Test

Test Légendes Pokémon : Arceus, le souffle de l’aventure


Fiche jeu

  • Editeur:Nintendo
  • Developpeur:Game Freak
  • Supports:Nintendo Switch
  • Genres:aventure
  • Nombre de joueurs:1 joueur
  • Date de sortie:28 janvier 2022

Légendes Pokémon : Arceus est le dernier titre en date de la saga. Après une sortie en fin d’année 2021 des remakes en demi-teinte de Perle et Diamant, c’est une toute nouvelle aventure qui s’offre à nous aujourd’hui. Et si le fond reste inchangé, à savoir compléter le Pokédex en capturant tous les Pokémon, la forme, elle, semble vouloir évoluer. Voyons un peu si ce Légendes Pokémon : Arceus tient toutes ses promesses.

Légendes Pokémon : Arceus, bienvenue à Hisui

Game Freak n’en est pas à son coup d’essai avec Pokémon et la formule se peaufine à chaque nouvelle mouture. Et si jusqu’à maintenant les jeux Pokémon étaient plus ou moins dirigistes avec des couloirs à suivre et une fausse impression de liberté, le studio semble vouloir s’affranchir de ses propres codes. Ainsi le joueur est propulsé dans la région d’Hisui via une faille spatio-temporelle. Et il va falloir tout réapprendre.

Légendes Pokémon : Arceus commence ainsi. Vous créez votre joueur, mais au lieu que ce soit votre mère qui vous envoie en pleine nature à 12 ans pour combattre des Pokémon, vous tombez du ciel. Le professeur Indigo tombe sur vous et décèle en vous le potentiel pour devenir un excellent chercheur. Pourquoi pas un dresseur ? Tout simplement parce qu’à l’époque où vous êtes, les humains n’ont pas encore apprivoisé les Pokémon et ceux-ci restent des créatures sauvages, voir effrayantes.

Mais votre personnage, lui, semble tout à fait familier avec elles. C’est pourquoi vous allez devenir une recrue de choix pour le Groupe Galaxie qui va vite vous enrôler à ses côtés. Il va ainsi falloir partir à l’aventure dans les terres d’Hisui afin de découvrir tous les Pokémon mais aussi comprendre l’origine de cette faille spatio-temporelle qui plane au-dessus de la région telle une menace.

Un gameplay agréable et un peu réinventé

Si vous êtes un habitué des jeux Pokémon, la première chose qui va vous frapper est la capture de ces petites bestioles. En effet, celles-ci se promènes librement dans les terres sauvages et vous pouvez leur envoyer une Pokéball dessus à tout moment pour essayer de les capturer. Il est possible de se mettre accroupi pour les approcher sans bruit. Ou encore de se cacher dans les hautes herbes pour passer inaperçu. Un Pokémon surpris sera plus facilement capturable.

Cependant, il se peut que des Pokémon décident de vous attaquer à vue. Dans ces cas-là, deux options s’offrent à vous : la fuite ou le combat. Et là aussi nouveauté : pas de transition, vous pouvez directement lancer un de vos six Pokémon sur le terrain. L’affrontement commence et celui-ci est devenu très dynamique car votre personnage peut se déplacer autour des Pokémon pour observer. Attention à ne pas vous mettre entre les deux car il est possible de prendre des coups !

D’ailleurs les Pokémon qui vous foncent dessus sans que vous ayez lancer de combat peuvent faire des dégâts à votre personnage. Cela se matérialise par un contour noir sur l’écran. Et si vous en prenez trop, vous tombez dans les pommes et vous réveillez au camp le plus proche, quelques objets en moins. Si vous jouez sur Internet, d’autres joueurs peuvent aller récupérer vos objets et vous les renvoyer en échange de points BA (bonne action).

À dada sur mon Pokémon

Côté nouveautés toujours, il est maintenant possible de se déplacer à dos de Pokémon (il y en a plusieurs avec qui c’est possible) afin d’aller plus vite. Cela vous permet d’éviter les affrontements inutiles et surtout d’esquiver les Pokémon Barons. Eux aussi sont des nouveaux venus dans la franchise. Il s’agit de Pokémon plus grands et plus coriaces que leurs congénères. Et il sera également plus compliqué de les battre ou les capturer. Mais si vous y arrivez, vous gagnerez un beau paquet d’expérience et aurez à vos côtés une créature redoutable.

C’est d’ailleurs pour ça que le jeu introduit également la notion d’esquive. En effet si un Pokémon vous attaque dans la nature, il est possible de faire une roulade en appuyant sur Y. Cela vous évite de prendre des coups et peut vous sauver la mise. Enfin, l’autre nouveauté qui fait son apparition dans Légendes Pokémon : Arceus est le craft. Vous allez pouvoir fabriquer Balls, potions et autres remèdes en ramassant tous les ingrédients qui parsèment la map.

Pas facile de compléter le Pokédex

Si vous souhaitez avec un Pokédex complet, il va falloir être persévérant. En effet, il ne suffit plus de capturer un Pokémon pour avoir sa fiche complète sous les yeux. Maintenant il y a plusieurs critères à remplir : le capturer plusieurs fois, le battre plusieurs fois, le voir utiliser telle capacité, l’approcher sans se faire voir, etc. Cela demande un vrai travail d’explorateur et de chercheur qui, il faut l’avouer, peut paraître pénible au début. Mais qui s’avère plaisant grâce au plaisir que l’on prend à jouer.

Parlons maintenant du monde soi-disant “ouvert”. En effet, Légendes Pokémon : Arceus propose de grandes étendues à visiter. Mais ce n’est pas pour autant un monde ouvert à la Breath of the Wild. Ces arènes immenses sont en fait fermées et il faut passer par un voyage et un temps de chargement pour en changer. Malgré tout, il y a plusieurs zones dans une même arène, ce qui laisse tout le loisir de l’explorer de jour comme de nuit. Et si l’impression de liberté est là, on est encore loin d’un jeu qui nous laisse faire tout ce qu’on veut dans l’ordre voulu.

Avec toute la composante un peu RPG qui fait son apparition dans le jeu, on note aussi la présence de nombreuses quêtes annexes. Si celles-ci ne brillent pas par leur originalité, on peut dire qu’elles sont nombreuses. Ce sont des PNJ qui vont vous demander des ingrédients, des Pokémon, de retrouver une personne disparue, de leur montrée une page complète du Pokédex… Rien de nouveau sous le soleil, mais cela reste un plaisir de rendre service, surtout que ça peut nous aider à gagner des étoiles.

L’étoile montante de Légendes Pokémon : Arceus

Les étoiles sont également un nouveau système de Légendes Pokémon : Arceus. Si dans les anciens jeux il fallait battre des champions d’arène pour maîtriser un certain type de Pokémon. Et contrôler les Pokémon d’un certain niveau. Ici ça a changé, cela fonctionne avec des rangs. Au sein du Groupe Galaxie, vous allez souvent faire votre rapport au professeur Indigo et à la cheffe de groupe. En fonction de vos actions vous allez gagner des points et faire monter une sorte de barre d’XP.

Lorsque celle-ci est pleine, vous gagnez un rang. Vous allez donc voir la cheffe à Rusti-Cité pour obtenir votre étoile et ainsi accéder à de nouveaux objets, schémas de fabrication et maîtrise de Pokémon. C’est ainsi que vous allez pouvoir progresser et capturer des Pokémon de plus en plus puissants. Et ainsi lever le mystère sur Hisui, Arceus et la faille spatio-temporelle.

Un jeu plein de qualités et de défauts

Légendes Pokémon : Arceus est vraiment plaisant à parcourir. Fini les écrans figés pour annoncer un combat tous les trois pas qui crispent le jour. Là on se promène librement, dans de jolis environnements (on y reviendra plus tard) à la recherche de matériaux et de Pokémon. Il y a un côté vraiment relaxant dans ces pérégrinations que l’on fait avant de poursuivre une mission. Il se dégage quelque chose d’étrangement zen de ces moments, même quand un combat s’engage ou qu’un Pokémon Baron vous fonce dessus.

Maintenant, venons-en aux défauts du jeu. Bon, le principal et ce n’est pas une nouveauté : ce n’est pas très joli. Certes les développeurs ont dû faire quelques concessions pour afficher un terrain aussi gigantesque sans temps de chargement. Mais offrir un tel horizon et arriver à faire popper des textures et des Pokémon à quelques mètres devant soi, ça passe difficilement.

Tout comme le fait d’avoir encore, en 2022, un personnage principal muet. On le voit parler, il remue les lèvres, mais ce qu’il dit n’est ni prononcé, ni sous-titré. L’impression d’incarner une coquille vide est donc plus forte que jamais. Enfin, si la formule est rafraîchissante les premières heures, elle laisse vite un arrière-goût de répétitif au bout d’un moment. Sans compter la gestion de l’inventaire qui pousse à faire des aller/retour pour jongler avec les matériaux. Ou alors il faut dépenser son argent durement gagné pour améliorer la taille de sa sacoche.

Notre avis sur Légendes Pokémon : Arceus

Finalement, quelles impressions nous restent après avoir joué à Légendes Pokémon : Arceus ? Globalement de bonnes impressions. Certes, le jeu n’est pas à la hauteur de ses ambitions. Mais il se dirige clairement dans une voie qui lui sied parfaitement. Cette sensation de liberté et de tranquillité pendant les phases d’exploration est le parfait pendant d’un scénario plutôt bien travaillé qui nous fait découvrir la région d’Hisui et ses mystères. Les habitués de Pokémon y trouveront de nombreuses références qui font plaisir à voir. Et on passe vite outre les faiblesses graphiques pour se concentrer sur un gameplay équilibré et un plaisir de jeu intact 25 ans après les débuts de la licence.

Points positifs

  • Une exploration des plus sympathiques
  • L'histoire est prenante
  • La composante RPG est bien intégrée
  • Le jeu est généreux en contenu

Points négatifs

  • Graphiquement on est encore un peu en retard
  • Répétitif sur le long terme
  • On aimerait un héros avec plus d'épaisseur

Note

Graphismes 75%
Bande-son 79%
Prise en main 80%
Plaisir de jeu 86%
Durée de vie 83%
Conclusion

Légendes Pokémon : Arceus n’est pas la révolution attendue, mais c’est un sacré pas dans la bonne direction. Le jeu prend une orientation RPG avec une chasse au Pokémon plus naturelle, plus “vraie” si tant est que ce mot puisse s’appliquer à ce jeu. Le jeu a quelques défauts mais ils s’effacent relativement vite une fois qu’on est pris dans l’histoire. Celle-ci est d’ailleurs généreuse et contient son lot de surprises qu’on prend plaisir à découvrir au fil de l’aventure. Finis les Pokémon XXL d’Épée et Bouclier mais place aux créatures Barons et Monarques qu’on va affronter directement. Dommage que les textures en pâtissent, mais c’est le prix à payer pour un terrain de jeu vaste et sans temps de chargement. Par contre le héros mutique commence un peu à être suranné et il serait temps de passer à autre chose. Mis à part ça, nous sommes devant un bon crû de Pokémon et ça fait plaisir de voir la franchise tenter quelque chose de nouveau.

Note finale 81% Excellent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.