Test

Test de Meurtre sur Eridan, le second DLC de The Outer Worlds sur PS4


Fiche jeu

Meurtre sur Eridan est l’occasion de replonger une dernière fois dans The Outer Worlds. Ce second DLC du jeu d’Obsidian nous offre la possibilité de découvrir une nouvelle planète. Et surtout de mener l’enquête sur la mort d’une star de feuilleton adulée de tous, dans des circonstances mystérieuses. Alors on récupère son matos, on prépare ses sarcasmes, et on décolle pour Eridan.

Meurtre sur Eridan : enquête d’Halcyon

Avant toute chose, joueurs de The Outer Worlds, sachez qu’il est recommandé d’être au niveau 30 pour commencer cette quête. Si vous avez fini le jeu à sa sortie, ainsi que le premier DLC, cela ne devrait pas poser de problème. Si vous le découvrez (et vous faites bien), attendez d’être suffisamment armé pour vous y attaquer. Sinon vous allez y laisser des plumes.

Pour rappel, The Outer World est un RPG à la première personne, héritier des Fallout. On y incarne un personnage arriviste qui a pris la place d’un capitaine de vaisseau à la suite de la mort de ce dernier. Escroc notoire, mercenaire, grande gueule et cynique, notre héros de manque pas de répartie lors des dialogues, savoureux, qui parsèment l’aventure. Et c’est avec une joie non dissimulée qu’on le retrouve pour cette ultime aventure en Halcyon. Et pas des moindres : une enquête sur un meurtre.

Vous êtes donc contacté sur votre ordinateur de bord, ADA, pour vous rendre sur Eridan. La star de télé Helen Halcyon a été retrouvée morte. Juste au moment où allait sortir une marque de vodka dont elle serait l’effigie. Qui a fait ça ? Pourquoi ? Est-ce qu’on va vous payer assez d’octos pour enquêter ? Les réponses se trouvent au bout des quatre heures de jeu qu’il faut pour conclure cette histoire.

Eridan, terre d’opportunités

Là où Péril sur Gorgone proposait un environnement assez poisseux et sombre, Meurtre sur Eridan est le parfait opposé. Cette nouvelle planète, gazeuse, nous fait évoluer sur des rochers en lévitation reliés par des passerelles suspendues. Le ciel est coloré, un grand hôtel pour touristes réside au centre de la map : bref, on se croirait en vacances. Mais on est là pour enquêter.

La suite luxe de l’hôtel sert de QG à votre équipage hétéroclite. Plus besoin de retourner à bord de l’Imposteur pour changer les membres de votre équipe (jusqu’à deux coéquipiers) : vous pouvez passer par votre chambre. Qui dit planète touristique dit pas mal de PNJ et donc quelques quêtes secondaires qui viennent agrémenter l’aventure. On le redit, les dialogues sont savoureux et les réparties de notre personnage nous font sourire plus d’une fois.

Vous allez donc vous retrouver à arpenter Eridan, ses vergers, ses usines et ses prairies en long, en large et en travers. C’est joli, c’est rythmé, et même si la narration est axée enquête, vous aurez aussi droit à votre dose d’action. Des bêtes sauvages rôdent sur Eridan, ainsi que des humains infectés par une mystérieuse substance. Est-ce que tout serait lié ? À vous de le découvrir en faisant les bonnes déductions au fil de vos enquêtes.

Nouveau DLC, mêmes défauts

Même si Meurtre sur Eridan est très plaisant à parcourir (plus que Péril sur Gorgone selon nous), il n’en reste pas moins une extension de The Outer Worlds. Il garde donc les mêmes défauts que son tronc principal. À savoir des temps de chargement un peu longuets (cela nous a semblé moins pire sur PS5, avec le jeu sur un support de stockage externe). Un inventaire un peu bordélique, également. Après, ce DLC a ses propres problèmes. Comme ces longs passages sur des ponts suspendues. S’ils invitent à la contemplation des paysages, ils durent une éternité. D’autant qu’une fois de l’autre côté et votre quête menée à bien, il faut faire le chemin en sens inverse.

Sinon vous pouvez opter pour le voyage rapide. Il suffit d’ouvrir la map, de cliquer sur un point de voyage, et d’attendre le temps d’un chargement. Sauf que la map est tellement concentrée et ramassée que les points de téléportation se chevauchent. Ajoutez à ça les pointeurs de quête et votre curseur qui s’aimante aléatoirement à l’un ou l’autre, et vous vous retrouvez avec un mécanisme laborieux.

Au rayon des nouveautés on retrouve quelques nouvelles armes, bien sûr. La principale étant le pistolet qui vous sert à dénicher des preuves pour avancer dans votre enquête. Il faut l’avoir sur soi, mais pas forcément dans les mains, pour qu’il se déclenche en présence d’une anomalie. Dégainez-le, visez, trouvez l’anomalie pour passer en phase d’analyse. Vos skills acquises dans le jeu vous permettent de faire des déductions (ou non) et ainsi de progresser. Ce pistolet peut aussi servir d’arme offensive, mais les dégâts qu’il occasionne sont moindres. Une bonne idée donc, mais pas assez exploitée à notre goût. Même si le “bidipib” bruité à la bouche qu’il émet à chaque fois nous fait sourire.

Une bonne conclusion

Finalement, Meurtre sur Eridan conclut l’aventure The Outer Worlds à l’image du jeu de base. Un DLC sans prise de tête, bourré d’humour, avec un bon équilibre action/enquête. Vous pouvez zapper quelques combats par le dialogue. Ou foncer dans le tas comme un bourrin. Cela change votre rapport avec les différentes factions en présence et peut ainsi déclencher certaines hostilités.

L’intrigue autour du meurtre d’Helen Halcyon est classique. Et même si elle réserve son lot de rebondissements, elle est à l’image des feuilletons où joue la star : prévisible mais plaisante. Nous éprouvons un réel plaisir à arpenter un environnement lumineux et chaleureux, tout en dézinguant à tout va. Notre équipage est toujours aussi barré, les PNJ n’en parlons pas. Et les principes qui régissent Halcyon sont toujours aussi flous.

Bref, si vous avez aimé The Outer Worlds avec ses qualités et ses défauts, vous trouverez avec Meurtre sur Eridan la recette du bonheur. Entendons-nous bien, le jeu n’est pas parfait. Mais il est le prolongement idéal de l’aventure The Outer Worlds.

Points positifs

  • Un nouvel environnement très lumineux
  • Une enquête bien ficelée
  • Le ton toujours aussi délirant

Points négatifs

  • De longs temps de chargement
  • La traversée des ponts suspendus
  • Prévoyez un niveau de crochetage élevé

Note

Graphismes 80%
Bande-son 75%
Prise en main 70%
Plaisir de jeu 78%
Durée de vie 64%
Conclusion

Meurtre sur Eridan est un bon DLC, si tant est que vous avez aimé le jeu de base. On retrouve l’écriture irrévérencieuse, les dialogues croustillants et l’humour pince-sans-rire des dialogues. Le tout dans un environnement que l’on pourrait qualifié de villégiature. Mais vous n’êtes pas là pour bronzer ou profiter de la piscine ou des verges. Mais bel et bien pour enquêter sur un meurtre de sang froid sur la personne d’Helen Halcyon, héroïne de feuilleton populaire et ex future égérie d’une marque de vodka. Votre matière grise va fonctionner autant que vos flingues afin de découvrir la vérité. On passe un bon moment de 4/5h environ, en compte les quêtes annexes. Dommage que ce soit plombé par des temps de chargement interminables et des ponts à n’en plus finir.

Note finale 73% Plaisant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.