Test

Tandem A Tale of Shadows sur PS4 : le test de l’ombre


Fiche jeu

Tandem A Tale of Shadows sur PS4 est un jeu de plateforme et de réflexion du studio Monochrome Paris. Ils sont à l’origine de plusieurs jeux conceptuels, avec à chaque fois des idées de gameplay novatrices pour se démarquer du lot. Tandem se veut dans cette même lignée, avec un duo de gameplay asymétrique où l’on contrôle deux personnages sur deux plans différents. Voici ce dont nous en avons pensé.

Tandem A Tale of Shadows : une fillette et un ours en peluche

Tandem raconte l’histoire d’Emma, une jeune fille de 10 ans qui aime résoudre des énigmes. Et ça tombe bien, il y en a une qui lui tombe dessus juste dans la rue ! Alors qu’un jeune garçon, Thomas Kane, est porté disparu et que Scotland Yard le recherche, une voiture passe devant Emma en trombe et laisse tomber un ours en peluche. Serait-ce celui de Thomas ?

Mais voilà que l’ours se dresse sur ses pattes et court après la voiture. Emma s’élance donc à sa poursuite et la voilà, avec Fenton la peluche, devant un mystérieux manoir. Serait-ce là que Thomas se cache ? Emma et Fenton rentrent donc à la poursuite de la voiture, sans savoir où ils vont mettre les pieds. Tandem A Tale of Two Shadows raconte les aventures de nos deux héros que vous allez contrôler alternativement dans 48 niveaux répartis sur cinq mondes correspondant à l’intérieur du manoir.

Un gameplay atypique pour des casse-têtes sympathiques

Après une courte intro, le jeu nous met directement dans le bain dès le premier niveau. On commence par contrôler Emma, en vue de haut. Celle-ci est équipée d’une lanterne et doit se déplacer dans les niveaux pour aider Fenton à ramasser des éclats de cristal. Mais Fenton n’évolue pas sur le même plan qu’Emma ! Lorsque vous appuyez sur L1 ou R1, vous basculez d’un personnage à l’autre. Quand vient le tour de Fenton, la caméra bascule en 2D et l’ours en peluche évolue sur un plan perpendiculaire à la petite fille.

Celui-ci ne peut marcher que sur les ombres générées par les objets fixes des niveaux ou par Emma. Il convient donc de se placer aux bons endroits avec elle pour créer des ponts ou des chemins qui mèneront Fenton au prochain lieu de sûreté. Il n’est pas possible de revenir à Emma si Fenton n’est pas sur une surface solide. Et si vous ratez un saut avec l’ours, il disparaît pour réapparaître sur la dernière surface solide qu’il a touché.

C’est toujours sur le plan de l’ours que se trouvent les cristaux. Quand il les trouve il les envoie à Emma qui se téléporte ensuite dans le manoir afin d’avancer jusqu’au prochain niveau. Le jeu est ainsi découpé en 5 mondes avec à chaque fois une dizaine de niveaux, et un niveau un peu plus corsé à la fin de chaque monde où il faut se débarrasser d’une sorte de boss.

Un jeu pas punitif, mais pas toujours évident

Dans l’ensemble, on progresse assez bien dans le jeu. La difficulté va crescendo mais les niveaux sont assez courts et avec un peu de réflexion on comprend ce que le jeu attend de nous. Certains passages nous font nous gratter la tête plus que d’autres, mais en règle générale vous ne passerez pas plus de 10 ou 15 minutes dans un niveau. Emma peut courir, ramasser des clés, activer des interrupteurs et tourner des valves. Fenton, lui, ne peut que marcher et sauter. Simple et efficace.

L’ambiance du jeu est particulièrement soignée. Nous sommes dans un univers où se croisent de multiples influences : Alice au Pays des Merveilles, Little Nightmares, pas mal de Tim Burton. Cela donne un ton à la fois gothique avec un peu de burlesque qui n’est pas déplaisant. Malheureusement on n’a pas trop l’occasion dans profiter vraiment dans les niveaux en vue du dessus. Et quand la main passe à Fenton, l’écran devient noir et blanc. Seules quelques cinématiques classiques, mais trop courtes, nous permettent de voir vraiment les décors du manoir.

Quelques retards techniques pour Tandem a Tale of Shadows

C’est d’ailleurs dans ces moments là qu’on voit que le jeu est un peu daté techniquement. Emma ressemble à une petite poupée de porcelaine avec des jambes en aiguilles à tricoter, mais ses animations dans les cinématiques sont un peu vieillottes. Le gameplay, même s’il est simple, est parfois frustrant, notamment lors des passages avec Fenton et ses sauts sur les ombres. Heureusement, et on l’a dit, que ce n’est pas punitif et que la réapparition est immédiate.

Mis à part ça les musiques se prêtent bien au thème gothique du jeu et accompagnent très bien notre progression. Un peu de redite toutefois si vous faites de longues sessions, mais rien de bien méchant. Tandem A Tale of Shadows est doublé en anglais avec un sous-titrage français intégral. Pour les plus curieux et les explorateurs, quelques lieux secrets sont à découvrir dans quelques niveaux. Cela permet non seulement de débloquer des trophées mais aussi d’en découvrir un peu plus sur le lore du jeu.

Pour finir, Tandem A Tale of Shadows est un jeu sympathique. Avec une durée de vie de 4/5h en ligne droite et une direction artistique plaisante. Néanmoins, la formule a du mal à prendre. Emma est parachutée dans le jeu sans qu’on ne sache qui elle est et le fait qu’on ne la voit que trop rarement de face fait qu’on a du mal à s’immerger totalement. C’est dommage car le système d’énigmes est original, mais il sombre trop dans la redite, malgré l’apparition d’ennemis et de variantes. Si vous aimez les énigmes et les jeux indépendants, vous allez vous faire plaisir par contre.

Points positifs

  • Une ambiance gothique à souhait
  • Le double gameplay très sympathique
  • Les différents décors du manoir

Points négatifs

  • Un peu en retard techniquement
  • Répétitif sur le long terme

Note

Graphismes 63%
Bande son 67%
Prise en main 61%
Plaisir de jeu 70%
Durée de vie 66%
Conclusion

Tandem A Tale of Shadows est un sympathique jeu indé que l’on parcourt avec plaisir. Néanmoins, il lui manque un petit je-ne-sais-quoi pour le faire passer au stade au-dessus. Le gameplay est original, les énigmes sont intéressantes, la DA est convaincante. Mais il n’a pas ce goût de reviens-y qu’on les cadors du genre, et qui fait qu’on a envie de s’y plonger totalement. N’en demeure pas moins que le titre reste un bon jeu, qu’il ne faut pas ignorer si on est fan d’indé et qu’on veut soutenir et encourager la scène française. Sorti le 21 octobre 2021 sur PC, Xbox, Switch et PS4, Tandem A Tale of Shadows est disponible pour 24,99€.

Note finale 65% Divertissant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.