame principale. Vous allez donc vous retrouver à crapahuter dans le désert, les montagnes enneigées et même sous l’eau. Toujours pour aider les peuples que vous rencontrez dans l’Ouest Sauvage.

Et bien entendu chaque quête vous offre son lot d’XP et de récompenses, très importantes afin d’améliorer les statistiques d’Aloy. Lorsque vous remplissez votre barre d’XP ou que vous complétez une quête, vous gagner des points à dépenser dans les différents arbres de compétences. Il y a différents arbres en fonction des capacités d’Aloy. Et il est même possible de déclencher des aptitudes spéciales qui vous rendent temporairement plus forte ou résistante, ce qui peut être très utile lors de combats particulièrement ardus.

La route sera longue, Aloy

Horizon Forbidden West est généreux et offre donc une très grande durée de vie. Si vous avez aimé le dernier Assassin’s Creed Valhalla, vous allez adorer ce titre. Bien entendu si vous avez aimé Zero Dawn aussi, ne vous inquiétez pas. Mais la comparaison avec le titre d’Ubisoft est faite pour vous donner un aperçu de l’envergure du titre. Si vous souhaitez tout voir et explorer en parallèle de la trame principale, vous pouvez aisément tabler sur 80h de jeu, si ce n’est plus.

Escalade Horizon Forbidden West

D’ailleurs le titre propose de nombreuses fonctions d’accessibilité afin de s’adapter à votre façon de jouer. Cela passe bien entendu par le niveau de difficulté. Il est possible d’abaisser au mode Histoire afin de profiter du titre sans se prendre la tête sur les combats. Ou vous pouvez pousser les curseurs à fond. Et avoir une expérience bien corsée où vous allez jouer votre vie à la moindre rencontre hostile. Tout comme il est possible de modifier le HUD en le faisant totalement disparaître pour une immersion totale. Ou de faire disparaître les indications de route en chemin et ainsi jouer à fond la carte de l’exploration. À l’inverse, vous pouvez demander au jeu de laisser activer en permanence les marques sur les objets qu’il est possible d’escalader. Sans avoir à utiliser votre focus à chaque fois.

On ne nie pas qu’une certaine lassitude peut s’installer au bout d’un moment. Surtout quand on s’enfonce dans les quêtes annexes qui nous éloignent de l’histoire principale. Mais elles sont tellement bien écrites et les PNJ rencontrés sont si bien travaillés qu’au final l’ennui ne dure pas. Guerilla Games a su donner une vraie profondeur à chaque personnage rencontré. Ce qui donne une sorte de cohérence à toute la quête d’Aloy qui s’en ressent sur la globalité de l’aventure. Dans le sens où oui, tous les personnages tournant autour de la quête principale sont importants et très travaillés. Mais c’est aussi le cas du PNJ qui va vous confier une quête dans un coin perdu de la map. Et ça c’est très fort.

Une aventure qui n’est pas sans défauts

Malgré toutes les qualités qui font qu’Horizon Forbidden West un très grand jeu, il n’en reste pas moins quelques défauts plus ou moins gênants qui viendront ternir l’aventure. La plupart de ceux qui concernaient le côté technique ont été réglé par le patch day one. Mais il reste quand même quelques petites choses qui nous sortent un peu de l’expérience. Comme le fait qu’Aloy, lors de certains dialogues, regarde légèrement au-dessus de son interlocuteur. Ce qui a tendance à briser un peu la mise en scène.

Panorama

D’ailleurs, si le jeu propose toujours des missions et des combats intenses, il manque de moments “wahou” avec de grandes scènes d’action marquante. Certes, on est soufflé par les panoramas lorsqu’on monte au sommet des plus hauts monts du jeu. Et la vie qui grouille dans cet Ouest sauvage donne un air organique au jeu. On sent qu’il vit même lorsqu’on n’y est pas. Mais dans les missions, il n’y a pas de vrais moments épiques. Cependant les révélations et les découvertes sont vraiment marquantes. Tout ce que vous croyiez savoir sur le monde d’Horizon Zero Dawn est remis en question.

La VF est toujours d’une qualité impeccable, les acteurs sont parfaitement dans leur rôle. Et comme nous l’avons dit tous les personnages sont parfaitement crédibles. Il est possible de skipper les dialogues si vous lisez plus vite que les sous-titres. Mais quelquefois vous pouvez perdre des lignes de texte. Tout comme il est possible de sauter certaines cutscenes mais ça n’a aucun intérêt sinon vous perdre scénaristiquement. Les temps de chargement sont quasi inexistants. Tout au plus quelques secondes lors d’un voyage rapide entre deux feux de camp. Et les musiques accompagnent parfaitement votre périple, notamment lors des combats.

Notre avis sur Horizon Forbidden West

Pour conclure, qu’avons-nous pensé de cet Horizon Forbidden West ? Tout d’abord qu’il s’agit indéniablement d’un grand jeu d’aventure. Et alors que le premier vient d’écouler 20 millions de copies vendues, il est clair que celui-ci va marcher dans ses pas. On retrouve tout ce qui a fait le succès de Zero Dawn, mais en version améliorée. Mais malheureusement, c’est ce qui fait aussi sa faiblesse. En effet, on a l’impression de jouer à une suite ++ mais sans réelle innovation. Certes, il y a toutes les phases sous-marines. Ainsi que l’apparition du grappin qui permet de varier les énigmes et les phases de plate-forme. Mais il manque un petit quelque chose d’indescriptible.

Tir à l'arme de machine

Ce n’est pas l’ambition en tout cas, car le titre n’en manque pas. Il est généreux, et tout voir et faire vous prendra des dizaines et des dizaines d’heures. Et si dans le fond la formule reste la même : voyager, affronter des machines, suivre une piste, escalader, combattre (pas toujours dans le même ordre), on se prend rapidement au jeu. Les nouveaux enjeux sont vites mis en place, on fait la rencontre de nouvelles menaces intrigantes. Et on débloque de nouvelles possibilités de gameplay jusqu’à tard dans le jeu. Ainsi, l’ennui n’a pas vraiment le temps de s’installer, on peut noter un peu de répétitivité de temps en temps. Mais l’envie de voir autre chose, d’aller dans ce coin de map encore grisé ou de retourner sur ses pas ouvrir de nouveaux chemins grâce à notre matériel est toujours plus forte.

En conclusion Horizon Forbidden West ne réinvente pas la formule. Mais il l’amémliore suffisamment pour nous donner envie d’y retourner et d’y rester. Le sort de la Terre est entre les mains d’Aloy et du joueur. Donc si vous avez du temps libre devant vous et une envie d’aventure, Horizon Forbidden West va vous combler au-delà de vos attentes. Le terrain de jeu est immense, les activités à faire se compte par centaines, le scénario est captivant, les graphismes sont magnifiques… Manquent juste ces quelques scènes marquantes et épiques comme a pu en produire Uncharted 2, par exemple, et le jeu aurait été quasiment parfait. Mais Horizon Forbidden West est un grand, très grand jeu.

Points positifs

  • Un monde ouvert vaste et vivant
  • Des activités annexes à foison
  • Un scénario captivant
  • Des nouvelles machines encore plus impressionnantes
  • De nouvelles armes et améliorations

Points négatifs

  • Un peu de répétitivité à la longue
  • Des soucis avec le suivi de route automatique
  • Quelques bugs de collision et de saut lors des phases d'ascension

Note

Graphismes 90%
Bande-son 84%
Prise en main 88%
Plaisir de jeu 94%
Durée de vie 97%
Conclusion

Horizon Forbidden West était attendu au tournant, et Guerilla Games ne s’est pas loupé. Il est le digne successeur de Zero Dawn, même si parfois on a l’impression qu’il marche trop dans ses propres pas. Le terrain de jeu offert est gigantesques, avec une variation des paysages, du climat, la découverte de ruines de l’ancien monde qui sont nos villes d’aujourd’hui… En poussant plus loin le concept de post-apo en mode primitif, Forbidden West parvient à créer une ambiance unique. De plus, si vous prenez le temps de tout lire, écouter et faire, vous allez en apprendre énormément sur ce qui a mené le monde à son état actuel. Mais aussi les tensions entre les différents clans qui peuplent cet Ouest sauvage que vous visitez et arpentez à la recherche d’un moyen d’arrêter de nouveau Hadès. Alors oui, il y a quelques bugs pouvant parfois nous sortir du jeu. Ainsi qu’un peu de répétitivité dans les quêtes et leur déroulement. Mais finalement le voyage est somptueux. Avec des panoramas à couper le souffle. Des combats stratégiques et pas évidents du tout. De l’exploration, des énigmes, de la plateforme, de l’action. Tout y est saupoudré dans les justes proportions pour offrir une aventure épique dont on a du mal à décrocher. Une franche réussite pour la PS5.

Note finale 91% Éblouissant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.