Test

Test de The Council Episode 4 Burning Bridges sur PS4 : les Daemons de minuit


Fiche jeu

The Council rythme notre vie depuis le début de l’année avec son histoire atypique et son mélange des genres audacieux. Naviguant entre le visual drama et le RPG, le titre de Big Bad Wolf a su tirer son épingle du jeu en proposant quelque chose d’original dans le paysage vidéoludique. Alors que sort ce quatrième et avant-dernier épisode, « Burning Bridges », le succès est-il encore au rendez-vous ?

Entre retournements et révélations

Si vous ne l’avez pas déjà fait je vous invite à aller lire les tests des précédents épisodes de The Council :

Bien sûr le mieux serait de faire ces jeux par vous-même afin de mieux vous rendre compte de l’évolution de ceux-ci mais aussi de la trame scénaristique. Nous n’allons pas trop nous attarder sur celle-ci mais sachez que Big Bad Wolf envoie de la grosse révélation et des choix qui en découlent.

Ainsi pas mal de questions trouvent des réponses dans ce « Burning Bridges » qui parvient à trouver un juste équilibre entre énigmes et dialogues. Les deux sont ici très bien équilibrés et les talents débloqués lors de vos précédentes pérégrinations seront bien utiles pour faire les bons choix. Louis de Richet en apprend plus sur son passé et son éventuel futur et devra choisir entre embrasser sa nouvelle identité ou rester l’homme qu’il est.

Rien que de dire ça c’est en révéler beaucoup sur l’intrigue mais sachez qu’elle vaut clairement le détour. Elle est extrêmement bien amenée et amène Louis ainsi que le joueur à remettre en question leurs convictions les plus profondes.

On prend les mêmes…

Pour le reste The Council conserve ses petits défauts de jeunesse à savoir des bugs de collision, des bouches pas synchronisées avec les dialogues, des voix sous hélium… Mais aussi ses qualités. La formule aventure/RPG fonctionne toujours à merveille et on se prend à fouiller tous les recoins du château à la recherche de consommables utiles.

Le jeu y fait d’ailleurs un clin d’œil très rigolo lorsque vous essayez de refiler à Napoléon un élixir d’or et qu’il vous rétorque que ce genre de babioles inutiles traîne partout dans le château ! Il n’y a pas grand-chose à reprocher à cet épisode de The Council qui jongle habilement entre enquêtes, énigmes et révélations. On sent que la fin est proche et les choses commencent à s’accélérer sérieusement.

Et à la vue des choix faits et à faire, on se demande comment une éventuelle saison deux pourrait voir le jour tant on dirait que les chemins pris sont totalement opposés. Cela confère d’ailleurs au titre une belle rejouabilité afin d’explorer tous les possibles en ayant pris soin de choisir des carrières différentes au début du jeu. Bref, The Council a de beaux jours devant lui et l’épisode 5 se fait déjà attendre.

Points positifs

  • Que de révélations !
  • Les conséquences de nos choix se font sentir
  • Un bon équilibre énigmes/dialogues

Points négatifs

  • Quelques bugs de collision
  • Parfois trop sombre

Note

Graphismes 78%
Bande-son 68%
Prise en main 76%
Plaisir de jeu 80%
Durée de vie 79%
Conclusion

The Council amorce avec maestria le virage vers la fin de son histoire et c’est extrêmement plaisant. On navigue entre révélations, retournements de situation et conséquences de nos actes à chaque instant. Cet épisode est jusqu’à présent le meilleur de la série et se permet même d’inclure de nouvelles mécaniques de jeu alors que la fin approche, c’est osé ! On prend du plaisir à progresser vers la fin de l’intrigue et les quelques énigmes mises en place sont suffisamment bien fichues pour que cela ne freine pas notre progression.

On sent que les développeurs, et du coup le jeu, ont progressé avec les mois et arrivent à délivrer un produit de qualité. Les joueurs qui ont (ou qui vont) débuter cette série auront de quoi se mettre sous la dent avec cet épisode complet à la durée de vie honnête pour un simple épisode. De quoi nous laisser sur notre faim jusqu’à la conclusion !

Note finale 76% Surprenant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *