Test

Test de STEINS;GATE ELITE sur PS4 : le meilleur des deux mondes


Fiche jeu

Le Visual Novel (ici abrégé VN) est un genre à part qui demande un minimum d’investissement de la part du joueur. D’une part parce que très peu d’entre eux sont traduits en français et qu’il faut donc maîtriser l’anglais un minimum pour comprendre ce qu’il s’y passe. Et d’autre part ils sont relativement longs à terminer avec un gameplay souvent minimum, puisque tout a été misé sur l’histoire. Il faut donc que celle-ci soit solide, comme avec Steins;Gate aujourd’hui.

Là où on va on n’a pas besoin… de route

Déjà, qu’est-ce que STEINS;GATE ELITE ? Il s’agit en gros de la version ultime du VN sorti il y a déjà dix ans au Japon. Ce dernier a connu un succès tel qu’il a été adapté en manga puis en anime. C’est d’ailleurs via ce dernier biais (principalement) que ce dernier s’est fait connaître sous nos latitudes et ont poussé les plus fervents gamers à découvrir le jeu d’origine. Ce dernier, étant paru avant l’anime, était donc illustré avec des dessins originaux qui n’étaient pas ceux utilisés lors du portage à l’écran. Cette version ELITE reprend donc la trame du jeu de base et vient se mêler aux illustrations de l’anime pour l’expérience de jeu ultime.

STEINS;GATE raconte l’histoire de Rintaro Okabe, auto-surnommé Hououin Kyoma et surnommé Okarin par ses amis. Ce jeune étudiant de 18 ans fasciné par la science voit sa vie basculer le jour où il découvre qu’il peut grâce à un micro-ondes trafiqué envoyer des messages dans le passé afin de modifier le présent. Oui, ce n’est pas clair dit comme ça, et même dans le jeu on met un petit temps à comprendre les enjeux du scénario. Mais ceux-ci se dévoilent petit à petit pour dérouler une histoire plus profonde et grave que ce qu’il paraît.

Okarin est accompagné de plusieurs personnages hauts en couleurs dont Itaru « Daru » Hashida, Mayuuri Shiina ou encore Kurisu Makise. Les personnages vont donc découvrir ensemble les propriétés temporelles du fameux micro-ondes et plonger au cœur d’une conspiration internationale en entraînant le joueur avec eux. Nous ne parlerons pas plus du scénario afin de ne pas spoiler l’histoire. Sachez juste que celle-ci reprend donc l’histoire du jeu de base en lui collant les animations de l’anime pour un rendu immersif qui donne l’impression de jouer dans la série.

Le livre dont vous êtes le héros

On a commencé par cette information : STEINS;GATE est un VN : 95% du jeu consiste donc à lire les lignes de dialogues qui viennent dérouler l’histoire sous nos yeux. De temps à autre des mails arriveront sur le portable d’Okabe auxquels on pourra choisir de répondre (ou non) afin d’emprunter tel ou tel embranchement scénaristique. Sachez que par rapport au jeu d’origine, le gameplay a été épuré. En effet à la base il appartenait au joueur de dégainer son téléphone au bon moment afin de répondre aux messages sous peine de passer à côté de certains choix. Ici, le téléphone se lance automatiquement, « forçant » le joueur à faire les choix qu’il désire pour faire progresser l’histoire.

Qui dit choix multiples dit fins multiples, et atteindre la bonne fin, celle de l’anime, ne se fera pas sans difficulté. Et sachant que le titre dure une bonne trentaine d’heures si on lit tout, on s’embarque pour une sacrée aventure en lançant un titre pareil. Heureusement il est possible, lors d’une nouvelle partie, de zapper tous les dialogues en pressant L1 afin d’accéder directement aux choix afin d’explorer d’autres options. Trente heures c’est long, d’autant plus que le jeu n’est pas traduit en français et seule une bonne maîtrise de la langue de Shakespeare vous permettra de comprendre ce qu’il se passe. Sûrement l’un des seuls points négatifs du jeu tant le reste est excellent.

En effet, le titre propose, outre le texte, un doublage vocal japonais plus que convaincant. C’est simple, entre les voix et les graphismes, on a vraiment l’impression d’évoluer au milieu d’un anime. Le boulot est phénoménal car les développeurs ont marié à merveille le jeu de base et l’anime. Ce dernier ne fait « que » 25 épisodes et le suivre en ligne droite dans le jeu n’aurait pas permis une durée de vie aussi conséquente.  On a donc droit à des réflexions et des interactions inédites avec les personnages qui permet d’approfondir leur background et se familiariser avec eux. Un jeu généreux donc, pour peu qu’on accroche au style et que se poser devant sa console pour « lire » ne pose pas de problème.

Générosité ultime

Nous partons donc avec un produit de base qui dure une trentaine d’heures (plus ou moins en fonction de votre vitesse de lecture de l’anglais et de vos choix). Mais ce n’est pas tout ! En effet, dans la boîte du jeu vous trouverez un code de téléchargement pour obtenir STEINS;GATE Linear Bounded Phenogram. Mais quoi qu’est-ce donc me direz-vous ? Et bien c’est tout simplement trente heures de jeu supplémentaire dans l’univers de STEINS;GATE ! Nous vous ne rêvez pas, vous avez bel et bien deux jeux pour le prix d’un !

Dans Linear Bounded Phenogram, qui est lui aussi un VN, vous allez explorer des histoires secondaires qui se déroulent dans les univers parallèles qui se créent à chaque fois qu’Okarin change le passé. Vous connaissez forcément la théorie du multivers : et bien elle s’applique ici et est le point du départ de ces spin-off offerts. En fait, à chaque fois qu’Okarin prend une décision qui altère la ligne temporelle, une nouvelle réalité est créée, mais l’autre existe toujours et LBP propose d’explorer des histoires dans chacune d’elles. Attention : ce bonus est exclusif à la PS4. Les possesseurs de la version Switch auront droit, eux, à un jeu en 8-bits façon NES qui reprend le jeu de base.

Bref, pour conclure, STEINS;GATE ELITE est la version ultime à posséder pour qui veut découvrir ce VN incontournable du paysage vidéoludique et anime. Moins interactif qu’un Danganronpa, plus profond que 428 Shibuya Scramble, STEINS;GATE ELITE est une aventure à part qui demande de l’investissement et de la persévérance ainsi qu’un bon niveau d’anglais. Mais si vous y mettez le petit doigt de pied, il y a de grandes chances que vous y plongiez tout entier !

Points positifs

  • Les graphismes issus de l'anime
  • Un doublage japonais de qualité
  • Une excellente durée de vie

Points négatifs

  • Pas de sous-titres français
  • Des interactions minimes

Note

Graphismes 86%
Bande-son 84%
Prise en main 80%
Plaisir de jeu 82%
Durée de vie 88%
Conclusion

STEINS;GATE a beau avoir dix ans, cette version ELITE est vraiment un must-have, que vous ayez fait le jeu original ou non. En effet, ses graphismes issus de l’anime permettent de redécouvrir l’aventure même si un bon niveau d’anglais lu est requis. Si vous l’avez, je ne peux que vous conseiller ce titre de qualité dans un genre de niche mais qui prend de plus en plus de place dans le paysage vidéoludique. En plus le titre est généreux et vous embarque sur trente heures d’aventure complexe et intéressante sur le thème des voyages temporels et des paradoxes que ça implique.

Et si ça ne vous suffit pas, est offert (dans la version PS4 en tout cas) un code pour télécharger une aventure découpées en plusieurs « petites » histoires qui vont doubler la durée de vie du titre ! Et même si vous avez vu l’anime, croyez-moi que trouver et faire les bons choix qui vous conduiront à la bonne fin ne sera pas chose aisée. On regrette juste l’absence de sous-titres français qui aurait vraiment aidé à l’immersion, ainsi que plus d’interactions avec le titre plutôt que juste répondre à des mails de temps en temps.

Mis à part ça STEINS;GATE ELITE est une excellente pioche qui vous procurera des heures de divertissement sans que vous ne voyez le temps passer.

Note finale 84% Intemporel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *