Test

Test : Mafia III, c’est qui le patron (PS4) ?


Fiche jeu

Le célèbre éditeur Take Two Interactive accompagné des développeurs de Hangar 13 nous proposent de tester Mafia III, le tout dernier gros titre sorti de leurs studios. Fidèle à l’adage qui a fait le succès de se prédécesseurs, Mafia III nous embarque dans les bas fonds de New Bordeaux. Un lieu où règne drogue, luxure et crime. Dans une époque transitionnelle entre une Amérique conservatrice et une nouvelle aire. 1960 -1970 une décennie riche en événements, comprenant son lot de désolations avec l’assassinat de Kennedy et celui de Martin Luther King. Embarquez pour une quête violente et vengeresse dans la peau d’un jeune soldat Afro-Américain revenu récemment du Vietnam.

Les promesses commerciales de Mafia III sont-elles tenues ?

Pour sa communication, 2K Games à mis le paquet, en dévoilant un jeu à travers moult teasers qui ont su ouvrir l’appétit de nombreux joueurs. Nous avions eu la chance d’avoir une présentation presse du jeu lors de la Gamescom 2016 où était présent un Stand monstrueux en forme de reconstitution de cinéma des années 60.  Un instant durant lequel nous découvrions New Bordeaux, une version alternative de la Nouvelle Orléans. Outre la diversité culturelle, sociale et ethnique de la ville, cette dernière est régie par les différentes Mafias. La tension de cette époque où règne le racisme et la violence y est très bien retranscrite dans le trailer qui nous est présenté. Malheureusement il ne nous avait pas été possible de poser les mains sur le gameplay. En effet, seul un gaming live nous avait, alors, été proposé, manipulé par un membre de l’équipe 2K. Stratégie des studios pour camoufler certains manques? Nous allons le savoir dans ce test.

Test : Mafia III

Lincoln Clay un fils fidèle

Lincoln Clay est fraîchement de retour au pays, ce jeune soldat des forces spéciales américaines rentre chez sa famille d’adoption. Le prologue du jeu à pour but de présenter de manière scénarisée les différents protagonistes et lieux du jeu. Habillement produite, cette introduction nous permet de nous plonger dans l’ambiance si impressionnante de réalisme. Le malaise est palpable. La tension que subit sa famille par la Mafia l’est tout autant. Pour rembourser ses dettes à Sal Marcano, le père adoptif de Lincoln lui demande son aide. Ce dernier prend part au braquage de la banque fédérale qui doit détruire les vieux billets de banque. Doublé par la famille Marcano, Lincoln prend une balle dans la tête et ses proches se font décimer une fois le casse effectué. Cette balle n’aura finalement pas eu raison de lui et Lincoln entreprendra une quête de vengeance pour anéantir la famille Marcano. Une seule solution pour y parvenir, prendre le contrôle des différents lieux de trafique de la Mafia pour gagner en puissance et se faire de nouveaux alliés. Le but n’étant plus de devenir le nouveaux Parrain mais de combattre la pègres par tous les moyens qui s’offriront à lui.

Test : Mafia III Test : Mafia III Test : Mafia III

Un jeu d’action d’une violence assez extrême

Nous atterrissons directement dans l’action du jeu avec ce braquage organisé avec brio.  Servant de didacticiel et de mise en bouche, cette section du jeu de 2 bonnes heures est initiée à la perfection. L’introduction des personnages est exceptionnelle et l’attachement ou le dédain envers ces derniers est immédiat. Le charisme des protagonistes n’en est que plus fort grâce à un doublage de grande qualité pour la VF et hors concours en VO. Entrecoupé de flashbacks, d’interviews documentaire et de séquences vidéos tirés des archives historiques réelles, font de cette partie  du jeu un vrai film avec tout le côté haletant qui en découle.

Test : Mafia III Test : Mafia III

Pour en revenir à l’ambiance générale du titre, Hangar 13  a pris la liberté d’exploiter et de montrer ce qui dérange à fond. Il ne manque d’ailleurs pas d’en avertir le publique dès le démarrage du jeu. Le racisme omniprésent donne du grain à moudre et retranche notre héros au plus profond de ses instincts de survie. Avec une violence poussée à l’extrême, ce jeu n’est certainement pas à laisser entre toutes les mains et ne conviendrait pas à un jeune publique tant l’histoire qui nous est présentée semble réelle et nous immerge d’une émotion difficile à supporter. Il faut s’accrocher à ses tripes tant l’aventure est éprouvante mais c’est ce qui fait que ce scénario est une réussite totale.

Test : Mafia III Test : Mafia III Test : Mafia III Test : Mafia III

Un open world bien mis en scène mais toute fois un peu vide

Suite à cette première partie, l’open world s’ouvre à nous. Une ville découpée en quartiers. Des quêtes à explorer pour découvrir de nouvelles zones. Des décors en adéquation avec l’époque de l’histoire. Tous les ingrédients sont présents pour créer l’immersion. S’en suit des quêtes de prise de contrôle. Si les premières sont prenantes, nous nous retrouvons vite dans une certaine répétition nous obligeant à réaliser les même actions pour accéder à la suite de l’histoire. Débloquer une zone se déroule toujours de la même manière, s’infiltrer, réduire l’action de la mafia locale à 0 en prenant le contrôle du trafique et éliminer le boss en place pour y installer ses lieutenants. Augmenter les gains de ces derniers permet aussi d’améliorer notre héros et d’ouvrir de nouvelles options tactiques. Il faut ensuite recommencer cela pour les autres zones de la ville. Mais le jeu en vaut la chandelle tant le final est grandiose et nous fait oublier toute cette rébarbativité.

Test : Mafia III Test : Mafia III

Une fois les quêtes principales réalisées, l’open world reste tout de même un peu vide. Peu de complétion ou de quêtes secondaires vous sont proposées. Nous aimerions tant avoir encore des choses à faire pour en découvrir plus sur les quartiers et ses habitants. Certains passages restent tout de même assez inoubliables et brillants en prenant par exemple le parc d’attraction abandonné du Baron Samedi.

Un gameplay qui tient la route mais pas exempt de bugs

Le gameplay est assez lui fluide, Lincoln réagit au doigt et à l’œil. Le colosse afro-américain est vif et astucieux. La possibilité de piéger les ennemis font de lui un redoutable assassin. Ce point est fortement aidé par le manque de jugeote de l’IA des mafieux qui se jetteront, tous, tête baissée dans vos griffes sans montrer de réelle résistance ou pugnacité. On se cache, on élimine et on passe au suivant, on attend qu’il se mette à découvert et on continue notre tuerie. Nous soulignons tout de même que Hangar 13 à voulu délivrer un jeu accessible à tous en proposant un gameplay suffisamment hybride. Certains préféreront la jouer discret quand d’autres opteront pour une voie plus directe et violente. Il y en a pour tous les goûts.

Test : Mafia III

Pour réussir vos mission, une grande panoplie d’armes est à votre disposition, des revolvers, fusils à pompe, d’assaut et sniper. Sans oublier les engins explosifs type cocktails molotov. Enfin pour plus d’aisance dans la détection de vos ennemis, votre pote de la CIA vous permettra de mettre les ennemis sur écoute. Fonctionnant comme un détecteur associé à votre compétence de concentration, cela les fait briller, même quand ils ne sont pas dans votre champ de vision. Cela vous permet d’appréhender leurs déplacements et d’agir au quart de seconde pour les neutraliser. Ce gadget est accompagné de la mini-map avec laquelle vous ne serez que très rarement pris au dépourvu. Ceux qui cherchent du challenge seront déçus, à l’inverse les joueurs plus occasionnels du genre désireux de suivre une histoire seront ravis.

Test : Mafia III Test : Mafia III screen15

Test : Mafia III Test : Mafia III Test : Mafia III

Un mode simulation de conduite.

Pour vos déplacements, vous pouvez prendre le volent de nombreux véhicules présents sur votre chemin. Le titre propose un mode de conduite standard et assisté très typé arcade. Vous permettant de vous prendre pour Starsky en réalisant des demis-tours et virages au frein à main. Amoureux de simulation, une option du jeu vous permet d’avoir un contrôle plus réaliste sur la conduite. Néanmoins peu de missions vous demanderont de faire des courses poursuites ce qui est dommage vis a vis du travail investi dans cet aspect du jeu.

Test : Mafia III Test : Mafia III Test : Mafia III Test : Mafia III

Une BO exceptionnelle et inoubliable

Un point vraiment très fort du jeu est sa bande son. Une qualité dans le choix de piste d’exception, reprenant des titres mythiques de l’époque. C’est un sans faute, nous y retrouvons de nombreux styles musicaux alliant Marvin Gay, The Animals, les Stones, Jonnhy Cash, les Ramones et j’en passe. Prenez le volant à l’écoute de Paint it Black ou de The House of The Rising Sun et vous entrez à coup sur dans l’époque et son ambiance si imprégnante. Notre coup de cœur est posé sur cet élément du jeu.

Une Technique loin d’être au top

Techniquement, il n’y a par contre pas à se réjouir, les textures se chargent souvent avec du retard, sont d’assez basse définition avec un aliasing permanent réduisant la qualité globale des rendus. Nous sommes en présence d’un jeu équivalent fin de PS3. L’eau est quant a elle très chromée rappelant vaguement le T1000 de Terminator et pas très réaliste pour le coup. La modélisation des personnages tient la route, les expressions et mouvements sont très réalistes. Le moteur physique fait globalement sont boulot malgré quelques bugs de collisions que nous sommes obligés de mentionner… La caméra est par contre parfois assez capricieuse et se calera souvent dans les coins cachant l’action. En voiture, on peut noter la présence d’un rétroviseur affichant ce qui se passe à l’arrière mais dans un rendu basse définition. Tous ces éléments sont dommageables pour un jeu sorti fin 2016 sur PS4. Nous en attendions plus !

Avec Mafia III, vous embarquerez pour une aventure d’une vingtaine d’heures en suivant les missions principales. Une durée de vie assez honorable pour un open world de ce type sans pour autant être démesuré. Notons tout de même que cette durée est aidée par les quêtes répétées. Nous aurions aimé plus de missions comme celles du prologue ou de courses poursuites qui nous ont vraiment séduites par leur mise en scène.

Points positifs

  • La bande son top niveau
  • La qualité des doublages
  • Le scénario prenant et violent mais "justifié"
  • Le gameplay
  • Les cut scenes et les séquences réelles incorporées
  • L'action et certaines missions vraiment réussies
  • La direction artistique

Points négatifs

  • Les graphismes ne sont pas à la hauteur
  • Des quêtes répétitives avec peu d'intérêt
  • L'IA des ennemis ratée
  • Quelques bugs
  • Un level design répété un peu partout
  • La technique en général

Note

Graphismes 59%
Bande-Son 99%
Prise en main 90%
Plaisir de jeu 71%
Durée de vie 74%
Conclusion

2k Games et Hangar 13 ont entrepris de créer un jeu proche des événements des 70’s avec tout l’aspect violent et raciste de l’époque, quitte à choquer son public. Cela fait de Mafia 3 son originalité, un parti pris risqué mais qui a le mérite d’être totalement assumé et c’est réussi; Comme à son habitude dans les jeux Mafia, le scénario du jeu est passionnant et d’une qualité exceptionnelle. Le tout appuyé par la qualité des doublages et des mises en scènes. Autre munition à sa réussite, la bande son exceptionnelle qui agrémente l’aventure. Cette dernière est totalement en adéquation avec le jeu avec des titres phares de l’époque. Nous déplorons par contre des faiblesses techniques  et des quêtes globalement trop répétitives, ce qui entache une réussite totale que nous attendions avec les différentes présentations du jeu avant sa sortie. Mafia 3 n’est pas un mauvais jeu, loin de là,  mais nous restons un peu sur notre faim par rapport à ce qui nous était promis.

Note finale 79% Totalement immergé dans les 70's

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *