Test

Test : Nioh sur PS4, un grand oui!!


Nioh

Après un long développement chaotique, Koei Tecmo et Team Ninja ont finalement réussi à remettre Nioh sur les rails pour livrer un soft que beaucoup n’attendaient plus. S’inspirant de Dark Souls, Ninja Gaiden et Diablo, Nioh s’inscrit dans le genre action RPG hardcore. Un die and retry censé représenter un chalenge des plus corsés illustré par de violents combats très nerveux demandant rigueur et discipline à la manière d’un Souls ou d’un Ninja Gaiden. Si From Software est le maître incontesté du genre notamment avec la série des Souls et le fabuleux Bloodborne, Nioh ne se prive pas pour défier son concurrent direct et se présente comme une belle exclusivité PS4 qui saura certainement satisfaire un grand nombre d’adeptes. Sorti le 08 février 2017, Nioh est-il le Souls-like qu’on attendait tous? La réponse dans notre test.

Nioh Nioh

Comme Dark Souls mais pas tout à fait

Ceux qui connaissent bien Dark Souls ou Bloodborne, remarqueront rapidement les ressemblances frappantes avec les jeux de From Software. En effet, les combats demandent beaucoup de rigueur et de discipline car chaque ennemi rencontré est capable de vous terrasser. Oui c’est comme ça et pas autrement. Foncer tête baissée est le meilleur moyen de trouver la mort et Nioh est le genre de jeu qui vous veut du mal, beaucoup de mal. Chaque fois que vous mourrez, il vous faudra recommencer depuis le dernier autel (check-point) et refaire votre chemin jusqu’à l’endroit exact ou vous avez péri afin de récupérer l’expérience que vous aviez laissé derrière vous. A la manière d’un Dark Souls, si vous mourrez avant de remettre la main sur les biens que vous avez laissé, ceux-ci seront perdus à jamais et oui c’est moche. Un aspect à prendre en compte rapidement est celui du combat, il faut le maitriser au plus vite notamment la gestion du KI, autrement dit l’endurance. Plus vous attaquez, plus votre jauge de KI descend et il ne faut surtout pas qu’elle se vide sinon vous vous retrouverez immobile à la merci des ennemis qui ne se feront pas prier pour vous mettre quelques coups gratuits et souvent mortels.

Nioh Nioh

Une promenade au pays des samouraïs

La manière de progresser dans Nioh ressemble également aux Souls sur bien des points. Il faudra progresser avec précaution dans l’environnement car le level design est lui aussi pensé de manière à vous mettre en difficulté voire vous tuer par le biais de pièges ou de falaises mortelles. Afin de vous faciliter la vie, vous devrez débloquer des raccourcis permettant de vous déplacer plus vite et plus facilement à l’intérieur du niveau soit pour atteindre un endroit rapidement soit pour éviter un ennemi ou un groupe d’ennemis en particulier. Bien que moins esthétiques que ses concurrents de From Software, les levels design de Nioh sont ingénieusement élaborés et proposent une ambiance Japon féodal parfaitement maitrisée. Alors que les environnements de Dark Souls bien que labyrinthiques ne forment qu’un seul décor immense, Nioh lui présente différents niveaux successifs bien distincts et indépendants les uns des autres. La diversité des lieux où se déroulent les missions offre une grande variété d’environnements très sombres (voire trop sombres) et originaux. Les quêtes et missions du jeu nous invitent à voyager dans de multiples régions nipponnes pendant la sanglante période du Sengoku, époque sombre et chaotique dans l’Histoire du pays. Prudence et discipline sont de rigueur lors de votre progression. Chaque mission se termine par un boss bien coriace et on compte facilement une vingtaine de missions principales, autant dire que vous en avez pour une bonne trentaine d’heures si vous êtes un joueur aguerri, voire beaucoup plus en fonction de votre niveau. On notera un nombre impressionnant de missions secondaires et Crépusculaires (mêmes missions mais bien plus difficiles) qui augmente considérablement la durée de vie du jeu, prolongeant ainsi les heures de plaisir à la recherche d’armes ou objets rares ou simplement pour mieux maitriser les différentes armes, postures et techniques de combat.

Nioh Nioh

Un gameplay nerveux inspiré de Ninja Gaiden

On peut affirmer que le gameplay de Nioh se rapproche plus de ce qu’on a connu avec Ninja Gaiden qu’avec Dark Souls. Plus nerveux et demandant plus de rigueur au niveau du timing et des contres, Nioh bénéficie de combats d’une grande intensité nous obligeant à maitriser constamment notre KI et à faire bon usage de l’impulsion de KI, une technique consistant à récupérer du KI en actionnant R1 au bon moment lors des combats. Cette technique permet de récupérer une partie du KI utilisé afin de pouvoir conserver une marge d’action confortable pour la suite du combat. Si en début de jeu, cette technique semblera compliquée et superflue, très rapidement, elle se rendra indispensable à la survie de William, le personnage que vous incarnez. Afin de venir à bout de vos adversaires, vous devrez exécuter des attaques basées sur des systèmes de garde et de contre comprenant des combos ravageurs améliorables et personnalisés via des compétences à débloquer grâces à des points de compétences obtenus en fonction de vos prouesses au combat. La victoire dépendra bien souvent de votre capacité à adapter vos attaques en fonction de l’adversaire et il est vivement conseillé de n’affronter qu’un ennemi à la fois sous peine de subir de violentes vagues de coups mortels. William dispose de 3 postures de combat différentes permettant d’alterner et d’adapter son gameplay à ce qui se présente devant lui. La posture moyenne est équilibrée et propose un bon compromis entre les vitesses des attaques et esquives. La posture haute présente des attaques plus lentes mais plus puissantes tandis que la posture basse privilégie la vitesse d’exécution des attaques et des esquives.

Nioh Nioh

Différentes armes pour différents styles

William dispose de cinq familles d’armes de mêlé et de trois familles d’armes de précision. On peut équiper deux armes de mêlé et deux armes de précision parmi les différentes familles qui sont les Katanas, les Double Katanas, les Lances, les Haches, les Kusarigama (sorte de lame au bout d’une chaine), les Arcs, les Fusils et les Cannons. Chaque arme possède un niveau de familiarité consistant à faire augmenter l’efficacité de l’arme en augmentant son utilisation. Pour résumer, plus vous utilisez une arme et plus l’arme sera efficace. Les armes possèdent différents pouvoirs et attributs permettant d’augmenter les dégâts, les découvertes d’objets, la récupération de KI et j’en passe. Au fur et à mesure que vous massacrez vos adversaires, vous débloquerez de nouvelles techniques pour chaque famille d’armes. Ces techniques se traduisent par de nouveaux coups pouvant être équipés et ainsi améliorer grandement vos chances de victoire. La possibilité d’assigner des raccourcis à certains objets ou armes est plus que bienvenue surtout qu’on peut assigner jusqu’à huit raccourcis ce qui est ultra-pratique lorsqu’on on affronte un boss par exemple et qu’on dispose de toute une panoplie d’armes ou consommables facilement utilisables via les touches assignées. En début de jeu, il vous sera demandé de sélectionner l’esprit animal qui vous accompagnera lors de votre périple. Cet esprit animal est en réalité une sorte de magie spirituelle se traduisant par un buff magique de votre arme permettant de venir à bout de vos ennemis plus rapidement. Il est possible d’alterner entre différents compagnons spirituels mais cette option n’est possible que lorsque vous priez à un autel.
En clair, Nioh confère à chaque joueur la possibilité de trouver son propre style de gameplay et de prendre du plaisir à transpercer, trancher ou décapiter ses ennemis.
Les ennemis vaincus vous procurent de l’Amrita (équivalent des âmes de Dark Souls), élément indispensable pour augmenter le niveau de William. L’Amrita correspond à l’expérience que vous gagnez en tuant vos ennemis et s’accumule jusqu’à ce qu’il soit dépensé en points de niveau lors de vos passages aux autels de prière. Lorsque vous mourrez, l’Amrita non dépensé est laissé sur place et vous devrez alors refaire le chemin depuis le dernier autel jusqu’au lieu du décès pour le récupérer. Gardez en tête que si vous mourrez avant de le récupérer, l’Amrita sera perdu à jamais. Lors des confrontations vous aurez à faire à un bestiaire agressif plutôt sympa bien qu’un peu pauvre en variété. Vos ennemis seront essentiellement des humains armés jusqu’aux dents et de monstrueux Yokai provenant du folklore japonais. Les Yokai sont des démons qui envahissent la terre et le cœur des hommes dans le but de les corrompre et les détruire. William, le samurai aux cheveux d’argent venu d’occident, devra brandir ses lames et libérer cette nation de l’emprise des Yokai.

NiohNioh

Je loot un peu, beaucoup à la folie

Nioh va peut-être un peu loin dans la folie de son système de loot qui s’inspire directement de Diablo et Borderlands. A chaque ennemi qui tombe, le joueur reçoit des armures, des objets et des armes à foison. On passera beaucoup de temps à ramasser de l’équipement et à entrer et sortir des menus pour faire des comparaisons avec ce qui est déjà équipé dans l’espoir de trouver mieux. La plupart du temps l’équipement ramassé ne sera pas meilleur rendant fastidieux voire ennuyeux, les innombrables allers-retours dans les menus d’équipement. Le loot prenant une grande place dans l’univers de Nioh, il était indispensable que les développeurs mettent en place des solutions pour vider l’inventaire qui a tendance à se remplir très rapidement. Les différentes armes, armures et accessoires ramassés peuvent donc être vendus, modifiés et améliorés chez le forgeron ou échangés contre de l’Amrita via un système d’offrandes qu’il est possible de réaliser lors des arrêts aux autels. Le forgeron permet de démanteler les armes et armures et recycler leurs matériaux, améliorer l’équipement via des associations avec d’autres équipements, acheter du matériel, redessiner l’équipement comme par exemple si une armure vous plait visuellement il est possible de copier son look sur une autre armure possédant de meilleurs attributs. De cette manière, il est possible d’adopter une tenue qui vous plait tout en conservant les meilleurs attributs dont disposent vos équipements. La classe non !

Nioh Nioh

Les cicatrices d’un passé tumultueux

Techniquement, on sent que le jeu a souffert lors de sa phase de développement révélant une esthétique parfois dépassée et des visuels manquant de détails souvent noyés dans une ambiance globalement très sombre et quelque peu nuisible à la beauté des environnements. Nioh se rattrape essentiellement dans les designs très soignés et détaillés des armes et des personnages de plus il faut avouer que les animations de combat sont très réussies quelle que soit l’arme utilisée ou l’action effectuée. Les menus sont nombreux et parfois pas très clairs. Si les menus principaux comme les équipements, techniques et menus de l’autel sont plutôt réussis et ergonomiques, certains menus sont carrément confus et peu pratiques. Globalement la Team Ninja a fait du bon boulot et il est clair que malgré quelques lacunes techniques et certains abus ici et la, Nioh entre avec succès dans le cercle très fermé des Soul-like dignes de ce nom.

Nioh Nioh

Nioh propose et on dispose

Côté affichage, la PS4 classique propose deux modes : un mode cinéma profitant d’une résolution 1080p pour un framerate avoisinant les 30 fps et un mode action privilégiant un framerate à 60fps baissant la résolution à 720p et 900p. La PS4 Pro propose, quant à elle plus d’options, dont un affichage à 1080p pour 60 fps mais il est préférable d’éviter les modes d’affichage proposant des framerate variables puisqu’ils génèrent des problèmes visuels et des gênes dans la fluidité générale du jeu.
Nioh propose un contenu extrêmement riche agrémenté de pas mal de missions et quêtes secondaires poussant la durée de vie bien au-delà de 50 heures pour un joueur moyen. On peut, en plus, refaire l’aventure en new game plus ce qui décuple largement le temps de jeu. Parmi les missions secondaires, on retrouve les terribles missions Crépusculaires qui consistent à refaire des missions principales dans un mode bien plus hardcore représentant un plus gros challenge. Le jeu en multi se résume pour l’instant à effectuer les missions en coopération avec un système de matchmaking plus ou moins efficace mais un système PVP est prévu en tant que contenu d’un future DLC.


Points positifs

  • Gameplay exigeant et jouissif
  • Armes et styles de combat pour tous les goûts
  • Mode action en 60 fps très réussi
  • Atmosphère niponne captivante
  • Enormément de contenu
  • Difficulté bien dosée
  • Les boss sont nombreux et bien pensés

Points négatifs

  • Trop de loot tue le loot!
  • Un bestiaire trop basique et trop recyclé
  • Scénario sans trop d'intérêt
  • Interface des menus souvent confuse
  • Graphiquement pas au top
  • Description de certains consummables incompréhensible

Note

Graphismes 80%
Bande-Son 70%
Prise en main 80%
Plaisir de jeu 95%
Durée de vie 100%
Conclusion

Plus qu’une simple copie de Dark Souls, Nioh tire son épingle du jeu mélangeant action-rpg rigoureux et beat them all très nerveux. Présenté et revendiqué comme un souls-like, Nioh réserve quelques traits de caractère propres à sa personnalité. La Team Ninja a su se démarquer grâces à un système de combat très technique comprenant différents styles de maniement d’armes révélant un gameplay exigeant mais maîtrisé. Les autels plutôt bien imaginés, permettant entre autres de monter en niveau et d’échanger des objets contre de l’expérience. La gestion de craft reste assez sommaire mais a le mérite d’exister. Bien que certaines lacunes techniques rappellent un développement au parcours plus que chaotique, le soft nous plonge dans un Sengoku japonais à l’atmosphère sombre et captivante remplie de combats intenses. Les différents modes d’affichage comprennent un mode 60 fps qui tient ses promesses et les nombreux environnements traversés sont d’une grande diversité et représentent fidèlement les provinces et la culture nippone. Côté contenu Nioh est extrêmement généreux à l’image du loot, omniprésent : il y en a trop partout et tout le temps rendant finalement assez communs, les objets dits exceptionnels ou rares. En conclusion, Nioh réussit son ambitieux pari de concurrencer les géants du genre et se place déjà comme une exclusivité PS4 à ne pas rater.

Note finale 85% Punitif mais gratifiant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *